Ce qu’il faut savoir avant de s’expatrier en Islande

Les paysages naturels somptueux de l’Islande attirent de plus en plus d’étrangers.

L’Islande ne fait que très rarement partie des destinations envisagées par les candidats à l’expatriation, contrairement à l’Australie, le Canada ou encore les États-Unis qui font toujours rêver. Isolée et méconnue, baignée par un rude climat, l’Islande est également peu peuplée ce qui laisse entendre à beaucoup que les perspectives d’emploi sont limitées. Et pourtant, le pays accueille depuis quelques décennies de plus en plus d’expatriés, principalement européens (Pologne, Roumanie) mais aussi issus du continent africain ou de Chine, attirés par la bonne santé économique du pays. Alors, pourquoi pas vous ?

Un pays riche… mais cher

Avec un produit intérieur brut par habitant de plus de 50 000 $, l’Islande est en effet l’un des pays les plus prospères du monde. Mais il faut dire que c’est aussi l’un de ceux où l’on travaille le plus avec une moyenne de plus de 42 heures par semaine ! Vous l’avez compris, si vous souhaitez émigrer en Islande, il vaut mieux être enclin à se retrousser les manches car la vie y est chère, même si la qualité de vie est a un prix que beaucoup sont désormais prêts à payer.

Toutefois, comme c’est le cas dans bien des pays européens, la population islandaise est vieillissante et les besoins en une main d’œuvre plus jeune se font sentir. Les secteurs d’activités principaux sont la pêche, l’industrie et en particulier celle de l’aluminium, la production d’énergies renouvelables ou encore le tourisme.

Nature et qualité de vie

Parmi les atouts que compte l’Islande pour attirer les étrangers, il y a bien évidemment sa nature exceptionnelle et grandiose. Glaciers, volcans, sources chaudes et cascades ont fait la réputation de l’Islande. Et ses sites, immortalisés par la série Game of Thrones, attirent chaque année plus de touristes.

Vous installer en Islande vous donnera bien évidemment la chance de vivre à deux pas de paysages sauvages où la faune et la flore sont encore préservées. Avec ses 375 000 habitants seulement, l’Islande est un pays à taille humaine et ses villes y présentent des niveaux de pollution et de bruit bien inférieurs aux métropoles surpeuplées de France et d’Europe en général.

Vivre dans une ville islandaise à taille humaine est un des critères majeurs des candidats à l'expatriation.

Une vie nocturne plutôt calme

Ce qu’il faut bien garder à l’esprit lorsqu’on envisage de s’installer en Islande, c’est que le nombre de divertissements y est relativement limité par rapport au reste du continent européen. Il y a certes une petite vie nocturne à Reykjavik mais on est très loin de la frénésie de Barcelone ou Berlin.

Les plus joueurs d’entre vous seront surpris d’apprendre qu’il n’existe pas de casinos dans le pays pour la simple raison qu’ils sont interdits par une loi de 2014. Cela ne dérange pas outre mesure les locaux qui se divertissent souvent en jouant aux cartes entre amis ou en famille. Parmi les jeux particulièrement populaires en Islande, on trouve le Brùs, le jeu local traditionnel national, ou encore le poker, pratiqué surtout par les plus jeunes.

Ces deux jeux ont pour point commun de chercher à établir une stratégie pour réaliser la meilleure combinaison de cartes possible, et leurs règles sont faciles, et c’est pourquoi ils ont autant de succès auprès de la population. Lorsqu’ils ont du temps libre, les islandais privilégient surtout les activités sportives et culturelles.

Des moeurs progressistes

Bien entendu, vivre en Islande implique que vous ne devez pas avoir peur du froid. Le climat est rude, et le vent, la pluie et la neige font partie du quotidien des islandais une bonne partie de l’année.

Ceci dit, les logements sont en général bien isolés et, en hiver, les soirées auprès d’un bon feu de cheminée sont agréables et font partie intégrante de la culture nordique. En parlant de culture, il est bon de rappeler que la société islandaise passe pour être l’une des plus progressistes au monde, et l’égalité hommes-femmes, loin d’être un slogan politique, est érigée ici comme une évidence.

Les islandais peuvent sembler, à l’image de leurs cousins scandinaves, un peu réservés voire distants au premier abord, particulièrement pour des méridionaux habitués à des échanges plus expressifs. Cependant, une fois la glace brisée avec les autochtones, nul doute que votre expérience en Islande prendra une toute autre saveur. Et vous donnera, qui sait, envie de prolonger votre séjour pour une durée indéterminée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here