Les femmes islandaises descendent dans la rue

C’était le lundi 24 octobre dernier, il était 14h38. Les femmes islandaises ont arrêté de travailler pour descendre dans la rue afin de lutter contre les inégalités salariales liées au sexe. Elles étaient des dizaines de milliers à défiler dans les rues…

Salaire des femmes en Islande : elles sont moins payées que les hommes

La journée du 24 octobre 2016 s’est déroulée plus ou moins normalement en Islande, jusqu’à 14h38 où la plupart des bureaux se sont vidés. Les Islandaises se sont en effet mises d’accord pour descendre dans les rues et protester contre les différences salariales entre les hommes et les femmes.

Et le choix de cet instant précis n’est évidemment pas anodin. Si l’on se réfère à la grille salariale en vigueur dans le pays, les femmes sont payées seulement du matin jusqu’à 14h38 sur une journée de travail de 8h si on compare leur salaire à celui des hommes. Ainsi, les femmes sont y payées 14% de moins que les hommes.

Les femmes islandaises étaient alors parfaitement en diapason et ce, à quelques secondes près. Les bureaux se sont effectivement vidés pratiquement tous au même moment.

Les Islandaises sont entrées dans l’histoire

Les Islandaises ont cette faculté à mener des luttes historiques et marquantes concernant les inégalités entre les sexes, essentiellement dans le travail. Elles ont été d’une précision impressionnante lors de cette manifestation du 24 octobre qui a débuté à 14h38 précise. Cette occasion a permis à certains médias, dont la BBC, de rappeler que cela n’a pas été la seule concordance temporelle dont les femmes islandaises ont fait preuve.

En effet, cette manifestation s’est tenue 41 ans jour pour jour après celle du 24 octobre 1975 qui a également rassemblé les Islandaises en masse. Cette année là, elles ont aussi quitté leur poste pour descendre dans les rues. Elles étaient alors rassemblées à Reykjavik et il s’agissait à cette époque d’une véritable désobéissance civile. En tout cas, cette journée s’appelle désormais le Women’s Day Off.

Les Islandaises ont décidé de renouveler régulièrement l’expérience. Ainsi, en 2005, elles ont quitté leur bureau à 14h08 et à 14h25 en 2008.  Si on fait un calcul rapide, compte tenu de cette évolution de quelques secondes, l’égalité salariale entre les hommes et les femmes sera parfaite d’ici… 52 ans. Les Women’s Day Off pourraient donc cesser en 2068 !

Un effet boule de neige à prévoir dans toute l’Europe ?

L’Islande a depuis longtemps mené des luttes contre l’inégalité salariale, mais ce n’est pas le seul pays concerné en Europe. Et, suite à la dernière manifestation des Islandaises, les femmes d’autres pays sont en train d’organiser leur propre manifestation.

Pour la France, le mouvement est initié par le collectif Les Glorieuses qui appelle toutes les travailleuses françaises à quitter leur lieu de travail le lundi 7 novembre 2016, à 16h34.

Les femmes islandaises descendent dans la rue
4 (80%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here