La santé en Islande

Personne n’est à l’abri d’un souci de santé au cours d’un voyage. Pour se faciliter la vie en Islande lors d’une escapade, voici le fonctionnement du système sanitaire de ce pays aux paysages paradisiaques.

Précautions à prendre avant le départ

Des accords signés entre l’État islandais et l’Union européenne certains privilèges aux ressortissants des deux espaces géographiques. Ainsi, les personnes venant de l’UE peuvent bénéficier de soins médicaux avec leur Carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Cette carte vous assure un accès facile aux hôpitaux et aux centres médicaux de l’Islande sans que vous soyez obligé de prendre des dispositions particulières. Comment obtient-on ce document ?

Faites-en la demande à votre organisme d’assurance maladie. Sous deux semaines, la structure vous la délivre gratuitement. La CEAM est valide pour une période de 12 mois. Chaque voyageur est tenu d’avoir sa carte personnelle. Si vous vous déplacez avec des enfants, vous devez en obtenir pour chacun d’eux. Autre chose à envisager avant de partir, ce sont les vaccinations. Notez toutefois que ce n’est exigé pour entrer dans le pays. Mais pour parer à tous les risques, on vous suggère les vaccins contre l’hépatite B, la coqueluche et la diphtérie.

Si pour une raison quelconque, vous êtes dans l’incapacité de disposer d’une CEAM, il est possible de se la faire remplacer par un certificat. Toujours obtenu auprès de la caisse d’assurance maladie, ce certificat ne peut s’utiliser que sur 90 jours. En revanche, il donne droit aux mêmes avantages que la CEAM.

Faire face un ennui de santé en Islande

Une fois sur le sol islandais, vous sentez le besoin de voir un médecin ? Vérifiez que vous avez sur vous votre carter d’identité ou votre passeport. Assurez-vous d’être en possession d’un papier justifiant votre nationalité. Avec ces documents, vous pouvez vous faire consulter par un généraliste dans un hôpital ou un centre privé. Il y a des établissements de soins dans tous les districts. La capitale compte huit centres médicaux. En Islande, il n’est pas nécessaire de passer par un généraliste avant de rencontrer un spécialiste. En cas d’urgence, le numéro à composer, c’est le 112.

On trouve facilement des pharmacies dans les villes d’Islande. Pour effectuer un achat de médicaments, ayez sur vous votre CEAM, l’ordonnance délivrée par le médecin. L’hospitalisation est gratuite dans un hôpital public, quand elle est prescrite par un médecin. En ce qui concerne les services médicaux spécialisés, il est vivement conseillé de se renseigner sur leur disponibilité pendant le séjour avant le voyage. À cet effet, on consultera ce site : http://www.landspitali.is/.

Sur place, vous devez payer normalement la consultation et les médicaments. Conservez tous les reçus et toutes les factures en lien avec les soins obtenus. C’est sur la base de ces pièces à conviction que vous pourrez faire rembourser par votre mutuelle ou la Sécurité sociale.

Afin de bénéficier en toute facilité d’une intervention pour votre santé en Islande, veillez à vous faire établir la Carte européenne d’assurance maladie. C’est la clé pour accéder aux hôpitaux et centres médicaux en Islande.

La santé en Islande
4 (80%) 4 votes