Police et sécurité en Islande

Avec une population vraiment faible, la vie en Islande est relax sur le plan de la sécurité. Il existe une police certes dans la nation viking, on l’appelle Lögreglan là-bas, mais elle ne s’occupe que de tâches bien plus décontractées que les actes de délinquance auxquels doivent faire face les policiers français.

La police islandaise, l’une des plus singulières au monde

On compte environ 600 agents de police au total pour toute l’île. Seulement quelques-uns parmi eux portent des armes à feu. La majorité se contente d’une matraque et d’un équipement en gaz lacrymogène. L’Islande dispose d’une brigade antidrogue, mais elle chôme pratiquement toute l’année. Malgré son effectif réduit, la police islandaise jouit d’une structure régulière, à l’image des polices modernes.

Elle possède même un département chargé d’effectuer les contrôles nécessaires en ce qui concerne les examens scientifiques. L’existence d’une unité affectée à l’identification des victimes de catastrophe est un signe de la modernité des normes sécuritaires islandaises. Le département appelé à gérer les sinistres naturels est invité parfois à intervenir dans d’autres pays. Mais ils n’ont presque rien à faire sur leur propre territoire.

Important à savoir : de toute son histoire, la police islandaise ne s’est servie qu’une seule fois d’une arme à feu. C’était en 2013 pour arrêter un forcené dans son élan meurtrier. On comprend alors que le travail au quotidien consiste à assister des animaux de compagnie égarés, à apprendre le skateboard aux enfants ou à donner de la nourriture aux canards !

Police islandaise

Un État quasiment sans crime

Si les policiers islandais semblent si décontractés, c’est en raison du taux de criminalité du pays. Celui-ci figure au nombre des plus bas au monde. L’Islande enregistre moins de deux meurtres par an. Pour toute une année, le nombre d’infractions dépasse à peine les 80 000. Et les trois quarts des actes délictueux sont des infractions au Code de la route.

Comme conseils pour la vie pratique en Islande, retenez que le Code de la route est presque similaire à celui de la France. Vous devez aussi savoir que le réseau routier de l’île est constitué de voies bitumées et de pistes gravillonnées. Ces dernières ne couvrent que 30 % des routes du pays. Si votre voyage vous pousse à découvrir des endroits desservis par une piste, prévoyez de faire le déplacement à bord d’un 4×4.

police-logreglan

Quand on évolue sur les routes goudronnées, on veillera à conserver les feux de croisement allumés, de jour comme de nuit. La vitesse maximale sur le bitume s’élève à 90 km/h. Sur les pistes, n’excédez pas 30 km/h. Il arrive souvent de rencontrer des animaux en divagation sur les routes. Faites attention à ne pas tuer un mouton qui traverse la voie, car vous serez condamné à dédommager son propriétaire.

Les vols sont rares en Islande. Les gens n’hésitent pas à laisser leur porte ouverte en sortant. C’est vrai que cette habitude se perd, mais ne soyez pas étonné d’en faire le constat au cours de votre séjour.

L’Islande est un pays où la sécurité est des mieux assurée. La faible densité démographique et la quasi-absence de crimes y sont pour quelque chose. Profitez-en pour vous offrir un merveilleux séjour.

Voiture de la police Islande

Police et sécurité en Islande
4 (80%) 18 vote[s]