Partir en Islande en automne

L’automne, c’est la saison des jours qui raccourcissent, des tempêtes, de la pluie et la porte d’entrée de l’hiver ! Alors, pourquoi partir en Islande pendant cette saison ? Tout simplement car l’automne islandais est une période magnifique où vous pourrez admirer des paysages magnifiques sublimés par les couleurs automnales, des aurores boréales et aussi les premières neiges, le tout en évitant le gros de l’affluence touristique.

Alors, c’est parti pour un voyage islandais entre septembre et novembre ?

Pourquoi partir en voyage en Islande en automne ?

Premier point important : alors qu’en France l’été continue jusqu’à la moitié de septembre, en Islande l’automne météorologique arrive souvent dès les premiers jours de ce mois pour se terminer en novembre. Mais alors pourquoi vouloir visiter ce pays alors que la météo se dégrade et surtout que la durée du jour se fait plus rare ?

Les avantages

  • La fréquentation est beaucoup moins importante, dès début septembre, mais surtout à partir du 15 de ce mois et en octobre et novembre. Il est donc possible de visiter le Cercle d’Or ou la côte sud de l’île sans être submergé de touristes et de tous les désagréments qui vont avec.
  • Les prix sont, eux aussi, en baisse, surtout pour la location d’une voiture ou pour l’hébergement.
  • L’automne est le début de la saison des aurores boréales, alors si la nuit se dégage, dès le début du mois de septembre vous pourrez admirer ces magnifiques lumières, qui semblent magiques, danser dans la stratosphère, mais seulement si le ciel est dégagé !
  • Même si les arbres sont rares dans le pays, l’ensemble de la végétation prend sa couleur d’automne avec des tons plus rouges, orange et bruns. Concernant les arbres, les feuilles tombent rapidement, car dès octobre ils n’en ont presque plus. Le contraste de couleur est aussi saisissant avec les cimes des montagnes qui se couvrent rapidement d’un beau manteau blanc.

Les inconvénients

  • La météo devient franchement humide à partir de début ou mi-septembre, avec de nombreuses tempêtes (avec des vents parfois supérieurs à 150 km/h !), beaucoup de pluie et aussi les premières neiges en octobre sur une bonne partie du pays. Cependant, comme la météo islandaise est extrêmement changeante, il pourra aussi faire beau pendant quelques jours, assez doux ou alors très pluvieux, neigeux, voir glacial (parfois -5°C, voire -10°C même à Reykjavik en octobre !).
  • La durée du jour diminue très rapidement, et si elle est encore importante en septembre, dès début octobre elle tombe à moins de 12h et début novembre elle n’est que de 7h à 8h sur l’île. Dans le nord, la durée du jour est bien sûr beaucoup moins importante.
  • Il va être plus compliqué de pouvoir voyager dans l’ensemble du pays, car les pistes F-road ferment en général vers le 15 ou 20 septembre (lors des premières chutes de neige) et même les routes goudronnées peuvent être fermées temporairement lors des tempêtes ou chutes de neige violentes.

Le climat en automne en Islande

Comme nous l’avons dit juste au-dessus, le climat est l’un des principaux inconvénients d’un voyage en Islande entre septembre et novembre. Cependant, il faut savoir qu’entre ces trois mois, il y a une grande différence tant en termes de température que de pluviométrie et bien sûr de luminosité.

Au niveau des températures, la différence est assez flagrante entre début septembre, encore assez doux avec des températures proches de l’été (en général entre 10 et 15°C l’après-midi sur les côtes), et la fin du mois où les températures, dépassent plus rarement les 10°C et où les premières gelées arrivent. Dans les Hautes Terres, les conditions peuvent rapidement devenir hivernales dès les dernières semaines du mois. En octobre, la chute est importante, car il est rare de dépasser les 10°C l’après-midi et les premières vagues de froid arrivent. En novembre, c’est quasiment l’hiver, surtout sur les Hautes Terres qui sont alors fortement enneigées.

Au niveau des précipitations, l’automne islandais est très humide avec pas moins 14 jours de pluie en octobre et un peu moins en septembre et novembre à Reykjavik. Surtout, les quantités d’eau qui tombent sont parmi les plus élevées de l’année dans l’ensemble du pays. Les tempêtes sont aussi fréquentes et parfois très violentes avec des vents pouvant dépasser les 150 km/h.

Au niveau de la luminosité, la durée du jour est d’environ 12h en septembre, 9h en octobre et 5 à 6 heures en novembre. De plus, comme la nébulosité est souvent importante, le nombre d’heures où le soleil est aperçu est de plus en plus faible, entre 90 et 120 heures pour septembre (selon la ville), 50 et 80 heures en octobre et 15 et 40 en novembre !

Pour récapituler, le climat islandais en automne est particulièrement changeant, car soumis à une double influence, celle de la dérive Nord-Atlantique qui apporte douceur et humidité et celle de l’Arctique-Groenland qui apporte un froid sec. Le contraste entre les deux crée souvent de puissantes tempêtes, des précipitations abondantes et déjà beaucoup de neige dès les premières hauteurs. Cependant, il est toujours possible d’avoir quelques jours de répit avec un anticyclone qui vient protéger l’Islande.

Se préparer pour partir en Islande en automne

Vous n’avez pas peur de la météo et vous souhaitez découvrir l’Islande en automne, mais comment se préparer ? Découvrez tout ce qu’il faut faire avant de partir visiter cette île de l’Atlantique Nord entre septembre et octobre.

Prendre un vol d’avion pour l’Islande

Pour se rendre en Islande, deux solutions : l’avion ou le ferry. Il est donc plus que probable que vous choisissiez le premier. Il faut savoir que l’Islande est très bien desservie depuis de nombreux aéroports dans le monde.

Depuis la France, il est possible de prendre un avion vers l’Islande depuis :

  • Paris (Orly et Roissy) avec Icelandair, Transavia et WOW Air
  • Lyon avec WOW Air
  • Bâle-Mulhouse avec Easy Jet

Il y a aussi des vols vers Keflavik (l’aéroport international de Reykjavik) depuis Bruxelles, Genève ou Montréal. Attention, à partir de septembre, certaines compagnies ne desservent plus l’Islande.

vols pas chers

Se déplacer pendant l’automne

Pour cette saison moins touristique, plus froide et plus venteuse, il est important de bien réfléchir à son moyen de locomotion. Bien sûr, cela dépendra de votre parcours et de ce que vous souhaitez faire.

Vous pouvez opter pour :

  • La voiture, ce qui est de loin le plus pratique, car cela permet de s’adapter au temps, de se réfugier lorsque le temps n’est pas au beau fixe et surtout d’avoir une plus grande liberté. Par contre, c’est aussi beaucoup plus cher, même si les locations de voitures en cette saison sont moins onéreuses. Les Hautes Terres étant fermées (sauf début septembre), il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un tout-terrain, mais un véhicule à 4 roues motrices est un avantage lorsqu’il neige.
  • Les transports en commun, surtout si vous comptez rester à Reykjavik et visiter les sites touristiques aux alentours. Il y a moins de bus en automne, donc il faut faire attention.
  • Le vélo ou l’auto-stop, mais le temps n’est clairement pas idéal.

Louer une voiture en Islande

Que faut-il emporter en automne ?

Avant de partir en Islande en automne, il est nécessaire de bien emporter les bonnes affaires.

  • Une veste coupe-vent ou soft-shell car le vent est parfois très violent.
  • Un K-way ou un imperméable, ainsi qu’un pantalon imperméable, car il pleut beaucoup durant l’automne.
  • Des vêtements de randonnée toutes saisons en septembre et plutôt hivernaux à partir d’octobre. Le but est d’avoir des vêtements qui s’adaptent à la température et surtout qui sèchent très rapidement.
  • Des collants, car le froid peut être vif.
  • Si vous partez à partir d’octobre et novembre, n’oubliez pas des vêtements d’hiver, type combinaison de ski, car les températures négatives ne sont pas rares et le vent accentue la sensation de froid.
  • Des polaires ou pulls pour supporter les températures fraîches ou froides.
  • Des gants, ainsi qu’une écharpe et un bonnet
  • Un chapeau ou une casquette pour le soleil, ainsi que des lunettes de soleil et de la crème solaire lorsque l’on part en septembre.
  • Un sac à dos de randonnée pour emporter de la nourriture, de l’eau et quelques accessoires lors de vos marches.
  • Des chaussures de randonnée qui ont déjà servi pour éviter les ampoules. Si vous partez vers la fin de l’automne, optez pour des chaussures de randonnée d’hiver et prenez aussi des crampons.
  • Un maillot de bain, car même en cette saison il est possible de profiter des bains chauds du pays.

Où dormir ?

Pendant la saison automnale, le nombre d’hébergements est moins important que pendant l’été, mais en contrepartie, les prix sont aussi moins élevés.

Vous pourrez trouver plus d’informations sur les hébergements en Islande en regardant nos différentes pages dédiées sur :

  • Les hôtels
  • Les auberges de jeunesse
  • Les campings : seulement en septembre, car après ils ferment presque tous, et dormir dans une tente lorsqu’il pleut, neige ou vente, n’est pas forcément une très bonne idée.
  • Les bnb et guesthouses
  • Le camping-car : il n’est pas toujours possible d’en louer à partir d’octobre, car ce type de véhicule n’est pas idéal par temps froid et surtout lorsqu’il y a trop de vent.

Que faire pendant la saison d’automne ?

Partir visiter l’Islande pendant les mois de septembre, octobre et novembre permet de faire de nombreuses activités, même si certaines ne sont plus ou pas encore possibles.

  • Partir en roadtrip en Islande pendant quelques jours ou quelques semaines. Par contre, l’accès au Hautes Terres n’est plus possible à partir de mi ou fin septembre.
  • Découvrir les plus grands sites du pays, surtout sur la côte sud comme le Cercle d’Or, Jökulsarlon ou Reynisfjara
  • Se balader à Reykjavik pour découvrir ses musées, faire un pause dans un café ou sortir le soir.
  • En septembre, il est encore possible de faire de belles randonnées, voire un trek.
  • Malgré la température basse, il est possible de se baigner dans une piscine d’eau chaude alors qu’il neige ou pleut dehors !
  • Admirer les magnifiques aurores boréales qui peuplent le ciel islandais l’automne, mais seulement quand il n’y a pas trop de nuages !
  • Voir les magnifiques couleurs d’automne qui donne une touche plus chaude aux paysages islandais !

Découvrez aussi :

Partir en Islande en automne
Notez cette page

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here