Partir en Islande en été

Partir en Islande en été
2.8 (56%) 5 votes

Vous rêvez de partir en voyage en Islande ? Alors vous vous demandez sans doute quand y partir pour profiter au mieux de cette île magnifique aux beautés multiples. Visiter ce pays entre juin et août va vous permettre de profiter du soleil estival avec ses jours très longs où la lumière ne disparaît quasiment jamais (surtout les semaines avant et après le solstice d’été, normalement le 21 juin), de voir la nature s’éveiller après la fonte des neiges, de découvrir les multiples oiseaux du pays (plus d’infos sur la faune d’Islande), et surtout de profiter de la fraîcheur estivale du climat islandais qui vous permettra d’éviter la chaleur suffocante des grandes villes françaises.

Voyager en Islande en été est donc une superbe expérience, car vous allez profiter de la plus belle des saisons dans ce pays. Par contre, partir pendant la saison estivale c’est aussi subir l’inconvénient de la forte fréquentation touristique et d’avoir des prix plus élevés, tant pour les vols d’avion, que pour la location de voitures ou encore pour votre hébergement.

Pourquoi voyager en été en Islande ?

Partir pendant la saison chaude en Islande est assez logique à plus d’un titre, car vous pourrez profiter d’une relative douceur, parcourir l’ensemble du pays et profiter des très longues journées qu’offre la latitude du pays.

Avantages

  • Le climat durant la saison d’été avec une température moyenne de 15°C l’après-midi, pouvant même aller vers 20 à 25°C pour les journées les plus chaudes. Il pleut en général assez peu, et surtout l’ensoleillement est plus important.
  • La durée du jour qui, aux alentours du 21 juin, atteint les 20 heures dans le pays, voire plus dans le nord. Il ne fait même jamais quasiment jour. Même fin août, vous pourrez profiter de journées assez longues.
  • Vous pourrez découvrir l’ensemble du pays, même les zones des hautes terres qui sont fermées en dehors de l’été à cause de pistes impraticables. Attention, cependant, avant la mi ou fin juin de nombreuses pistes sont encore fermées, dont certaines qui vont au Landmannalaugar.
  • Découvrir les magnifiques paysages et les couleurs parfois incroyables que peut avoir la terre et les montagnes de ce pays avec encore des zones enneigées sur les sommets.
  • C’est la période idéale pour les passionnés d’ornithologie (pour voir par exemple les fameux macareux moines) ou pour ceux qui veulent voir des baleines.

Inconvénients

  • L’été est la saison de la forte fréquentation touristique, vous devrez donc supporter les nombreux touristes que l’on trouve à Reykjavik, dans le Cercle d’Or, à Blue Lagoon ou encore le long de la côte sud.
  • Les prix pour les hôtels, la location d’une voiture ou encore pour l’avion sont souvent plus élevés pendant cette saison. Partir hors-saison peut vous faire économiser entre 10 et 30% du coût du voyage.

Le climat estival

L’Islande n’est pas connue pour sa chaleur et son grand soleil, alors ne vous attendez pas à un très beau temps, même en plein cœur de l’été. Cependant, la météo islandaise en juin, juillet et août est relativement agréable, avec moins de pluie, moins de vent et plus de soleil, ainsi que des températures diurnes souvent comprises entre 12 et 20°C. Parfois, lorsque le vent du sud souffle, il est possible, surtout dans le nord et l’est du pays, de dépasser les 25°C. Par contre, vous aurez très rarement chaud, car la température maximale relevée en Islande est de 30,6°C dans les fjords de l’est, mais de seulement 25,7°C à Reykjavik ou 29,4°C à Akureyri.

Au niveau des précipitations, elles se font quasi exclusivement sous forme de pluie, sauf au-dessus de 600 à 800 mètres où il peut parfois neiger même en été. Il pleut moins en juin et juillet qu’en août, où les premières tempêtes peuvent refaire leur apparition. Au niveau de l’ensoleillement, c’est aussi entre juin et juillet qu’il est le plus généreux, mais le ciel est aussi souvent nuageux.

Dans tous les cas, il faut se rappeler que l’Islande dispose d’un climat océanique subarctique, voire polaire dans certaines régions. Il ne faut donc pas s’attendre à de la chaleur, ni du soleil pendant plusieurs semaines, même si des situations de blocage anticyclonique peuvent apporter ce type de temps sur le pays ou une partie du pays. Il faudra donc faire avec les imprévus de la météo lors de votre voyage, mais le temps qui change souvent et très rapidement (il peut pleuvoir et faire beau 10 minutes après) fait partie du charme de l’île et donne parfois des couleurs uniques et sublimes aux paysages islandais.

Randonnée du Landmannalaugar

Se préparer pour partir en Islande en été

Vous vous êtes décidé à partir découvrir l’Islande pendant la saison estivale ? Alors, il est peut-être temps de vous préparer, car pour faire un voyage sur cette île, il y a pas mal de choses auxquelles il faut penser.

Réserver son vol vers l’Islande

L’une des premières choses à faire lorsque l’on décide de partir en Islande, c’est de prendre ses billets d’avion. Il existe plusieurs compagnies qui proposent un vol entre Paris et Reykjavik, mais aussi d’autres villes de France (Lyon et Mulhouse) ou d’autres pays francophones (Montréal au Canada, Genève en Suisse ou encore Bruxelles en Belgique). Les principales compagnies qui desservent l’Islande depuis ces différentes villes sont :

  • Air Canada
  • Icelandair
  • Transavia
  • Wowair

Vous trouverez plus d’informations sur les vols vers l’Islande sur cette page et vous pouvez vous renseigner ou réserver directement ci-dessous !

 

Se déplacer : voiture ou par d’autres moyens

Après l’avion, il va falloir vous demander comment vous déplacer sur place, car l’Islande est un pays assez vaste avec des sites touristiques souvent éloignés. La question du transport dans le pays est donc primordiale. En été, vous pourrez voyager :

  • En voiture grâce à une location : c’est le moyen le plus pratique qui assure une grande flexibilité et un gain de temps important, mais le coût est loin d’être négligeable. Vous aurez alors le choix entre une voiture de tourisme ou un 4×4. Si vous comptez juste rester sur la route 1, la voiture de tourisme suffit largement, par contre pour aller au Landmannalaugar ou dans les Hautes Terres, le 4×4 est obligatoire.
  • En transport en commun : surtout pratiques si vous comptez ne pas beaucoup vous déplacer sur de longues distances ou si vous avez un budget serré, il existe des trajets en bus entre l’aéroport et Reykjavik et Blue Lagoon, mais aussi entre Reykjavik et la plupart des grands sites touristiques (Cercle d’Or, Landmannalaugar, Thormorsk, etc.).
  • En vélo : certains grands sportifs font une partie de l’Islande en vélo, mais ce n’est pas simple à cause du relief, de la pluie ou encore du vent.
  • En auto-stop : si vous êtes patient et que vous n’avez pas beaucoup de moyens, c’est une technique pour voyager et parcourir le pays. De nombreux habitants et touristes n’hésitent pas à prendre des auto-stoppeurs avec eux.

Louer une voiture en Islande

Que faut-il emporter ?

Vous allez partir pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines en Islande durant l’été, mais que faut-il mettre dans votre valise ?

  • Une veste coupe-vent, car il souffle en toutes saisons et le refroidissement éolien peut-être impressionnant
  • Un K-way ou un imperméable, ainsi qu’un pantalon imperméable, car il peut pleuvoir en toute saison
  • Des vêtements de randonnée toutes saisons : t-shirts à manches courtes et longues, pantalons de randonnée. Le but est d’avoir des vêtements qui sèchent rapidement.
  • Des collants si vous avez froid aux jambes
  • Des polaires ou pulls pour supporter les températures fraîches
  • Des gants plutôt légers, ainsi qu’une écharpe et un bonnet
  • Un chapeau ou une casquette pour le soleil
  • Des lunettes de soleil, car il tape même à minuit
  • De la crème solaire, car les coups de soleil peuvent être violents
  • Un sac à dos de randonnée
  • Des chaussures de randonnée qui ont déjà servi pour éviter les ampoules
  • Le maillot de bain pour se baigner dans les eaux chaudes naturelles qu’offre le pays

Où se loger ?

Pendant la saison « chaude » islandaise, le choix d’hébergement est beaucoup plus vaste que pendant les autres saisons, car tous les campings, les auberges de jeunesse, les gîtes,  les bnb et les hôtels sont ouverts entre la fin juin et la fin août. L’offre est donc importante, mais le nombre de touristes l’est aussi, il est donc préférable de réserver votre hébergement en avance.

Vous pourrez trouver plus d’informations sur les hébergements en Islande en regardant nos différentes pages dédiées sur :

Que faire pendant la saison d’été ?

Partir en vacances en Islande pendant les mois de juin, juillet ou août permet de découvrir l’ensemble du pays ou presque et de faire de nombreuses activités, sauf celles hivernales !

  • Faire un roadtrip en Islande de quelques jours ou de quelques semaines qui vous permettra de découvrir une région ou l’ensemble du pays. Découvrez par exemple les roadtrips suivants :
  • Découvrez les plus grands sites du pays comme le Cercle d’or, le Landmannalaugar, Jökulsarlon, Myvatn, les Fjords du Nord-ouest ou encore la péninsule de Snæfellsnes.
  • Visiter Reykjavik et parcourir ses rues, ses musées et son port
  • Faire des randonnées dans des lieux magnifiques ou plus encore des treks de plusieurs jours
  • Marcher sur un glacier ou dedans !
  • Profiter de la vie nocturne de Reykjavik pendant l’été pour découvrir les bars et certains festivals.
  • Se baigner dans une piscine d’eau chaude sous un soleil de minuit ou profiter d’une pause méritée après une bonne randonnée dans une source d’eau bouillante en pleine nature.
  • Découvrir le soleil de minuit et le jour quasi perpétuel entre le 5 juin et le 10 juillet
  • Prendre en photo et approcher les beaux macareux
  • Observer les baleines et dauphins dans les eaux profondes d’Islande
  • Parcourir le pays à cheval ou faire un simple tour d’équitation
  • Admirer les fleurs qui recouvrent l’Islande pendant cette saison, dont les magnifiques lupins d’Alaska.

Découvrez aussi :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*