Islande Explora / Circuits et itinéraires en Islande / Destinations incontournables en Islande / Noël et Nouvel an en Islande : que faire pendant les fêtes de fin d’année ?

Noël et Nouvel an en Islande : que faire pendant les fêtes de fin d’année ?

Noël et Nouvel an en Islande : que faire pendant les fêtes de fin d’année ?
3 (59.05%) 21 votes

Envie de passer Noël loin de la France et de retrouver une ambiance plus hivernale, et d’avoir, pourquoi pas, un peu de neige le soir du réveillon ? Alors, pourquoi ne pas vous rendre en Islande à cette occasion ? Devenue une destination incontournable, de plus en plus de touristes le font chaque année, ce qui leur permet de découvrir cette île sous une autre facette, celle d’un pays presque complètement recouvert d’un blanc manteau.

Vous découvrirez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les fêtes de fin d’année en Islande : comment fête-on Noël ? Quelles traditions ont-ils ? Célèbrent-ils la Saint-Sylvestre ? Quelle météo vous attend là-bas ? Que faire en Islande pendant cette période ?

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur :

Noël en Islande

Appelée tout simplement Jól ou Yul en islandais, cette fête est très importante pour les habitants de l’Islande, majoritairement de confession luthérienne (chrétiens protestants). Cependant, l’origine est encore plus ancienne, bien avant la christianisation. Les Scandinaves qui se sont installés en Islande célèbrent déjà le Jól (en français festival de la lumière) le 21 décembre. Il s’agissait alors du jour le plus court de l’année.

Avec la christianisation aux alentours de l’an mille, le pays a combiné son ancienne fête avec la naissance du Christ, ce qui à donné une fête de Noël différente de ce que l’on peut rencontrer en France, en Angleterre ou en Allemagne.

Comment profiter de Noël au maximum ?

Si vous avez envie de profiter de l’esprit de Noël islandais, alors il faut vous rendre dans le pays pendant cette période. Cependant, pas besoin de venir le 25 décembre, car le pays vit au rythme de cette fête pendant tout l’Avent car les Islandais adorent cette période (elle commence 4 dimanches avant Noël). Le meilleur endroit pour profiter de Noël est sans aucun doute Reykjavik.

La ville va alors se transformer pour les fêtes de fin d’année, avec de nombreuses décorations qui vont illuminer les principales rues de la ville et son port. On trouve aussi à de nombreux coins de rue des concerts et de petits marchés de Noël. Les plus connus se trouvent dans le centre de la capitale à Ingólfstorg et Hafnarfjörður. On trouve aussi un petit village de Noël dans la vallée de Laugardalur à l’est du centre-ville.

Vous pouvez aussi vous rendre à proximité de la ville pour faire d’autres petits événements. On trouve notamment le Árbær Open Air Museum qui permet de découvrir les traditions islandaises à Noël et parfois d’apercevoir certains lutins !

En dehors de la capitale, vous pouvez aussi vous rendre à Akureyri et profiter du Christmas Garden qui vous fait découvrir la maison du père Noël, mais pas seulement.

La tradition de Jól

Le Noël islandais est donc très différent de celui que l’on rencontre dans les pays occidentaux, car ce pays dispose de sa propre tradition de Noël que vous allez pouvoir découvrir juste ici.

Sur cette île, la star de cette période n’est pas le père Noël, ni Saint-Nicolas, mais 13 joyeux lurons de Noël (en islandais Jólasveinar). Ces lutins facétieux remplacent donc avantageusement le gros monsieur barbu en habit rouge qui nous dépose nos cadeaux de Noël, car eux aussi apportent des présents (sucreries ou petits cadeaux) dans les chaussettes déposées aux bords des fenêtres aux enfants les plus sages, mais les enfants désobéissants recevront, quant à eux, de vielles pommes de terre.

Pour aller plus dans le détail, les treize lurons islandais descendent donc chaque année, entre le 12 et 24 décembre (un par jour donc !), des montagnes bleues de Bláfjöll. Chacun d’entre eux a un nom différent, qui correspond aux farces qu’ils vont apporter, car ils n’apportent pas que des cadeaux ! Mais qui sont-ils :

  • Stekkjastaur est le premier à descendre le 12 décembre, il va alors rendre fous les moutons en essayant de téter le lait au pis des brebis.
  • Giljagaur le jour suivant vole le lait des vaches.
  • Stúfur vient le 14 décembre et il va gratter les fonds de casseroles et en manger les restes de nourriture.
  • Þvörusleikir arrive le 15 pour se glisser dans les cuisines et lécher les cuillères en bois propre.
  • Pottasleikir est le lécheur de casseroles et de marmites.
  • Askasleikir est un lécheur de gamelles qui pique les gamelles des chats et chiens posées par terre le 17 décembre.
  • Hurðaskellir pénètre dans les maisons le 18 décembre pour s’amuser à claquer les portes, ce qui empêche les gens de dormir.
  • Skyrgámur va, comme son nom l’indique, manger du Skyr à s’en faire éclater le ventre.
  • Bjúgnakrækir descend de la montagne le 20 décembre pour dévorer les saucisses.
  • Gluggagægir est un grand curieux qui observe par la fenêtre des maisons pour trouver les jouets qu’il volera ensuite.
  • Gáttaþefur est, lui aussi, un voleur de pain et des gâteaux qui sentent bon.
  • Ketkrókur intervient le 23 décembre pour crocheter la viande du mouton fumé qui est préparée ce jour là.
  • Kertasníkir est le dernier de la bande, qui arrive donc le 24 décembre, il va s’amuser à voler les bougies ou même souffler sur les bougies le soir du réveillon pour que la maison soit dans le noir.

Les Islandais doivent donc faire attention à ces treize petits farceurs qui peuvent apporter le chaos dans leurs maisons. Ils permettent cependant de faire patienter les enfants avant les vrais cadeaux qui arriveront le soir de Noël. Ils repartent ensuite dans le sens de leur arrivée, le dernier étant donc Kertasníkir le 6 janvier pour une journée qui s’appelle Þrettándinn (13ème).

Pour finir sur les Jólasveinar, ils descendent de trolls et ont pour parents l’ogresse Grýla et le paresseux Leppalúði. Leur mère part souvent parcourir les landes islandaises pour attraper les méchants enfants et les dévorer ! Ils sont en plus accompagnés du terrible chat Jólaköttur qui n’a d’autres occupations que de voler le soir de Noël les enfants avec des vêtements pas neufs. D’où l’habitude d’offrir des vêtements neufs à Noël.

Le père Noël est aussi présent durant les fêtes de Noël, mais bien moins que les treize lurons islandais !

En plus des lutins, les Islandais ont aussi différentes traditions culinaires, comme les gourmandises et gâteaux, que l’on peut déguster pendant Noël, mais aussi durant la période de l’Avent :

  • Le biscuit Sara, d’origine danoise et créé en 1911, est une sorte de macaron aux amandes fourré à la crème au chocolat et glacé au chocolat. Il est nommé en l’honneur de l’actrice française Sarah Bernhardt.
  • Les pains d’épice
  • Les cookies au chocolat
  • Les sucreries à la réglisse
  • Le laufabrauð ou feuille de pain, il s’agit d’un pain aussi fin qu’une crêpe que l’on va ciseler pour faire apparaître des motifs en rapport avec Yul. Une fois le travail fini, il est frit et servi avec du beurre.

Pour finir sur les traditions de Noël, il faut savoir que, pour la majorité des Islandais, Noël commence bien avant durant l’Avent. C’est-à-dire 4 dimanches avant le réveillon de Noël. Dans la plupart des maisons, on va alors faire une couronne de l’Avent en branche de sapin, avec des baies sauvages et des pommes de pin. Dedans, on va mettre quatre bougies et en allumer une chaque dimanche de l’Avent.

Les célébrations pour Noël

Lors des célébrations de la fête de Yul, les repas ont une très grande importance et ils sont particulièrement formalisés. Cela commence dès le 23 décembre. Bien sûr, Noël ce n’est pas seulement des repas et comme une grande partie des habitants est luthériens, ils vont souvent à la messe de minuit ou du lendemain.

  • Les fêtes de Noël commencent dès le 23 décembre (Þorláksmessa, en français la Messe de Thorlak). Cette journée est souvent l’occasion d’acheter les derniers cadeaux, car les magasins ferment très tard. Certains font aussi un repas bien particulier avec un poisson fermenté comme de la raie, ce plat est originaire des fjords de l’ouest.
  • Pour le réveillon de Noël (en islandais aðfangadagur), qui commence normalement à 18h, plusieurs plats peuvent être mangés en famille : le dos de cochon (Hamborgahryggur), le dos de mouton rôti, la perdrix des neiges, la dinde à l’américaine, le pudding de riz danois (à l’amande), du homard, du saumon Gravalax ou encore le rôti de porc glacé au Coca-Cola et une sauce au Coca-Cola ! Il est possible de boire avec l’Ale de Noël (jólaöl), qui est un mélange d’orangeade et d’une boisson maltée sans alcool.
  • Juste après le repas, les cadeaux vont être ouverts, on y trouve souvent des livres, des chocolats et plein d’autres choses.
  • Selon les familles, il faudra soit se rendre à la messe de minuit, soit profiter de ses cadeaux.
  • Le 25 décembre ou jóladagur, jour de Noël, le plat traditionnel est le Hangikjöt qui vient du nord de l’île. Il s’agit d’un jambon de mouton un peu fumé qui est servi froid ou tiède avec une sauce blanche et qui est accompagné de pommes de terre, chou rouge, pois et galette de pain. Après le repas, la journée va permettre de profiter, jouer, parler en famille, regarder un film…
  • Le lendemain (annar í jólum ou le Second jour de Noël), les Islandais finissent principalement les restes et, parfois, le soir, ils peuvent aller boire un verre avec leurs amis.

Fêter le nouvel an en Islande

L’autre grand événement de fin d’année est bien sûr la fête qui célèbre le changement d’année, la Saint-Sylvestre. Moins familial et beaucoup plus festif, les Islandais passent souvent le réveillon du nouvel an avec leurs amis.

Voici le déroulement traditionnel de la soirée :

  • Les locaux vont souvent dîner avec la famille ou les amis entre 18h et 19h.
  • Après le repas, ils vont souvent faire des feux de joie ou lancer des feux d’artifices avec leurs proches.
  • A partir de 22h00, une émission de télévision va retracer les principaux événements de l’année en Islande avec un peu d’humour. Il s’agit d’une émission très suivie en Islande.
  • A minuit, on célèbre le changement d’année par le lancement de feux d’artifice.
  • Après cette heure, beaucoup d’Islandais vont continuer de faire la fête toute la nuit dans les bars.

Profiter de la Saint-Sylvestre à Reykjavik

Le meilleur endroit pour profiter du réveillon de la Saint-Sylvestre en Islande est sans aucune doute dans la capitale Reykjavik, ce qui permet de profiter des festivités qui sont organisées et des feux d’artifices qui y sont tirés.

L’une des grandes traditions islandaises pour célébrer la fin de l’année est sans aucun doute de tirer des feux d’artifice à tous les coins de la ville et bien avant que ne sonnent les douze coups de minuit, mais aussi après. Les Islandais sont de véritables passionnés de spectacle pyrotechnique et ils vont donc dépenser chaque année beaucoup d’argent pour acheter des feux d’artifices qu’ils tirent entre le 27 décembre et le 6 janvier, avec un bien sûr un gros pic pendant le réveillon. L’une des autres raisons de cette « folie » pyrotechnique, c’est qu’en achetant des feux (et des sapins) une partie est reversée à l’ICE-SAR, l’Association Islandaise pour les Recherches et les Secours, qui sauve chaque année des centaines d’Islandais et de touristes pris dans de mauvaises situations sur la route, ou à cause de la météo ou des phénomènes géologiques.

L’animation va donc surtout commencer juste avant minuit à Reykjavik, car avant les locaux regardent l’émission de TV. Les feux d’artifice vont donc être tirés en abondance dans toute ville. Si vous souhaitez les admirer, rendez-vous sur la colline de Perlan, ce qui permet d’avoir une belle vue sur l’ensemble de la ville, ou bien sur la place de Hallgrímskirkja d’où sont tirés de nombreux feux d’artifice.

Après ce beau spectacle, qui est impressionnant quand on n’y a jamais participé, il est possible de continuer sa soirée en sortant dans les nombreux bars de la ville. Ceux-ci ferment pour l’occasion souvent après 5 heures du matin et l’entrée est libre, mais par contre il faudra souvent faire la queue pour y entrer. L’un des endroits les plus actifs pour trouver un endroit où faire la fête est la rue de Laugavegur et le quartier près de l’hôtel de ville.

Quelles excursions et activités pendant les fêtes de fin d’année

Partir en Islande pendant la période de Noël et du jour de l’an, c’est donc l’occasion de découvrir l’esprit particulier qui règne dans ce pays pendant cette période. Cependant, en plus de vous balader pour découvrir la féerie de Noël, vous allez pouvoir aussi en profiter pour découvrir les beautés de cette île qui sont très nombreuses.

Voici quelques idées d’expéditions ou de lieux que vous pouvez découvrir durant votre voyage en Islande :

  • Découvrez la ville de Reykjavik avec ses musées et aussi son centre ancien. Si vous partez un grand weekend, vous pouvez trouver quelques idées sur cette page.
  • Partir faire un tour dans le célèbre Cercle d’Or pour découvrir trois des plus grands sites touristiques islandais : la chute d’eau de Gullfoss, le geyser de Geysir et le site historique et géologique de Þingvellir.
  • Se baigner dans les eaux chaudes du Blue Lagoon et faire le tour de la péninsule de Reykjanes.
  • Découvrir la côte sud de l’île en longeant la route 1 jusqu’à Jökulsárlón, vous pourrez aussi découvrir des cascades, des falaises, des gorges, des volcans, des glaciers et plein d’autres paysages somptueux.
  • Admirer les aurores boréales pendant les longues nuits d’hiver. Par contre, il faudra que la météo le permette en étant dégagée.
  • Faire de la randonnée en raquettes ou en ski nordique sur les nombreux itinéraires que compte le pays.
  • Skier sur les pistes islandaises.

Préparer son voyage pendant la période de Noël

Se rendre en Islande en décembre et début janvier, ce n’est pas la même chose qu’en été. En effet, l’île est soumise à de rudes conditions hivernales, et il est donc nécessaire de bien se préparer. Au niveau des réservations pour y aller, dormir ou se déplacer, faites attention car il y a un pic de fréquentation touristique sur l’île à cette époque. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien préparer son voyage pendant les fêtes de fin d’année.

L’avion

Pour vous rendre en Islande pendant cette période de l’année? vous allez bien sûr devoir prendre l’avion. En général? les billets sont un peu plus chers à Noël que pendant le reste de l’hiver, car il s’agit d’une période de grande fréquentation touristique à Reykjavik. N’oubliez donc pas de réserver votre billet bien en avance pour profiter des meilleurs tarifs. Il faut aussi savoir que Transavia ne désert pas l’île en dehors de l’été. Plus d’informations sur cette page.

L’hébergement

Si vous venez durant cette période en Islande, il faut prendre compte plusieurs points importants :

  • En dehors de Reykjavik, beaucoup d’hôtels ou d’hébergements type BnB sont fermés
  • Il n’est pas possible, et cela est très déconseillé, de faire du camping ou du camping durant l’hiver

Il faudra donc préférer l’hôtel ou le Bnb. Dans tous les cas, votre hébergement sera souvent très cher, surtout pendant la période de Noël. Plus d’informations ici.

Se déplacer

Lors de votre séjour en Islande pendant la période de Noël, vous vous demandez sans doute comment il faut faire pour se déplacer ? Pour répondre à cette question, il faut d’abord savoir si vous comptez rester à Reykjavik sans y bouger, ou bien justement découvrir une partie du pays recouvert de neige.

  • Si vous restez seulement à Reykjavik, il est préférable de se déplacer en bus, navette ou taxis. Entre l’aéroport et la capitale, il existe de nombreuses navettes.
  • Si vous souhaitez découvrir une partie de l’île, il est préférable de louer une voiture durant une partie de votre voyage. Comme cette saison est, la plupart du temps, enneigée, vous pouvez opter pour un 4×4. Plus d’informations sur la location de voiture en Islande.

Le climat

A partir de fin novembre et jusqu’en mars, l’Islande rentre véritablement dans l’hiver. Durant cette période, la nuit est en plus très longue et, même s’il ne fait pas forcément très froid, les tempêtes, la neige, le gel ou la pluie sont très souvent de la partie. Voici ce que l’on peut retenir :

  • Ensoleillement : entre 5 heures dans le sud et début décembre à peine 1 heure le 21 décembre dans le nord.
  • Température moyenne : à Reykjavik, les températures sont entre -5 et 5°C, vers le nord elles perdent quelques degrés, et dans les terres on peut descendre à -20°C.
  • Vent : Il peut être très violent et atteindre 200 km/h, il renforce énormément la sensation de froid.
  • Précipitation : très régulière à Reykjavik avec 20 jours de pluie ou neige, plus sèche dans la moitié nord-est

Plus d’informations sur le climat sur cette page, vous pouvez aussi regarder la météo islandaise.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*