Fjords de l’Est

Fjords de l’Est
4 (80%) 1 vote

De Höfn à Egilsstadir, on trouve le long de la côte orientale de l’Islande dans l’Est du pays un peu plus de dix fjords, la plupart du temps orientés d’est en ouest. La montagne plonge ici dans la mer de manière abrupte et sublime, et on trouve aussi sur leurs rivages de vrais petits villages islandais. Cette région aux paysages sauvages propose aussi un climat plus ensoleillé et parfois plus chaud l’été (avec quelques pointes vers 25°C) !

Vous découvrirez sur cette page les principaux lieux touristiques que l’on peut découvrir dans les fjords de l’est islandais.

Un peu de culture…

De formation assez récente, l’Est de l’Islande a toutefois subi les précédentes glaciations qui ont impacté la Terre. Les anciens plateaux volcaniques ont alors été creusés profondément par les tonnes de glace qui, au fil des millénaires, ont érodé les vallées jusqu’à creuser de profonds fjords principalement orientés d’ouest en est et qui se déversent alors dans l’Atlantique Nord. Ces fjords de l’est ont la particularité d’être beaucoup moins longs que leurs homologues du nord-ouest, mais ils sont aussi beaucoup plus encaissés et donc tout aussi jolis.

A partir de Höfn et jusqu’au petit village de Borgarfjörður eystri, sur plus de 160 km à vol d’oiseau, on compte donc un peu plus d’une dizaine de fjords. Ces derniers font entre 1 et 17 km (le plus long d’entre eux est Seydisfjördur) et les reliefs aux alentours culminent environ à 1 000 ou 1 100 mètres. Juste à l’ouest des fjords, le relief redescend progressivement vers la grande vallée de la Lögurinn orientée sud-nord.

A visiter dans les Fjords de l’Est

Cette région reculée de l’Islande offre des paysages magnifiques et surtout une grande solitude, car même aujourd’hui, peu de touristes s’aventurent au fond des fjords de la côte orientale de l’île. Une raison donc de s’y rendre, parmi tant d’autres car on y trouve, outre les fjords et les montagnes, des paysages somptueux comme des cascades ou des falaises qui se jettent dans la mer.

Ce territoire est aussi l’occasion d’admirer les oiseaux sauvages qui font la réputation du pays ou encore de faire de belles randonnées le long de ces fjords qui plongent dans l’obscurité de l’océan…

Les destinations touristiques incontournables

Voici une petite liste des lieux les plus importants de la région des fjords de l’est à visiter :

  • Víknaslódir
  • Seydisfjördur
  • Mjóifjördur
  • Fáskrúðsfjörður
  • Berufjörður
  • Breiðdalur
  • Djúpivogur
  • Nordfjordur
  • Skalanes
  • Borgarfjörður
  • Papey
  • Stöðvarfjörður

Circuit touristique des fjords de l’est

Pour découvrir ces beaux fjords, il est nécessaire de prendre une voiture. Le départ s’effectue depuis Höfn, mais il est possible de le faire à l’envers depuis Egilsstaðir.

Le parcours commence en empruntant la Route 1 en roulant pendant environ 100 km vers le nord pour arriver au petit village de Djúpivogur. Après une petite pause, vous continuez sur la route 1 puis la quittez dans le village de Breiðdalsvík pour continuer par la route de la côte. Vous allez emprunter ensuite la route 96 pour passer par Fáskrúðsfjörður (110 km supplémentaires), le port de pêche où l’on trouve des signes de présence française. Puis, vous la quitterez à partir de Reyðarfjörður pour prendre la 92 qui continue à longer la mer pour ensuite passer un col et arriver dans le cul-de-sac de Neskaupstaður (60 km en plus). L’étape suivante vous fait revenir sur vos pas pour se rendre à Mjóifjördur en tournant à droite sur la 953 (95 km). Vous revenez en arrière pour atteindre Egilsstadir et, à la sortie de cette ville, vous tournez à droite sur la 93 direction Seydisfjördur (66 km). La dernière étape vous fait revenir sur votre route, puis remonter plein nord sur la 94 pour atteindre le dernier fjord, celui de Borgarfjörður.

  • 2 sites touristiques majeurs et une multitude de petits points d’intérêt, avec de nombreuses randonnées
  • Comptez entre 2 et 3 jours pour faire correctement cet itinéraire
  • Circuit de 530 kilomètres (8h30 de route environ) en grande partie sur des routes goudronnées, même s’il y a encore des chemins de terre

Infos pratiques

  • Sites naturels, non soumis aux horaires d’ouverture, mais certains sites sont accessibles seulement lorsqu’il ne neige pas.