Islande Explora / Voyage en Islande / Le Sud de l’Islande / La côte sud de l’Islande et les deux glaciers

La côte sud de l’Islande et les deux glaciers

La côte sud de l’Islande et les deux glaciers
4.2 (84.44%) 9 votes

En prenant la route 1 en sortant de Reykjavik en direction du sud est, vous parcourez d’abord des paysages assez communs faits de plaines avec des pâturages et quelques rares champs. La route traverse aussi des gros fleuves qui se jettent dans l’Atlantique Nord, ainsi que quelques bourgades comme Sellfoss ou Hella. Puis, sorti de derrière l’horizon, apparaît l’impression massif volcan de l’Eyjafjallajökull surmonté du glacier du même nom.

La région que nous allons vous faire découvrir se trouve donc dans l’extrême sud de l’Islande. Entre l’Eyjafjallajökull et la calotte de Mýrdalsjökull, vous aurez l’occasion de découvrir maintes beautés des paysages islandais : cascades, glaciers, falaises, pics volcaniques ou encore de nombreux macareux moines…

Côte sud de l'Islande

Un peu de culture…

Cette région islandaise, coincée entre les deux grosses calottes glaciaires de l’Eyjafjallajökull (78 km2 de superficie pour une hauteur maximale de 1666 m) et la Mýrdalsjökull (596 km2 de superficie pour une hauteur de 1493 m), permet d’admirer une palette de paysages assez uniques. Entre mer et montagnes, glaciers et terre volcanique, plage de sable noir ou falaises, on découvre en seulement quelques kilomètres des panoramas à couper le souffle.

La zone est donc extrêmement volcanique avec la présence de plusieurs cratères et caldeiras sous les glaciers. D’ailleurs, sous l’Eyjafjallajökull, on trouve le volcan Eyjafjöll qui a terriblement fait parler de lui en 2010 lors de son éruption. Juste à côté, sous le Mýrdalsjökull, se trouve le terrifiant système volcanique du Katla.

Région Myrdalssandur

Entre la rivière Markarfljot et Dyrhólaey, on trouve une énorme plage de sable noire, puis on trouve ensuite la petite péninsule de Dyrhólaey (le point le plus au sud de l’île d’Islande) entourée d’une lagune, d’une autre plage de sable noir, puis de la falaise de Reynisdrangar. En allant encore vers l’est, on trouve le petit village de Vík í Mýrdal avec sa belle plage de sable noir, puis ensuite la route remonte vers le nord-est en plein dans le Mýrdalssandur, un sandur formé par les multiples éruptions du Katla sous la calotte du Mýrdalsjökull, pour se finir par le fleuve Kúðafljót.

Cette zone du sud de l’Islande se trouve donc dans la zone la plus méridionale du pays, mais ne vous attendez pas à y trouver un climat plus clément. En effet, la présence de montagnes juste au nord de la côte sud fait que cette région est l’une des plus pluvieuses du pays, avec parfois plus de 3000, voire 4000 mm de précipitation. La douceur y est cependant assez forte avec peu de précipitations neigeuses l’hiver.

Glacier Solheimajokull

A visiter sur la côte sud entre l’Eyjafjallajökull et la Mýrdalsjökull

La région que vous allez découvrir commence donc au pied de l’Eyjafjallajökull, lorsque vous allez traverser le fleuve Markarfljot en direction de l’est ou bien quand vous passez le fleuve Kúðafljót en venant du nord-est. Largement accessible au plus grand nombre, car située sur la route 1, et présentant une diversité de lieux touristiques grandioses, cette zone côtière du sud de l’Islande est donc logiquement très touristique, y compris de nombreux cars.

Pour parcourir les cascades (dont la plus belle est Thórsmörk), les plages de sable noir, les superbes glaciers ou encore les falaises qui se jettent dans la mer, il vous faudra compter une bonne journée, voire deux jours si vous souhaitez prendre le temps. Dans tous les cas, cette région compte plusieurs sites touristiques parmi les plus célèbres d’Islande, à ne rater sous aucun prétexte !

En plus des beautés de la nature, la côte sud de l’Islande est aussi l’un des spots pour admirer les célèbres macareux moines qui peuplent les falaises de juin à août. On trouve aussi dans cette région la jolie petite ville (enfin, le village !) de Vik.

Cap Dyrholaey

Les destinations les plus importantes de la région

Découvrez ici les lieux touristiques les plus importants de la côte sud entre l’Eyjafjallajökull et la Mýrdalsjökull.

Skógafoss


La puissante cascade de Skógafoss est à ne rater sous aucun prétexte tant sa beauté impressionne les visiteurs.

Musée de Skógar


Ce musée folklorique permet de découvrir l’habitat traditionnel islandais et de voir comment ils y vivaient.

Eyjafjallajökull


Le glacier et le volcan qui se trouve dessous ont fait parler d’eux en 2010, pourtant il s’agit d’une des plus petites calottes glaciaires d’Islande.

Mýrdalsjökull


Le grand frère de l’Eyjafjallajökull cache lui aussi sous la glace un puissant volcan, mais vous pourrez surtout aller admirer cette calotte depuis les langues de glace qui y descendent ou bien en marchant dessus.

Trek de Laugavegur


Même si ce trek relie normalement le Landmannalaugar à Þórsmörk, une étape supplémentaire et facultative part ou arrive à Skógafoss.

Epave d’avion à Solheimasandur


Sur une plage quasi déserte, se trouve une vieille épave d’avion qui a subi les affres du temps.

Dyrhólaey


Cette petite péninsule entourée d’une lagune et de la mer est surtout connue pour son arche et ses falaises, ainsi que les magnifiques points de vue qu’on y trouve.


Reynisdrangar


Ces pics rocheux au milieu des flots sont en fait des anciennes cheminées volcaniques.


Reynisfjara

Cette superbe plage de sable noir se trouve coincée entre Dyrhólaey et Reynisdrangar, ce qui permet d’admirer un superbe point de vue.


Vík í Mýrdal


Le petit village de Vik est l’une des dernières villes d’Islande avant plusieurs centaines de kilomètres. Idéale pour faire une halte, mais aussi pour admirer les jolis paysages aux alentours.


Myrdalssandur


Suité à l’est de Vík í Mýrdal, cet immense sandur permet de d’admirer un paysage d’une étonnante platitude.

Le circuit pour découvrir la région de la côte sud entre Skógafoss et Mýrdalssandur

Vous avez envie de découvrir cette très belle région, alors voici un parcours proposé par Islande Explora.

L’itinéraire va commencer près de la route 1 juste après avoir traversé le Markarfljot. Vous allez rapidement avancer pour arriver au centre Eyjafjallajökull Erupts. 9 kilomètres plus loin, il faut prendre à gauche en direction de Skogar, puis tourner encore à gauche en direction de Skógafoss. Pour vous rendre au musée, il faut juste faire 1,7 km en tournant à gauche en retournant vers Skogar, puis à droite vers le musée.

Retournez ensuite sur la Route 1 en roulant vers l’est pendant 7 km, puis prenez la route de Sólheimajökulsvegur, il vous faudra 5 km pour arriver au pied du glacier. Retournez ensuite vers la route 1, puis quelques kilomètres après un petit chemin permet d’accéder à l’épave de l’avion toute proche de la mer. En reprenant la route 1, vous allez devoir parcourir 10 km avant de tourner sur la 218 en direction de Dyrhólaey. La route monte ensuite en haut de l’éperon rocheux qui surplombe la mer.

Il faut ensuite retourner sur ses pas pour retrouver la route 1, puis partir en direction de l’est pour arriver à Vik. Quelques kilomètres avant le village, prenez la 215 (6 km) pour arriver à la place de Reynisfjara. Revenez encore vers la route 1, puis rejoignez Vik (12 km). Pour finir ce circuit, il vous suffit de faire 18 km pour arriver à Mýrdalssandur.

  • 4 sites touristiques majeurs et l’un des treks les plus fabuleux du monde
  • Comptez une journée minimum, 2 journées si vous souhaitez prendre votre temps
  • Circuit de 100 kilomètres, soit 2h00 de voiture

Infos pratiques

  • Les sites naturels sont non soumis aux horaires d’ouverture, mais accessibles seulement quand les conditions météos le permettent
  • Les musées sont accessibles toute l’année
  • Plus d’infos sur : icelanderupts.is et south.is