Sud-est de l’Islande

Sud-est de l’Islande
4.5 (90%) 2 votes

Après Vik, et pendant plus de 200 kilomètres, la nature va devenir encore plus sauvage. On ne trouve dans cette région du sud de l’Islande quasiment plus trace d’hommes, et les rares habitants qui y vivent peuplent quelques hameaux comptant rarement plus de 10 fermes. Les paysages de cette immense région y sont spectaculaires et d’une diversité immense. En effet, on y découvre des sandurs, des glaciers immenses (dont le VatnaJökull), des volcans encore bien actifs, des cascades en tous genres, des lagons glaciaires et des contrées sauvages…

En tous cas, lors d’un séjour sur cette île, passer par le sud-est est une quasi-obligation, car on découvre des merveilles de la nature que l’on rencontre rarement ailleurs. Alors, n’hésitez pas à vous balader entre le Laki et la VatnaJökull.

Un peu de culture…

Région magique aux paysages à couper le souffle, le Sud-est de l’île est l’une des régions les plus sauvages et les moins peuplées de ce territoire. Dans cette région immense, sur les 275 km qui séparent Vík de Höfn, vivent moins de 1 000 personnes, ce qui en fait l’une des zones les moins peuplées du pays. Et pourtant, la zone regorge de merveilles de la nature grâce à la puissance des volcans qui ont créé des paysages à couper le souffle. En effet, la dorsale médio-atlantique qui passe dans la région a créé de nombreux volcans comme le Laki, le Grimsfjall ou encore le Hvannadalshnjúkur, et certains d’entre eux se sont fait recouvrir par la neige et, au fil des millénaires, la glace s’est étalée pour former le VatnaJökull, le plus grand glacier d’Europe.

L’activité géologique a donc largement participé à la création des paysages, tout comme le climat rigoureux et très pluvieux de la région. Vous y découvrirez donc d’immenses sandurs (dont le plus grand du monde), constitués d’alluvions fluviales apportées par les éruptions volcaniques, de belles gorges creusées dans la roche magmatique, les lagons glaciaires formés suite au retrait des glaciers ou encore les belles cascades qui se jettent à travers des obstacles tout récents.

A visiter

Gigantesque, la région propose une multitude de sites touristiques importants à découvrir absolument lorsque l’on voyage en Islande. La rudesse de la contrée n’empêche pas d’avoir des paysages si beaux que vous risquez d’avoir le souffle coupé pendant longtemps. Paradis des amoureux de la nature, des randonneurs, des passionnés d’escalade sur glace et de ceux qui aiment les volcans, le sud-est de l’Islande n’est donc à rater sous aucun prétexte.

Pour visiter la région, la voiture sera quasiment nécessaire et, grand avantage, la plupart des sites sont accessibles directement depuis la Route 1 et donc par tous les véhicules. Par contre, pour vous rendre dans le Laki, le tout-terrain est obligatoire. Pour la durée, vous pouvez compter 1 jour minimum, mais 2 jours permettront d’aller plus loin.

Les lieux importants

Découvrez les sites touristiques les plus importants du sud-est.

Eldhraun

Formé suite à l’éruption du Laki, ce champ de lave s’est recouvert de magnifiques mousses, ce qui rend le paysage étonnant.

Fjaðrárgljúfur

Ce petit canyon du sud-est de l’Islande est tout simplement somptueux avec ses roches si découpées.

Fagrifoss

En vous rendant vers le Laki, vous découvrirez cette spectaculaire cascade qui chute de plusieurs dizaines de mètres de haut.

Lakagigar et Laki

Cette chaîne longue de plusieurs kilomètres est le témoin de la plus importante éruption des temps historiques. On y découvre des paysages d’une rare beauté.

Foss a Sidu

Tombant d’une haute falaise, cette fine cascade est une belle étape à faire directement sur la Route 1.

Skeiðarársandur

Le plus grand sandur du pays se trouve juste en-dessous du Vatnajökull. On découvre alors une vaste plaine de sable cendreux traversée par de nombreux bras de rivière.

Vatnajökull

Le plus grand glacier d’Europe (si l’on enlève les îles de l’Arctique) est impressionnant avec ses paysages glacés sur des milliers de kilomètres carrés.

Parc national des glaciers de Skaftafell

L’ancien parc national du Skaftafell permet de découvrir des nombreuses langues glaciaires qui descendent directement dans la plaine.

Svartifoss

La chute d’eau de Svartifoss est l’une des plus belles du pays avec ses orgues basaltiques qui l’entourent.

Fjallsárlón

Lac proglaciaire qui est certes bien moins beau que Jökulsarlon, mais tout de même assez spectaculaire avec l’immense glacier qui tombe dans ce petite lac.

Breiðárlón

Ce lac glaciaire se trouve juste en-dessous de l’impressionnante masse du Vatnajökull.

Jökulsarlon

Le lagon glaciaire est aujourd’hui l’un des sites les plus connus du pays. Les blocs de glaces s’entrechoquent dans un bruit assourdissant et magique.

Vestrahorn

Cette montagne solidaire à proximité de la lagune Höfn est un lieu à voir lorsque l’on passe dans le sud-est de l’Islande. C’est aussi la porte d’entrée des fjords de l’est.

Lónsöræfi

Au bout d’une route pour tout-terrains, se trouve la magnifique région de Lónsöræfi avec ses nombreuses randonnées qui se trouvent juste en-dessous du VatnaJökull.

Le circuit pour découvrir la région du Sud-est

Vous avez envie de découvrir cette grande et belle région, alors découvrez différents parcours.

L’itinéraire va suivre en grande partie la Route 1, et cela pendant plusieurs centaines de kilomètres. Il commence juste après avoir la rivière Skafta et la première étape va se trouver seulement quelques kilomètres plus loin pour découvrir les champs de mousses d’Eldhraun. Il faut ensuite tourner à gauche en prenant la 206 vers Fjaðrárgljúfur, puis la F206 qui vous mènera vers Fagrifoss et le Laki. Cette route de 100 kilomètres jusqu’au Laki est très longue, car il vous faudra compter sur 7 heures de 4×4 aller-retour. Après être retourné sur la route 1, il faudra vous arrêter à Foss a Sidu, vous allez ensuite traverser une immense plaine, le Skeiðarársandur. Vous arriverez ensuite à Skaftafell pour admirer les glaciers et Svartifoss. Il faut ensuite reprendre la route 1 pour découvrir Hof et sa jolie chapelle en toit de tourbe, puis vous arriverez aux lacs et lagons glaciaires, dont celui de Jökulsarlon. La fin du trajet vous mènera vers la ville de Höfn, la première depuis 300 km, la montagne de Vestrahorn, puis la sublime réserve de Lónsöræfi. 

  • 3 sites touristiques majeurs, de très nombreuses randonnées et des balades sur les glaciers
  • Comptez 2 jours minimum, 4 jours sont nécessaires si vous souhaitez prendre votre temps et découvrir les régions les plus inaccessibles comme le Laki et Lónsöræfi
  • Circuit de 300 kilomètres sur les parties goudronnées (environ 5 heures), auquel il faut rajouter 150 km en tout-terrain (environ 15 heures de voitures au total)

Infos pratiques

  • Sites naturels, non soumis aux horaires d’ouverture, mais certains sites sont accessibles seulement l’été