Arnaldur Indridason, la plume aux multiples best-sellers

Scénarii originaux, intrigues, suspens permanents, énigmes, frissons, voilà autant d’éléments qui rendent captivants les œuvres de celui qui est aujourd’hui un as de la fiction criminelle dans l’univers romancier islandais et international ! Arnaldur Indridason dès sa première parution intitulée Synir duftsins (les Fils de la poudre en traduction littérale), a mis tout le monde d’accord par son style exceptionnel. Cela lui a d’ailleurs valu les fleurs du grand romancier policier d’origine américaine, qui l’a décrit comme étant un phénomène littéraire international. C’est donc un personnage élégant dans ses écrits et très nationaliste que nous vous faisons découvrir !

Une adorable biographie

Arnaldur Indridason est un célèbre écrivain islandais né dans la superbe ville de Reykjavik le 28 janvier 1961. Marié et père de trois enfants, il est diplômé d’histoire de l’université d’Islande. Alors qu’il était journaliste au Morgunblaoio de 1981 à 1982, il finit par devenir scénariste, puis critique de films pour le même quotidien de 1986 à 2001.

Ce virtuose du roman a été inspiré par deux écrivains suédois Maj Sjowall et Per Wahloo, réalisateurs des aventures de l’inspecteur Martin Beck. Selon des statistiques de 2004, ses livres font partie des dix livres les plus empruntés de la bibliothèque municipale de Reykjavik. Ses livres ont été publiés et traduits dans plusieurs langues. Comme on le dit, Arnaldur Indridason fait vraiment honneur à son père Indrioi Porsteinsson, lui aussi une très grande plume islandaise !

Sa bibliographie parle d’elle-même

Arnaldur Indridason est l’auteur de seize romans policiers dont treize traduits en français, avec de nombreux best-sellers. Dans son premier les Fils de la poudre, il raconte une passionnante enquête englobant deux meurtres, celui de Halldor Svavarsson, un vieux professeur qui mourut dans l’incendie de sa maison, et celui d’un de ses anciens élèves Daniel qui s’est suicidé dans un établissement psychiatrique. La suite est envoûtante, et le livre vous le fera vivre avec les frissons qu’il faut.

Son second les Roses de la mort est tout aussi plaisant ! Son scénario qui relate l’histoire d’une fille retrouvée assassinée est très emballant. La Cité des jarres, la Femme en vert, la Voix, l’Homme du lac, l’Hiver arctique, l’Hypothermie, la Rivière noire, la Muraille de laves, Étranges rivages, Lagon noir, etc. sont tant d’œuvres de l’auteur qui vous feront voyager dans son monde imaginaire.

la-riviere-noire-arnaldur

Arnaldur Indridason, un style unique

Pour éblouir son public de plus en plus large au fil des ans, Indridason a créé un univers fantastique composé de personnages épatants. Son acteur le plus exposé est l’enquêteur abrupt Erlendur. C’est la vie de ce dernier qui en fait une vedette, car il a souffert de la disparition de son frère et de la vie de toxicomane de sa fille.

Les romans d’Arnaldur Indridason ont aussi souvent trait au passé. Pour exemple, l’Homme du lac, un de ses plus grands succès, parle d’un squelette vieux de quarante ans, trouvé au bord d’un lac, qui faisait appel à la guerre froide. L’auteur atteste aimer remonter le temps. Il aime donc exhumer des événements du passé, pour permettre la résolution d’énigmes collées aux basques des vivants. Vous allez très certainement adorer !

Arnaldur Indridason, une reconnaissance internationale

Les récompenses reçues par Indridason Arnaldur sont nombreuses et se comptent par dizaines. On pourrait dire, sans risque de se tromper, qu’il est au panthéon national de son art, avec des distinctions telles que :

  • Prix Clé vert du roman noir scandinave
  • Prix mystère de la critique 2006
  • Prix cœur Noir
  • Gold Dagger Award 2005
  • Grand prix de littérature policière.

C’est un écrivain à découvrir absolument !

Arnaldur Indridason, la plume aux multiples best-sellers
4 (80%) 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here