La faillite de Wow Air pourrait faire rentrer l’Islande en récession !

Perlan vue de Reykjavik

L’Islande s’est retrouvée en très mauvaise posture économique lors de la crise bancaire de 2008. La terre de glace et de feu a eu le temps de se relever depuis, mais suite aux dernières publications de la banque centrale islandaise, il semble qu’elle soit de nouveau sur le point rentrer en récession. La faillite de Wow Air y serait pour quelque chose. Voici les détails.

La faillite de Wow Air annonce la baisse des recettes du tourisme en Islande

Les prévisions de croissance de l’Islande ont été considérablement réduites par la banque centrale islandaise. L’institution anticipe donc une récession avec une contraction de 0,4% du PIB en 2019. Cette contraction fait contraste avec la croissance de 1,8% qui était encore d’actualité en février. De ce fait, les prévisions 2020 baissent également. Il est désormais question d’une croissance prévisionnelle de 2,5% au lieu des 2,8% prévus initialement.

Plusieurs paramètres expliquent cette récession, à commencer par la situation de la compagnie Wow Air. Celle-ci s’est déclarée en faillite vers fin mars 2019. Et la récession n’est pas une surprise en fin de compte, étant donné l’enjeu de ces compagnies low-cost pour le tourisme islandais. En tout cas, cette compagnie reliait l’Islande avec de nombreux pays européens et de nombreuses destinations américaines. 30% des visiteurs d’Islande s’y sont rendus par le biais des vols de Wow Air. Et quand on sait que l’Islande accueille plus de 2,5 millions de visiteurs par an, force est de constater que l’impact de sa faillite sera non négligeable.

Les observateurs scrutent particulièrement cette situation, étant donné que l’industrie touristique est l’un des piliers économiques majeurs d’Islande. Les retombées économiques liées au tourisme ont été impressionnantes ces dernières années, avec une hausse continue depuis 2015. Ce secteur se développait tellement à un moment que les autorités islandaises ont prévu de limiter le nombre de visiteurs. Ceux-ci venaient tellement en masse que les infrastructures d’accueil ne suffisaient plus. Mais il semble que les choses vont complètement changer dans les mois à venir.

Wow air en Islande

Et si le modèle low cost n’était pas une bonne idée ?

Les compagnies aériennes low cost connaissent un immense succès ces dernières années. Elles contribuent largement à la démocratisation du voyage, surtout pour les destinations proches. En effet, ces compagnies à petits prix facilitent et accélèrent les déplacements d’un pays à un autre (surtout entre pays voisins), sans devoir payer une énorme somme. Et cette efficacité des compagnies aériennes low cost s’est confirmée avec le cas précis du tourisme islandais.

Toutefois, la compagnie Wow Air n’a pas été la seule à se déclarer en faillite ces derniers temps. Les compagnies britannique, scandinave et chypriote Flybmi, Primera Air et Cobalt ont également déposé le bilan il y a peu.

Ces cas successifs de faillite semblent prouver que le modèle low cost n’est pas forcément pérenne. Michael O’Leary, haut responsable à Ryanair, a déjà tiré la sonnette d’alarme. Il a déclaré à plusieurs reprises que les acteurs déficitaires étaient menacés par les stratégies des compagnies low cost. La guerre des prix les plus bas ne fonctionne apparemment qu’un temps.

Wow Air est la dernière compagnie aérienne low cost à se déclarer en faillite en Europe et ce cas remet quelque peu en doute la pérennité du modèle low cost. En tout cas, le bilan risque d’être lourd pour l’Islande, car elle est aussi touchée par les problèmes du Boeing 737 Max, ce qui limite considérablement le nombre de vols vers l’île.

Notons toutefois que la baisse des recettes du tourisme n’est pas la seule cause de cette récession islandaise. Il s’avère que le secteur pêche, un autre pilier économique majeur, ne soit pas non plus au mieux de sa forme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here