Islande : la baie de Klerrsvik accueille deux bélugas venus de Shanghai

Deux bélugas, qui vivaient auparavant dans un aquarium chinois de Shanghai, ont été transférés en Islande. Ils évoluent depuis mi-juin 2019 dans la baie de Klettsvik, un sanctuaire entièrement dédié aux cétacés et unique au monde. Leur transport n’a évidemment pas été des plus reposants, mais ils sont maintenant libres ! Une équipe d’experts a toutefois préparé les deux bélugas pendant de nombreux mois afin de réunir les meilleures conditions pour le transfert.

Bienvenue en Islande Petite Blanche et Petite Grise

Deux femelles bélugas ont été récemment installées dans le sanctuaire des cétacés situé dans la baie de Klettsvik, en Islande. Elles s’appellent Petite Blanche et Petite Grise. Elles ont toutes les deux 12 ans. Chacune pèse autour de 900 kg et fait à peu près 4 m de long. Compte tenu de la distance, il a fallu une préparation de 18 mois avant le transfert proprement dit. Une telle préparation était indispensable pour garantir la sérénité des deux baleines blanches durant le voyage. Elles ont fait en tout plus de 30 h de voyage, à la fois aérien, terrestre et maritime. Il a fallu leur apprendre à retenir leur respiration plus longtemps pour réduire le stress au maximum. Elles ont également été engraissées, étant donné les températures islandaises qui sont beaucoup plus basses qu’en Chine.

Cet impressionnant transfert a pu être réalisé grâce à la collaboration de plusieurs structures spécialisées. On peut citer en particulier l’association Sea Life Trust et l’organisation Whale and Dolphin Conservation.

Bien entendu, des soins particuliers sont déjà prodigués aux deux baleines blanches récemment arrivées en Islande. Leurs conditions de vie y sont largement meilleures, comparées à celles du Changfeng Ocean World. En Chine, elles évoluaient dans des bassins aux dimensions restreintes par rapport à celles de la Baie de Klettsvik. Elles coulent désormais des jours heureux, dans un environnement plus favorable. Elles y finiront leur vie, sachant qu’elles peuvent vivre jusqu’à 50 ans.

Baie de Klettsvik, le paradis des cétacés

Ce sanctuaire de cétacés souhaite rééduquer les touristes en ce qui concerne la manière d’admirer les baleines et les dauphins. L’idée est de réintégrer les cétacés dans un environnement naturel, loin des bassins et autres aquariums, dont beaucoup sont trop petits et ne respectent pas les conditions d’un espace confortable pour les animaux.

Les responsables souhaitent faire de la baie de Klettsvik une référence et faire en sorte qu’elle devienne la base incontournable des recherches scientifiques sur les bélugas. En attendant, les organismes en charge du sanctuaire s’assurent d’ores et déjà que les futurs pensionnaires de ce site de 32 000 km² puissent profiter de conditions de vie très favorables. Et l’arrivée d’autres bélugas est prévue dans les années à venir. Bien entendu, un tel projet sera mis en place seulement après l’acclimatation des deux dernières venues.

Les responsables soulignent que malgré leur « captivité », il n’est absolument pas question d’emprisonner ces spécimens sauvages. Le côté « captif » est indispensable pour les soigner compte tenu des chocs qu’ils peuvent subir en passant d’un bassin touristique en Chine à une réserve de 32 000 km² en Islande. Mais tout est organisé de sorte que ces animaux vivent de la manière la plus proche possible d’une vie sauvage.

La baie de Klettsvik est le premier sanctuaire pour cétacés au monde. Ce site exceptionnel boostera indéniablement le potentiel touristique de l’Islande, même si son premier objectif concerne le bien-être des animaux. De nombreux projets d’amélioration sont en cours pour que les pensionnaires puissent y être bien protégés en cas de mauvais temps par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here