Une plaque commémorative en hommage à Okjökull, le premier glacier disparu d’Islande

Plaque commémorative du Okjökull

Le réchauffement climatique a eu raison du glacier Okjökull et il s’agit d’une fonte historique car c’est le premier glacier à disparaître ainsi en Islande. Malheureusement, ce ne sera ni le seul ni le dernier, mais plutôt le premier d’une série de fontes au cours des prochaines années. Avec l’aide d’auteurs et de géologues Islandais, des chercheurs de l’université Rice de Houston, au Texas ont décidé de rendre hommage à ce glacier disparu par le biais d’une plaque commémorative. Bien plus qu’une simple démarche nostalgique, cet hommage sert surtout à sensibiliser les citoyens du monde sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique.

Tous les glaciers Islandais disparaîtront…

Le constat est sans appel : tous les glaciers Islandais disparaîtront dans les 200 prochaines années si le réchauffement climatique évolue à son rythme actuel. Cette information sera mentionnée sur la plaque commémorative dédiée à Okjökull (Ok, maintenant que ce n’est plus un glacier) Situé dans la partie ouest de l’Islande, Ok a perdu son statut de glacier en 2014. Étendue sur 16 km² vers 1890, sa surface n’était plus que de 1 km² en 2012. La plaque commémorative a déjà été dévoilée, mais elle sera installée à l’endroit même où Ok se trouvait le 18 août prochain.

Intitulée « Lettre au futur », elle sert surtout à favoriser une prise de conscience collective sur les dangers du réchauffement climatique. Le texte imprimé dessus est en islandais et en anglaise, mais voici la traduction en français : « Ok est le premier glacier islandais à perdre son statut de glacier. Dans les 200 prochaines années, tous nos glaciers pourraient connaître le même sort. Ce monument atteste que nous savons ce qui se passe et ce qu’il faut faire. Vous serez les seuls à savoir si nous l’avons vraiment fait ».

OkjoKull

Halte à l’indifférence face à la fonte des glaciers

Nous ne sommes pas encore assez sensibilisés sur les conséquences de la fonte des glaciers. La fonte des glaciers d’Islande s’opère par exemple dans l’indifférence générale. En 2018, dans le documentaire intitulé « Not Ok », Dominic Boyer et Cymene Howe ont rappelé que les glaciers assurent une grande partie des réserves d’eau douce de notre planète. En plus du gaspillage de cette précieuse source, la fonte des glaciers (en Islande et partout ailleurs), contribue donc à la hausse du niveau de la mer. Et la hausse du niveau de la mer a de nombreuses conséquences (submersions marines, inondations, etc.)

En tout cas, le message gravé sur la plaque commémorative qui rend hommage à Okjökull est lourd de sens. Il suscite la prise de conscience de tout un chacun et ce mémorial diffère des autres en s’adressant aux vivants. Il rappelle que c’est à nous de faire quelque chose pour stopper la fonte des glaciers, que l’avenir de la planète est entre nos mains.

Rappelons que les glaciers implantés à travers le monde ont perdu jusqu’à 9.000 milliards de tonnes de glace entre 1991 et 2016. Directement liée au réchauffement climatique, la fonte des glaciers a connu une accélération inquiétante durant les 30 dernières années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here