A la découverte du Réttir !

Rettir

Si vous allez en Islande en septembre, vous aurez peut-être la chance de découvrir l’une des plus vieilles traditions du pays, le réttir. Les plus anciens racontent qu’il a toujours eu lieu, mais les plus sages savent que la transhumance remonte au Xe siècle. Dans tous les cas, cette transhumance est l’occasion d’une des plus grandes fêtes populaires d’Islande, qui marque l’entrée dans la saison hivernale.

Un périple traditionnel accessible aux audacieux

Que vous soyez un explorateur dans l’âme ou si vous souhaitez pimenter vos vacances, sachez que le Réttir change un homme. Ce n’est pas pour rien que les Islandais ne peuvent prétendre y participer qu’à partir de leurs 14 ans, tel un passage initiatique de l’enfance à l’âge adulte.

Un pèlerinage automnal

Chaque année à la fin de l’hiver, les bergers de toute l’Islande libèrent leurs moutons de leurs bergeries. L’objectif est de se rendre dans les hautes terres, afin que les moutons broutent l’herbe des pâturages tout l’été. Après les avoir laissés à leur liberté, les fermiers retournent les chercher les deux premières semaines de septembre.

Certains fermiers ne mettront que quelques jours pour retrouver leurs moutons. Pour d’autres, c’est parfois des semaines de recherche qui les attendent. À pied, à cheval ou en voiture, tous les moyens sont bons pour retrouver leurs bêtes. Une fois les bêtes regroupées, c’est dans le Réttir que s’opère le tri. Les fermiers se regroupent dans des enclos et chacun va alors récupérer ses animaux.

Une double transhumance…

En plus des moutons, le Réttir est connu pour rassembler la plus grande transhumance de chevaux en Islande ! À la même période de l’année, dans le Skagafijordur au Nord de l’île, vous pouvez observer un spectacle hors du commun : la recherche des chevaux laissés en liberté dans les hauts plateaux.

Le Réttir est propice à la découverte de lieux inexplorés & de partage

Cette expédition a aujourd’hui tout gardé de sa tradition. Les fermiers travaillent main dans la main à travers les vallées, montagnes et canyons. Le voyage n’a pour ainsi dire jamais de fin, le Réttir est un cycle qui se répète chaque année sans pour autant perdre de sa superbe.

Un panorama exceptionnel

Dévaler les montagnes à cheval et emprunter des chemins cachés par Mère Nature sont parfois les plus beaux trésors en plus du contact permanent avec une culture autre que la sienne. Il faut dire que l’Islande est une île qui offre des paysages variés, d’une beauté parfois froide, mais surprenante de générosité. De nombreux témoignages racontent une expérience bouleversante, aussi bien sur le plan humain que sur la découverte d’une nature sauvage et libre de ses droits.

Découvrez une tradition

De nombreux bénévoles participent à ce pèlerinage, non seulement pour découvrir le pays sous toutes ses facettes, mais aussi pour s’ouvrir à une autre culture. Cette transhumance permet de ressentir le contact avec la nature, quelquefois oublié, tout en partageant d’égal à égal ce voyage avec les fermiers. Pour ce faire, il est possible de contacter des associations dédiées.

Sachez que vous êtes pris en charge en échange de votre aide apportée durant l’expédition. Il ne tient plus qu’à vous de découvrir l’intensité de ce périple autrefois réservé aux fermiers de la région. Vous pourrez profiter d’un café partagé et vous chanterez sans aucun doute des chansons incontournables et typiques. Si vous réalisez toute la traversée au côté des fermiers, vous ne pourrez échapper à la danse traditionnelle Réttaball, qui célèbre la transhumance.

Que vous décidiez de partir au Nord pour les chevaux ou au Sud pour les moutons, le Réttir vous fait vivre une expérience de partage inoubliable que vous ne trouverez nulle part ailleurs…

A la découverte du Réttir !
Notez cette page

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here