La découverte de vieilles maisons vikings sème le doute sur une partie de l’histoire d’Islande

Colonisation viking plus tôt

Les restes de deux habitations vikings dont la date de construction est estimée entre les années 800 à 860 de notre ère viennent d’être découverts par des archéologues à proximité de Stöðvarfjörður, en Islande. Cette découverte majeure pourrait remettre en doute une partie de l’Histoire du pays.

Et si l’Islande était habitée depuis plus longtemps qu’on ne le pensait ?

Étant donné l’éloignement et l’isolement de l’Islande en plein Atlantique nord, des centaines d’années ont été nécessaires avant sa découverte. D’après les documents relatant l’Histoire de ce territoire se trouvant à plus de 1 000 km de la Norvège, les Scandinaves l’aurait découvert au milieu du IXème siècle. Cependant, l’Islande n’a pas été colonisée dès sa découverte. C’est en tout cas ce que retracent les ouvrages comme Landnámabók, « le livre de la colonisation ».

Les mêmes textes confirment qu’Ingólfr Arnarson a été le premier à s’installer de manière permanente en Islande. Il serait venu en 874. Ce Viking expulsé de Norvège est alors à l’origine de la création de Reykjavik, la capitale islandaise. Cette version de l’Histoire d’Islande est ancrée dans la conscience collective.

Toutefois, diverses découvertes archéologiques ont créé quelques remises en question au fil du temps. Nous en arrivons donc aux fouilles archéologiques récentes qui ont été réalisées à proximité de Stöðvarfjörður, un petit village situé dans la partie est d’Islande. Les archéologues ont découvert les ruines de deux habitations qui auraient été construites entre les années 800 et 860. L’île aurait donc été habitée bien avant l’implantation d’Ingólfr Arnarson.

Colonisation viking plus tôt

Des maisons vikings plus grandes et plus riches

L’archéologue Bjarni Einarsson et son équipe sont à l’origine de cette découverte historique. Ils ont découvert les ruines de la première habitation en 2007 et ont débuté les excavations en 2015. Le site ainsi fouillé et exhumé a alors dévoilé une certaine richesse intrigante.

La bâtisse en elle-même est constituée de la structure d’une maison longue et étroite. Conformément aux traditions vikings d’alors, elle est recouverte de chaume, de paille ou d’herbe. Cette première maison excavée est longue de 31,4 m, ce qui en fait l’une des plus grandes structures de ce type qui ont été exhumées jusqu’à présent sur l’île de glace et de feu.

Et cette habitation n’était pas vide ! En plus des ruines proprement dites de la structure, les archéologues y ont découvert un véritable trésor, à savoir une centaine de perles et une trentaine d’objets en argent, incluant des pièces de monnaie romaine. Compte tenu des dimensions de l’habitation et de ce qui a été trouvé à l’intérieur, il s’agit certainement de la maison d’une personne ou d’une famille aisée. L’équipe de Bjarni Einarsson estime qu’il s’agit d’un riche fermier. En effet, selon toujours les explications de l’archéologue, la longueur des maisons classiques de cette période ne dépassait pas 28 m en Scandinavie. Seules les fermes des chefs étaient plus longues. Et la richesse découverte sur les ruines est la plus importante jamais excavée en Islande.

Quand des ruines en cachent d’autres

Ces fouilles menées par Bjarni Einarsson auront été les fouilles de toutes les surprises parce que les ruines de la première habitation découverte cachaient celle d’une autre bâtisse. Il s’agit également d’une maison longue. Cette seconde découverte n’a pas encore livré tous ses secrets parce que l’équipe doit encore terminer l’excavation de la première habitation.

Mais l’expert a déjà révélé quelques informations en attendant le compte-rendu complet. Il s’avère que cette seconde habitation est plus grande que la première. La structure ferait au moins 40 m de longueur. Et bien entendu, elle est encore plus ancienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here