Connaissez vous ces quatre faits méconnus à propos de l’Islande ?

blue-lagoon

Les premières choses qui viennent à l’esprit lorsque l’on évoque l’Islande, ce sont de splendides images de glaciers aux noms imprononçables, de geysers rugissants et de coulées de lave spectaculaires. Mais au-delà de sa nature sauvage, cette petite nation nordique est remarquable à bien des égards. Ainsi, il existe de nombreuses anecdotes passionnantes à propos de l’Islande qui sont peu connues du grand public. En voici quelques-unes.

C’est le pays européen où l’on travaille le plus

C’est en tous cas ce que semble prouver un rapport publié par l’agence de statistiques de l’Union européenne (Eurostat) pour l’année 2019. S’il n’est pas membre de l’union, l’Islande est en revanche bel et bien un pays européen, et les chiffres montrent que l’on y passerait plus de temps au travail qu’ailleurs sur le continent, avec une moyenne de 44 heures par semaine.

Un pays où l’on travaille dur donc (beaucoup d’islandais cumulent plusieurs métiers) mais où l’on vit toutefois très bien : l’Islande est régulièrement citée dans le trio de tête des nations ayant la meilleure qualité de vie au monde. Peu de population, peu de pollution, mais aussi un ratio d’inégalités salariales parmi les plus bas qui soient. Il faut dire que 90 % des travailleurs islandais sont membres d’un syndicat. Ce qui en fait un autre record, du monde celui-là.

C’est un pays où il n’y a pas d’armée…

Vous l’aurez compris, ce ne sont pas les superlatifs qui manquent à l’Islande. Le pays a d’ailleurs été élu « pays le plus paisible du monde » par un panel d’experts du Global peace index, devant la Nouvelle-Zélande. Un statut qui peut prêter à sourire au vu de l’héritage viking du pays, et pourtant, l’Islande ne dispose effectivement plus d’armée régulière.

Il reste bien sur l’île quelques bataillons de garde-côtes et de gardiens de la paix, mais la sécurité extérieure a été déléguée à l’OTAN, dont l’Islande est membre fondateur depuis 1949. De par sa position géographique aux portes de l’Arctique, une zone où la Russie et la Chine ont renforcé leur influence, l’Islande joue un rôle stratégique important pour l’Alliance atlantique, notamment par la mise à disposition de moyens logistiques.

Bobby Fisher
Bobby Fischer, champion du monde 1972 d’échecs à Reykjavik avant de prendre la nationalité islandaise

… Et pas de casinos non plus !

En dépit de sa réputation de pays très libéral et ouvert, l’Islande peut néanmoins montrer des aspects étonnamment conservateurs dans certains domaines, notamment envers le jeu. Ainsi, vous ne trouverez aucun casino dans le pays pour la bonne raison que ceux-ci sont considérés comme illégaux.

Seuls les loteries nationales, le bingo et les paris sportifs y sont tolérés. Toutefois, ces restrictions n’empêchent pas les Islandais de jouer en ligne sur les sites d’opérateurs étrangers, qui sont eux autorisés. Le poker est particulièrement populaire en Islande, et le pays a exporté d’excellents joueurs comme Runan Runarsson et Adalsteinn Karlsson, qui ont brillé dans de nombreux tournois européens.

Autres lieux que vous ne trouverez pas en Islande : les strip clubs et les Mc Donald’s !

L’un des plus grands joueurs d’échecs de l’histoire était islandais !

Véritable légende des échecs, un sport qu’il contribua à faire entrer dans l’ère professionnelle, Bobby Fischer est né américain à Chicago en 1943, mais son histoire personnelle avec l’Islande est singulière. Après être devenu champion des États-Unis à seulement 14 ans, il devint champion du monde en 1972 à Reykjavik en battant le Soviétique Boris Spassky dans ce que l’on surnomma le « match du siècle » dans un contexte tendu de Guerre froide qui ajouta à son retentissement.

La suite de l’existence de Fischer fût beaucoup plus troublée. Le champion vécut de longues années en exil, risquant la prison aux États-Unis, entre autres pour fraude fiscale. Il obtint en 2005 la nationalité islandaise et passa en Islande les dernières années de sa vie jusqu’à sa mort en 2008.

Étonnant et intéressant, n’est-ce pas ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here