Synti, Synti (Entre deux eaux)

En 1984, au large des îles Vestmann, dans le sud de l’Islande, un petit bateau de pêche fait naufrage avec ses six marins. Trop éloignés des côtes et sans moyen de contacter les secours, ils décident de nager dans la nuit noire pour éviter de mourir. Seul l’un d’entre eux arrivera à retrouver la terre, après avoir nagé pendant 6 km pour arriver à l’île d’Heimaey. C’est cette terrible histoire que je veux nous raconter à travers un documentaire de création de type court-métrage de la réalisatrice Marion Jhöaner. Alors, partons découvrir ce beau projet qui met en avant l’Islande et les forces de la nature qui y dominent !

Petite présentation du documentaire

Ce film de 26 minutes va donc reprendre la véritable de l’Hellisey, ce navire qui fit naufrage le 11 mars 1984. L’objectif est d’en apprendre plus sur le traumatisme du marin et donc de ne pas faire seulement dans le sensationnel. Son nom, Synti, Synti (Entre deux eaux), vient tout simplement des mots que le marin qui s’en sorti a réussi à prononcer aux premiers habitants d’Heimaey après avoir passé 6 heures dans l’eau à lutter pour sa survie.

Le point de départ de ce documentaire sera le récit de ce rescapé, puis on découvrira les témoignages de pêcheurs d’aujourd’hui et leur quotidien souvent fait de navigation périlleuse sur des mers déchaînées. Pour finir, ce film sera aussi l’occasion de découvrir la fabuleuse nature islandaise et plus particulièrement celle de l’île d’Heimaey. Vous pourrez alors découvrir un paysage façonné par le volcanisme et l’océan…

Pourquoi y participer ?

Islande Explora s’associe donc à la productrice du documentaire Julia Fougeray et Azadi Productions (une association à but non lucratif qui accompagne la création de films indépendants) pour financer cette belle création. En effet, ce film montre ce pays que nous aimons tant d’un autre œil et il permet aussi de découvrir la dure vie des pêcheurs, qui, hier comme aujourd’hui, exercent l’un des plus dangereux métiers.

En vous rendant sur cette page, vous pourrez participer au financement participatif de ce film avec de nombreux avantages comme votre nom dans le générique du film ou encore la possibilité de le voir en avant-première. De plus, votre don est soumis à la déduction fiscale, 66% de votre don pourra être déduit de vos impôts. Alors si cela vous intéresse, n’hésitez pas !

Crédits photos :

  • Photo à la une : Lucile Wargniez
  • Photos de l’article : Marion Jhöaner
Synti, Synti (Entre deux eaux)
5 (100%) 2 votes

1 COMMENTAIRE

  1. Une histoire tout simplement époustouflante! J’ai entendu cette histoire de bouche à oreille mais j’ai toujours ignoré les détails qui sont en fait la vraie histoire. Aussi un grand message transmit à nos amis marins.
    Merci à Olivier d’avoir partagé 🙂 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here