Comment faire un voyage en Islande écolo ?

Vous rêvez d’aller en Islande découvrir les magnifiques paysages dont tout le monde vous parle depuis quelques années ? Mais vous avez peur de contribuer au problème de l’impact du tourisme sur la fragile, mais splendide nature de ce pays ? Voici nos conseils pour faire un voyage en Islande écolo, histoire de laisser les générations futures admirer les mêmes beaux paysages que nous !

L’écologie en Islande

On l’a tous entendu : l’Islande, c’est avant tout des paysages à couper le souffle ! Ceux qui ont la chance de visiter ce pays reviennent chez eux avec des étoiles pleins les yeux et une déprime post-voyage particulièrement tenace.

Mais pour ceux qui font le voyage régulièrement depuis quelques années, le bilan est un peu plus inquiétant. Ils constatent avec effroi que le nombre de déchets non biodégradables qui jonchent le sol des sites touristiques les plus populaires augmente. Que les randonnées des touristes bienpensants mènent parfois à des lieux protégés qui souffrent de l’impact des pas de ces voyageurs ! C’est un problème qui inquiète les associations islandaises pour la préservation de l’environnement comme l’INCA, à l’heure où le tourisme en Islande relance favorablement l’économie du pays.

Il suffit de lire cet article sur le fameux chanteur Justin Bieber, qui, dans un clip pour une de ses chansons, se baigne dans un lac islandais particulièrement beau, quoiqu’à l’eau extrêmement froide ! Le problème ? Ce lac est accessible seulement en passant par-dessus une mousse volcanique très fragile. Celle-ci ne doit en aucun cas être arrachée, ni piétinée car sa reconstitution prendrait plusieurs années. Mais dans le clip, le chanteur se roule dans la dite mousse sans le moindre souci du monde. Un comportement qui serait dévastateur si ses nombreux fans visitaient tous le lieu de tournage de la vidéo pour reproduire les actions de leur musicien préféré…

Au-delà de la flore, on voit aussi des conséquences sur la faune en Islande. Comme nous vous l’avons dit ici, la gastronomie islandaise comprend des plats basés sur la viande de requin, de macareux – espèce menacée – ou même de la baleine. De nombreux voyageurs en Islande goûtent à ces spécialités locales durant leur séjour, ce qui contribue à la disparition de ces espèces.

Alors, faut-il éviter de visiter l’Islande pour des raisons écologiques ? Bien sûr que non ! Les raisons de visiter l’Islande sont multiples, et on peut tout à faire un voyage en Islande qui soit écolo, à condition de faire un peu attention !

islande mousse

L’INCA, la « Iceland Nature Conservation Association »

On préfèrera l’INCA, c’est plus facile à prononcer ! Voici une belle initiative qui a vu le jour en 1997 et qui met en place des projets pour protéger la nature islandaise.

Voici quelques-unes de leurs actions :

  • Mise en place d’un parc national protégé qui recouvre 40% des terres du pays
  • Implication dans la discussion sur le bon usage des énergies thermiques et hydrauliques
  • Protection des cascades où l’on souhaite construire des barrages
  • Réflexions sur des méthodes de culture moins gourmandes en eau et qui polluent moins
  • Communication sur les glaciers islandais qui fondent un peu plus chaque année

Un article complet sur l’association ici.

islande cascade

Quelles solutions concrètes pour un voyage en Islande écolo ?

Comment faire un voyage en Islande écolo tout en profitant à fond de tout ce que ce pays a à offrir ? Voici quelques idées pour vous aider à éviter les faux-pas écologiques.

Si vous faites un roadtrip en Islande, il est fort probable que vous louiez un 4×4 pour franchir certaines zones. Dans ce cas, il faut faire extrêmement attention à ne pas traverser des zones protégées et/ou interdites (les règles de conduites en Islande). Celles-ci sont généralement indiquées à l’aide d’une pancarte et sur les cartes routières. En fait, il est même interdit de rouler en dehors des routes ou chemins en Islande, alors respectez bien cela !

Si vous avez déjà fait un voyage en Islande, on ne vous apprendra rien en vous disant qu’à certains endroits, les restaurants se font rares. Vous serez amenés à manger sur le pouce, et à faire des pique-niques. C’est une solution économique et qui permet de consacrer le plus de temps possible à la randonnée ou aux visites. Pas de problème, donc, à condition de ne pas laisser une traînée de déchets derrière soi ! Il faut donc penser à prévoir des sacs en plastique pour ramasser tous vos emballages plastiques. Vous pourrez ainsi les jeter quand vous trouverez une poubelle !

Nombreux sont les voyageurs qui font du camping pendant leur voyage en Islande écolo : c’est une solution toute trouvée pour visiter le plus de paysages possible en peu de temps. Pour éviter un impact trop important sur l’environnement avec votre camping-car, conduisez en faisant aussi attention qu’avec le 4×4. Avec peu de monde autour de vous, la tentation est grande de conduire comme bon nous semble, sans forcément suivre les chemins indiqués. Mais c’est une erreur : il faut rester sur les sentiers précisés afin de ne pas abîmer la nature environnante.

De même, suite à vos repas, il faut ramasser les divers emballages dans un petit sac en attendant de pouvoir les jeter. Et pensez aussi à enterrer d’éventuels déchets biodégradables comme les trognons de pomme, coquilles d’œufs durs, etc. Cela fera du compost minute, à condition de ne pas déplacer des rochers ou abîmer une terre protégée !

Il existe d’autres pistes possibles pour un voyage en Islande écolo : faire un don annuel à l’INCA, alléger ses valises autant que possible avant de prendre l’avion, et surtout, éviter de consommer les spécialités islandaises à base de macareux, de requin ou de baleine.

Voilà, vous avez désormais toutes les cartes en main pour visiter l’Islande sans contribuer à la destruction de ses magnifiques paysages !

Comment faire un voyage en Islande écolo ?
4 (80%) 2 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here