Effondrement du tourisme, l’Islande connaît une crise économique sans précédent

Eldgja en Islande

Ayant fait partie des premiers pays au monde à enrayer le Covid-19, l’Islande a plutôt géré la propagation du virus. Avec seulement 10 décès sur un nombre total de 2 121 cas confirmés, l’île de glace et de feu a fait figure d’exemple pour de nombreux pays. Malheureusement, si la pandémie a plus ou moins épargné l’Islande d’un point de vue sanitaire, les retombées économiques sont au contraire catastrophiques. Le secteur touristique étant l’un des plus touchés par la pandémie, l’économie islandaise vacille sans ce pilier.

Les restrictions sur les voyages ont eu raison de l’économie de l’Islande

Avec un chiffre d’affaires qui dépasse celui de la pêche et en couvrant 8% du PIB, le tourisme est un pilier majeur de l’économie islandaise. Ces dernières années, le nombre de touristes qui viennent visiter le pays a multiplié de manière exponentielle. Alors que la population et même les autorités ont été quelque peu prises au dépourvu au début du lancement du tourisme, cette manne touristique a sauvé l’économie locale du krach de 2008.

Puisque le tourisme est un pilier certain de l’économie islandaise, le recul historique de cette dernière était inévitable à la suite de la chute vertigineuse du secteur touristique suite à la pandémie du Covid-19. Durant le deuxième trimestre de 2020, l’Islande a enregistré une contraction économique de -9.3% en un an. Il s’agit d’un bien triste record. En plus du quasi arrêt des activités touristiques proprement dites, les restrictions de voyage à cause du Coronavirus ont également engendré des baisses considérables d’importations et d’exportations.

Et les chiffres alarmants du deuxième trimestre ne font que s’ajouter à ceux du premier trimestre qui n’ont pas été particulièrement reluisants. En effet, un recul de -1.7% a déjà été enregistré de janvier à mars. Ainsi, l’Islande est de toute évidence sur le point de plonger dans une nouvelle récession.

De tristes records jamais enregistrés en 15 ans

Ces dernières 15 années ont vu le tourisme islandais se développer de manière impressionnante. Ce boom touristique a surtout commencé vers 2010, année durant laquelle près de 495 000 étrangers sont venus visiter le pays. Et en 2017, ce chiffre est monté jusqu’à 2 millions. Mais étant donné que l’Islande a ce qu’on appelle une « petite économie », la bonne santé économique est relativement instable. En effet, n’importe quel événement peut avoir des impacts positifs ou négatifs majeurs.

De ce fait, les chiffres relatifs à l’économie islandaise ont rapidement augmenté avec le boom du tourisme. Le PIB gagnait rapidement de nombreux points quand le secteur touristique se portait bien. Ainsi, le chiffre de 2 millions de visiteurs était relativement stable jusqu’en 2019. Mais à cause du Covid-19, l’Islande n’attend que 400.000 visiteurs en 2020. Du jamais vu ces dernières années ! Et une telle baisse a des conséquences désastreuses sur l’économie locale. Une baisse historique de 8.4% du PIB islandais est prévue sur l’ensemble de 2020.

Le gouvernement et la banque d’Islande à pied d’œuvre pour relancer l’économie

La Banque d’Islande a baissé son taux directeur à 1% dans le but de contenir les conséquences de l’épidémie. D’un niveau historiquement faible, ce taux a été mis en place afin de « soutenir la demande intérieure » pour reprendre les termes du représentant de l’institut. Et toutes les décisions allant dans ce sens ont été prises pour garantir une reprise économique rapide et efficace.

De son côté, le gouvernement islandais travaille depuis mars à relancer le tourisme, notamment en allouant un budget de 3 milliards de couronnes, soit l’équivalent de 19 millions d’euros, appuyé par une grande campagne de promotion. Malgré tout, comme il a été dit plus tôt, le nombre de visiteurs prévus pour 2020 n’est pas très encourageant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here