Géologie de l’Islande

La géographie de l’Islande est largement marquée par sa géologie si particulière. En effet, le volcanisme y est omniprésent et cela fait de cette île une terre bien particulière. Effectivement, il n’existe pas véritablement d’autre endroit sur Terre où une si grande surface est entièrement (en vérité 99,7% de la surface du pays) volcanique. On doit cette imposante masse de lave volcanique à une dorsale immergée et à un point chaud volcanique.

Histoire géologique du pays

L’île est l’une des terres les plus récentes sur la planète, étant âgée de seulement 15 millions d’années pour les premiers morceaux de l’île qui sortirent de l’océan Atlantique. Cependant, son histoire géologique est beaucoup plus longue car la création de l’île a commencé bien plus tôt au milieu de l’océan et elle a continué bien plus tard jusqu’à aujourd’hui.

Tectonique des plaques

L’Islande est située sur deux plaques tectoniques, au milieu un rift est visible du sud-ouest au nord-est de l’île et il représente la partie immergée de la dorsale médio-atlantique. D’ailleurs, c’est le seul endroit au monde, avec la dépression de l’Afar en Afrique de l’Est (entre l’Ethiopie, l’Erythrée et Djibouti), où on peut voir un rift émergé. La présence de ce rift marque la topographie du pays avec des failles, des grabens (fossés d’effrondement tectonique) et des horsts (soulèvements).

La plaque américaine (partie ouest de l’île) et la plaque eurasienne (partie est) s’éloignent progressivement de 1 à 2 cm par an. Cette activité tectonique provoque de petits séismes très fréquents mais de faible magnitude (rarement plus de 5 sur l’échelle de Richter). Plus on s’éloigne de la zone du rift, plus les terres sont anciennes.

La dorsale provoque un phénomène d’accrétion et elle est à l’origine d’une partie du volcanisme.

Plaque Islande

Nature des sols

Très majoritairement volcanique, à plus de 99%, l’Islande dispose donc de terre d’origine magmatique. On trouve principalement des basaltes tholéiitiques, mais aussi de la cendre, de rhyolite, de dacite et d’autres roches acides (environ 10 %).

Un seul endroit sur l’île comporte des sols autres que volcaniques, c’est la péninsule de Tjörnes dans le Nord-Est du pays. On y trouve des roches sédimentaires marines du cénozoïque. Elles sont très riches en fossiles du Miocène et du Pliocène, ainsi que d’enregistrement glaciaire.

On trouve aussi de grandes zones avec des roches alluviales dans les zones de sandur ou d’anciens sandurs.

Nature des roches Islande

Volcanisme

L’île doit son activité volcanique intense à la dorsale océanique qui ressort sur un tiers de la surface, ainsi que le point chaud présent sous le glacier du Vatnajokull. Il s’agit d’un des endroits les plus actifs du monde avec plusieurs kilomètres carrés de magma émis par siècle et environ 20 éruptions volcaniques. Plus d’informations sur le volcanisme en Islande.

Carte géologique et volcanique de l'Islande

Géologie de l’Islande
4.7 (93.87%) 75 vote[s]