L’Islande, la destination « stopover » par excellence lorsque l’on va au Canada !

Icelandair Aurora

Chaque année, quelque 611 000 Français se rendent au Canada pour un séjour touristique, ce qui fait de l’Hexagone le quatrième fournisseur de touristes pour le pays du sirop d’érable derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Chine. Si vous prévoyez un vol vers Montréal dans un avenir proche, nous avons peut-être quelque chose pour vous… Et si vous envisagiez un stopover par… Reykjavik ? Canadatrip vous en dit plus !

L’Islande, cette parenthèse magique

Les escales en Islande font des émules parmi les voyageurs qui traversent l’Atlantique depuis l’Europe au Nouveau Monde, et inversement. Popularisés dans un premier temps par les compagnies Icelandair, Wow Airlines et Air Canada, les stopovers entrent progressivement dans les mœurs des baroudeurs et autres globe-trotters. Ces escales durent généralement un ou deux jour(s), avec le plus souvent un coût négligeable, voire tout simplement nul.

À l’origine, Icelandair a lancé cette initiative pour promouvoir le tourisme dans le pays par le biais de séjours courts. L’idée était de profiter de la fréquentation élevée des destinations classiques comme New York, Paris et Londres pour rediriger une partie du trafic, même momentanément, vers Reykjavik. L’Islande a fait son chemin et attire de plus en plus de curieux venus admirer le pays de la glace et du feu. Les performances de l’équipe islandaise à l’Euro 2016 ont également braqué les projecteurs sur le pays.

Le trajet entre l’aéroport international et la capitale Reykjavik ne dure qu’une cinquantaine de minutes. Il vaut peut-être la peine de louer une voiture pendant votre court séjour. Si vous êtes à court de temps, il se peut que vous ne puissiez pas compter sur les bus. La conduite en Islande est plutôt agréable. Vous n’aurez pas besoin d’un 4×4 ou d’un SUV, même pour vous aventurer dans les points d’intérêt naturels.

Helicoptère de Reykjavik

Faire le tour du Golden Circle

Juste à l’est de Reykjavik, vous trouverez le tristement célèbre Golden Circle ou Cercle d’Or. Il faut un peu plus de trois heures pour faire le tour, mais prévoyez au moins une heure de plus si vous êtes du genre à prendre des photos et appréciez les parages. Vous pourrez profiter, pendant votre trajet, du parc national de Þingvellir, des chutes d’eau de Gullfoss et du cratère de Kerid, dans le sens des aiguilles d’une montre.

Plus vous arrivez tôt, avant l’agitation touristique en haute saison, plus vous aurez une vue imprenable sur cet environnement enchanteur ! Si vous voyagez en hiver, renseignez-vous impérativement sur les conditions météorologiques, car elles conditionneront à bien des égards ce que vous pourrez faire (et ne pas faire) sur place. Tenez-vous en aux routes principales, car elles seront mieux entretenues et plus sécurisées.

thingevelir

Faire de la plongée en apnée du côté de la faille de Silfra

C’est tout simplement l’une des belles expériences que l’on puisse vivre en Islande et, plus largement, dans la partie septentrionale de l’Europe. Il existe de nombreux circuits de plongée balisé et encadrés en Islande. Bien qu’ils ne soient pas forcément bon marché, ils vous offrent une expérience de vie mémorable. L’activité vous prendra une bonne demi-journée, mais vous pouvez vous contenter de deux petites heures si vous êtes pris par le temps.

Vous pouvez choisir de faire la plongée le matin ou l’après-midi. L’eau est absolument gelée toute l’année, l’après-midi est donc une meilleure option lorsque la température extérieure est plus élevée. Le tuba vous emmène entre les plaques tectoniques de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Vous êtes littéralement à deux endroits en même temps. De plus, vous faites de la plongée en « combinaison sèche », ce qui signifie que vous pouvez porter vos vêtements en dessous pendant la plongée… ce qui est très pratique lorsqu’on doit prendre un avion quelques heures plus tard !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here