Seconde ville de d’Islande en terme de population (en dehors de l’agglomération de Reykjavik !), Akureyri est en fait la seule véritable agglomération du nord de l’Islande et la capitale de la région nord-est (Norðurland eystra). C’est aussi dans cette dernière que vous pourrez trouver de nombreux commerces et infrastructures qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans cette partie du pays.

Akureyri est donc un endroit idéal pour faire une pause dans son road trip islandais ou un camp de base pour partir à la découverte du pays, mais c’est aussi une escale avec quelques attraits touristiques. Alors, si vous passez dans la région, il préférable de s’arrêter dans cette ville.

2h
Note du site :
Intéressant
Note du « Guide Vert » :
Intéressant

Akureyri

Un peu de culture sur Akureyri

Capitale de la région Norðurland eystra, qui correspond un peu près au nord-est de l’Islande, Akureyri est l’une des rares villes d’Islande, car en dehors de l’agglomération de Reykjavik ou encore de Keflavik, il n’y a presque aucune commune qui dépasse les 10 000 habitants. La population de la ville a atteint plus de 18 000 habitants en 2018.

Situation et géographie

Akureyri se trouve dans le nord de l’île, très légèrement à l’est et à environ 100 kilomètres du Cercle polaire arctique. La ville se situe au fond du fjord Eyjafjörður, sur sa rive ouest et le fleuve Glerá la traverse.

De part sa situation au fond du fjord, la commune est entourée de hautes montagnes avec plusieurs sommets qui dépassent les 1400 mètres et qui sont recouverts de neiges éternelles et de glaciers alpins. Le plus haut sommet à côté d’Akureyri culmine à 1477 m.

La rivière Glerá vient tout droit de ces montagnes et elle forme une vallée qui, en arrivant dans le fjord, forme un banc de sable, l’Oddeyri, qui crée un bassin.

Le climat d’Akureyri

Disposant d’un climat sub-polaire océanique, comme le reste de la côte nord, Akureyri dispose cependant d’une météo plus froide en hiver que la majorité des côtes islandaises, et d’un temps bien plus chaud l’été avec des températures pouvant approcher les 30°C ! C’est aussi l’un des endroits les plus secs du pays (488 mm) et les moins venteux, grâce à l’effet protecteur des montagnes.

 janvfevmarsavrilmaijuinjuilaoutseptoctnovdecTotal
Temp. moy.-2,2-1,5-1,31,65,59,110,5106,33-0,4-1,93,2
Moy. max.0,91,72,15,49,513,214,513,99,95,92,61,36,7
Record max.1313,81519,824,629,427,627,721,819,517,614,129,4
Moy. min.-5,5-4,7-4,2-1,52,367,57,13,50,4-3,5-5,10,2
Record min.-21,6-21,2-23-18,2-10,4-2,11,3-2,1-7,3-13,6-18,5-20,2-23
Precipitation (mm)55,242,543,329,219,328,23334,139,15854,252,8489,5
Nb. de jours de precipitation >=1 mm11,18,39,86,24,86,47,37,17,91110,911,3102,5
Ensoleillement7367713017417715813685521501047

L’histoire de la région et de la ville

Les premières traces d’habitation humaine dans la région aux alentours d’Akureyri remonte au IXe siècle lorsque Helgi le maigre Eyvindarson arrive. Cependant, la première mention d’Akureyri n’a lieu qu’en 1562, mais il faut attendre le XVIIe siècle pour que des marchands danois s’installent dans l’Eyjafjörður pour profiter du port naturel très calme et des terres fertiles de la région.

En 1778, la ville devient une véritable colonie et elle obtient une charte municipale 8 ans plus tard. Cependant, la ville n’atteignit que 12 habitants, au point qu’elle perd le statut de municipalité en 1836, pour le retrouver 30 ans plus tard. Elle va alors commencer à bien grandir, et cela jusqu’à nos jours.

Les services et les transports

Seconde ville d’Islande, véritable capitale du nord du pays, Akureyri est le grand centre de services de cette vaste région, tout en étant bien desservi.

Elle est reliée au reste de l’île par la route 1 ou route circulaire. Reykjavik est donc à 390 kilomètres. On trouve aussi le troisième aéroport de l’île, après ceux de Keflavik et Reykjavik, qui dessert essentiellement l’Islande, mais aussi le Groenland (dans le nord-est à Nerlerit Inaat).

Véritable centre de services, on trouve à Akureyri de nombreux commerces, des services pour les touristes (port de navires de croisière, excursions touristiques, etc.), un port de commerce et de pêche, ainsi que de l’industrie high-tech.

Eglise d'Akureyri

Petite visite

Véritable ville étape pour les touristes fréquentant le nord de la ville, Akureyri est une agréable ville dans un environnement magnifique avec, en plus, plusieurs sites touristiques intéressants, même si on ne trouve pas forcément de grandes attractions à voir mais plein de petites choses.

Découvrons les différentes activités à faire à Akureyri par quartier. Au total, il y a 3 grands.

Grófargil

Quartier central d’Akureyri, on y trouve notamment la rue de Kaupvangsstræti et le secteur piéton de Hafnarstræti. D’ailleurs, cette rue piétonne est la plus active de la ville avec ses boutiques et ses quelques restaurants. A quelques bas de la rue, se trouve une avenue qui longe le fjord et qui mène au port de pêche.

On trouve notamment dans le quartier Grófargil les sites touristiques suivants :

  • Cathédrale d’Akureyri – emblème de la ville, la cathédrale protestante date de 1940 et elle est tout en béton, avec ses deux hautes flèches qui dominent la ville depuis la petite colline où elle est construite. L’intérieur est tout aussi sobre et bien lumineux, et on y trouve notamment de très beaux vitraux du XVe siècle qui viennent d’Angleterre ou encore un orgue massif.
  • Centre d’arts visuels mardi au dimanche de 10h à 17h, plus d’infos sur listak.is – situé dans les anciennes installations de l’entreprise KEA, on y trouve le Centre d’Art et le Musée d’Art d’Akureyri.

Théatre d'Akureyri

Búðargil

Ce quartier se trouve au sud de la ville, le long du fjord et tout près de la piste de l’aéroport et on y trouve notamment de très belles et anciennes maisons de notables de la ville et commerçants danois. Elle est notamment traversée par la rue Hafnarstræti.

  • Rue Hafnarstræti – on trouve plusieurs belles bâtisses, dont le théâtre de 1906 (n°57), la grande verrière (n°26) ou encore la sombre maison de Laxdalshus (n°11), qui est aussi la plus ancienne de la ville (1795).
  • Rue Aðalstræti – cette rue au sud de Hafnarstræti est aussi entourée de belles demeures dont la pharmacie de 1859 (n°4), l’hôpital de 1835 (n°14) ou encore une imprimerie (n°50).
  • Jardin botaniqueentre juin et septembre de 8h à 22h sauf le week-end de 9h à 22h – le parc le plus ancien du pays est un véritable havre de paix en plein centre de la ville et plus particulièrement sur les hauteurs de Budargil. Dans ses 3,6 hectares, on ne trouve pas moins de 430 espèces endémiques et 6600 exotiques. On trouve dedans le très beau café Björk mêlant le bois, le verre et le métal.
  • Musée d’Akureyri (Minjasafnið á Akureyri)de juin à septembre tous les jours de 10h à 17h, le reste de l’année de 13h à 16h, plus d’infos sur minjasafnid.is – ce musée moderne nous fait revivre l’Histoire de la ville et de sa région depuis la colonisation jusqu’à aujourd’hui, en passant par une présentation des édifices d’Akureyri.
  • Musée Nonnide juin à août de 10h à 17h, plus d’infos sur nonni.is – situé dans une ancienne maison de couleur noire, ce petit musée rend hommage à l’abbé Jón Sveinsson, l’un des plus célèbres écrivains islandais à qui on doit les histoires enfantines de Nonni. Juste à côté du musée, on trouve aussi une jolie église en bois construite en 1846 à Svalbard et ramenée en 1970 ici.
  • Musée de l’industriede juin à mi-septembre de 10h à 17h, le reste de l’année de 14h à 16h, plus d’infos sur idnadarsafnid.is – dédié à l’industrie locale, ce musée vous fait découvrir des productions très diversifiées qui proviennent le plus souvent de la coopérative KEA.
  • Musée islandais de la motoplus d’infos sur motorhjolasafn.is – ouvert en 2011 dans un hangar de 800 m2, on y découvre des motos datant d’avant-guerre ou des années 1950, 1960 ou encore 1970.
  • Musée de l’aviationplus d’infos sur flugsafn.is – situé à 3 km au sud de la ville, au pied des pistes, ce musée permet de revivre l’Histoire de l’aviation en Islande depuis 1919. On y trouve une vingtaine d’aéronefs.

Plus vielle maison d'Akureyri

Sud d’Akureyri

Il est possible de partir découvrir le sud de la ville et la campagne à proximité. On découvre alors des paysages montagnards avec des hautes montagnes et la grande vallée centrale qui se jette dans le fjord.

Plusieurs activités touristiques peuvent y être effectuées :

  • Bois de Kjarni – il s’agit d’un petit bois d’une centaine d’hectares, mais comme en Islande les arbres sont rares, c’est un lieu très populaire. Il est possible de se balader sous les bouleaux et mélèzes, et en hiver de faire du ski de randonnée.
  • Jardin de Noël – Bien au sud de la ville, juste avant le village de Hrafnagil, on découvre un grand chalet qui fait vivre la magie de Noël toute l’année.

Sud d'Akureyri

L’accès à Akureyri

Pour se rendre à Akureyri, c’est très simple car la ville est desservie par la Route circulaire n°1. Cependant, elle est très éloignée de Reykjavik et il est préférable de prendre l’avion depuis la capitale si vous souhaitez vous y rendre rapidement. Akureyri est distante de 390 km de Reykjavik (environ 5h) ou de 250 km d’Egilsstaðir (2h20).

Coordonnées GPS :

65° 68′ 20″ N
18° 08′ 94″ O

Infos pratiques sur Akureyri

  • Durée : entre 2h et 1 journée si vous prenez votre temps.
  • Plus d’informations sur la ville avec l’office de tourisme d’Akureyri : visitakureyri.is

Activités à proximité

  • Nombreuses randonnées possibles à côté de la ville, notamment sur le mont Súlur (plus de 1200 m !) au sud d’Akureyri, dans la belle vallée de Glerárdalur au sud-ouest de la ville ou encore dans l’estuaire de l’Eyjafjarðará, ce qui vous permettra d’admirer les oiseaux.

Autour d’Akureyri

Hébergements et hôtels à Akureyri

Véritable étape dans le nord de l’Islande, Akureyri propose plusieurs beaux établissements.



Booking.com

Vielle maison d'Akureyri