A l’extrême ouest de l’Islande, sur la péninsule des Fjords de l’Ouest, se trouve une longue falaise plongeant de plus de 400 mètres dans les flots de la mer du Groenland. Son nom, Látrabjarg ! Impressionnantes par leur hauteur et leur longueur, ses falaises abritent aussi l’une des plus grandes colonies d’oiseaux marins d’Islande, alors l’on part découvrir les Fjords de l’Ouest. C’est un lieu de passage obligatoire pour admirer cette nature balayée par les vents et sa faune si riche !

Latrabjarg
2h

Note du site

Note du « Guide Vert »

Un peu de culture...

Situé dans la péninsule de Vestfirðir, dans le nord-ouest de l’île, Látrabjarg est donc un ensemble de falaises mesurant 14 kilomètres et qui culminent jusqu’à 444 mètres de haut. La pointe occidentale, Bjargtangar, est aussi le point le plus à l’ouest de l’Islande et donc, par extension, de l’Europe et on y trouve un phare datant de 1948 qui envoie des signaux pour avertir les navires de passage du danger.

Les anfractuosités de la roche et l’herbe au-dessus des parois offrent des abris parfaits pour la faune avicole, ce qui fait que Látrabjarg abrite plusieurs millions d’oiseaux qui y nichent durant les mois d’été. On y trouve notamment le Pingouin Torda (ou petit pingouin) avec une colonie qui représente 40% de la population mondiale de l’espèce. Cette falaise est aussi connue pour être le lieu de nidification du célèbre macareux moine, mais aussi d’autres oiseaux comme les sternes arctiques, les guillemots de Troïl, les mouettes tridactyles ou encore les fulmars boréaux. En contrebas, il est aussi parfois possible d’apercevoir quelques phoques qui se prélassent au bord des rochers et sur les prairies de voir quelques renards cherchant les nids d’oiseaux.

Les falaises de Látrabjarg (l’endroit où les phoques et leurs petits sont installés) entrent dans l’histoire en 1947 lorsqu’un chalutier britannique, le Dhoon, s’échoue sur les récifs le 12 décembre. Les secours, prévenus par radio, vont alors mettre en place une opération de sauvetage en descendant en rappel sur 200 mètres de hauteur, par un temps glacé et battu par les vents. Arrivés au sol, ils vont alors lancer une corde au bateau et extraire les douze marins des flots en furie. Ils remontent alors petit à petit mais doivent passer la nuit dehors à mi falaise ou au pied avant de pouvoir remonter.

Les locaux pratiquaient aussi la récolte des œufs en descendant en rappel le long de ces hautes parois rocheuses.

Falaises de Latrabjarg

Visite de Látrabjarg

Látrabjarg est le paradis des passionnés d’ornithologie grâce à ses immenses colonies d’oiseaux marins. Mais même sans cela, c’est un lieu idéal pour admirer les fameux macareux (puffin en anglais ou lundi en islandais). Les falaises se prêtent aussi parfaitement à une belle randonnée de quelques minutes à plusieurs heures.

Pour admirer au mieux les macareux moines et autres oiseaux, il faut préférer un temps pluvieux, car ils préfèrent rester sur les falaises plutôt que de partir pêcher en mer. La période d’observation va alors s’étaler de fin avril à mi-août (un peu plus long pour les autres oiseaux). Par beau temps, vous pourrez toujours voir des oiseaux et surtout, avec un peu de chance, le Snaefellsjokull distant de 75 kilomètres.

Vous allez arriver dans ce lieu par Bjargtangar où vous pourrez garer votre voiture, vous pourrez ensuite monter pour rejoindre la falaise et partir marcher pendant 1 heure ou 2, voire même beaucoup plus. Attention, le temps étant très changeant et venteux, il faut avoir un coupe-vent, des protections contre la pluie et il faut faire attention à ne pas trop s’approcher des falaises, car il n’y a pas de barrière et le sol peut être glissant.

Vous allez rapidement atteindre les falaises grâce à un petit sentier qui les longe et vous découvrirez alors le contraste saisissant entre le vert de l’herbe, le bleu de l’océan et le noir parfois blanchi par les oiseaux et le guano des falaises.
Pour bien les prendre en photo, n’oubliez pas un téléobjectif et restez discret pour ne pas les déranger ! Une paire de jumelles peut aussi être idéale pour bien les observer !

Juste avant le phare de Bjargtangar, à 12 km au nord, se trouve une grande plage de sable doré où nichent et pondent des milliers d’oiseaux.

Sur la route de Latrabjarg

Accès à la péninsule du Látrabjarg

Pour vous rendre à Látrabjarg, et plus précisément au phare de Bjargtangar, il faut se rendre dans les Fjords de l’Ouest, dans le fjord de Patreksfjörður via la route 62. Il faut prendre ensuite la route 612 qui est d’abord goudronnée, puis se transforme rapidement en piste à graviers et en terre en longeant d’abord le fjord, puis en montant les montagnes et en bordant la côte ouest. Il se trouve à 209 km d’Ísafjörður ou bien 424 km de Reykjavik.

Coordonnées GPS :

65° 50′ 24″ N
24° 53′ 06″ O

Infos pratiques sur les falaises

  • Site naturel protégé et gratuit, mais il n’est pas accessible pendant l’hiver.
  • Attention à ne pas s’approcher trop près des falaises sous risque de chute.
  • N’oubliez pas les jumelles et les appareils photos.
  • La saison pour voir les oiseaux se trouve entre avril et août.

Activité et excursion à proximité

Autour des falaises

Hôtel à proximité de Latrabjarg

Booking.com
Plage avant Latrabjarg

Météo à Isafjordur

Ísafjörður
couvert
3.5 ° C
3.5 °
3.5 °
84 %
1.6kmh
100 %
sam
5 °
dim
9 °
lun
9 °
mar
9 °
mer
8 °
Booking.com
DutchEnglishFrench