Accueil Voyage en Islande L’Ouest de l’Islande Péninsule de Snæfellsnes Snæfellsjökull : le volcan et le parc national

Snæfellsjökull : le volcan et le parc national

Située à l’extrême ouest de la péninsule qui porte son nom, le Snæfellsjökull est un impressionnant stratovolcan qui domine le paysage et qui est même visible par beau temps depuis Reykjavik, distante de 120 km !

Le volcan, chapeauté par sa calotte glaciaire, est entouré d’un parc national d’une grande beauté et qui offre de nombreuses randonnées et activités à faire. Lorsque vous visitez la péninsule de Snæfellsnes, c’est donc une étape presque obligatoire et, en plus, cela vous permettra de marcher dans les pas de Jules Verne…

site-touristique-islande-volcan
5h
Note du site :
Coup de coeur d'Islande Explora, à faire absolument
Note du « Guide Vert » :
Vaut le voyage

Snæfellsjökull

Un peu de culture…

Situé à l’extrême ouest de l’Islande et de la péninsule de Snæfellsnes, le mont Snæfellsjökull est un impressionnant stratovolcan (c’est-à-dire un volcan qui s’est formé par plusieurs éruptions) haut de 1446 mètres, qui a été sans doute gravi pour la première fois en 1754 par Eggert Ólafsson et Bjarni Pálsson.

Le volcan, toujours actif, est donc né d’éruptions phréatiques qui ont marqué la région pendant les 800 000 dernières années. La dernière daterait d’il y a 1700 ans et a déposé des tonnes de cendres sur une partie de la péninsule et de fjords de l’ouest. Il fait partie d’un système volcanique d’une trentaine de kilomètres de large d’est en ouest dû à des failles qui marquent la présence d’un ancien rift.

Glacier Snaefellsjokull

A son sommet, se trouve une calotte glaciaire, qui a donné son nom au Snæfellsjökull (littéralement « la montagne de neige de glace », car il existe d’autres Snæfell dans le pays). Aujourd’hui, le glacier se trouve principalement sur le flanc nord et est du volcan. Malheureusement, le glacier rétrécie chaque année à cause du réchauffement climatique et il fait environ 11 km² aujourd’hui. Il devrait disparaître avant la fin du siècle, probablement vers 2050.

Au sommet, on trouve deux petites cheminées noires qui surmontent le dôme de glace et qui sont, en fait, le flanc nord de la caldeira volcanique. C’est là-haut que Jules Verne situe l’entrée du centre de la Terre dans son Voyage au centre de la Terre (1864) : deux géologues allemands et leur guide islandais trouvent alors l’entrée d’une grotte après avoir escaladé le Snæfellsjökull.

Champ de lave au sud du Snaefellsjokull

Lorsque l’on redescend vers la base du stratovolcan, on découvre des coulées de lave recouvertes de mousse, surtout dans la partie sud. Quelques petits sommets se trouvent autour du stratovolcan, avec des hauteurs entre 400 et 700 mètres la plupart du temps. La base du volcan en elle-même disparaît sous la mer et elle est donc entourée de nombreuses falaises aux formes parfois étranges et de plages de sable noir.

cheminées de Londrangar

Le Parc National Snæfellsjökull

Le volcan et le glacier de Snæfellsjökull font partie du parc national du même nom. Son nom en islandais est Þjóðgarður Snæfellsjökull.

Créé en 2001, avec 170 km², le parc national protège le volcan et l’ouest du bout de la péninsule. En plus du parc, on trouve juste à côté les réserves naturelles de Búðahraun, de Arnarstapi et Hellnar, ainsi que le monument naturel de Bárðarlaug, qui sont gérés par la même entité.

Carte_Snaefellsjökull

Le parc national a été créé pour protéger la superbe diversité géologique, de la faune et de la flore que l’on trouve dans cette zone.

D’un point de vue géologique, le parc est logiquement marqué par le volcanisme avec, en son centre, le stratovolcan Snæfellsjökull, qui descend en pente assez douce vers la mer qui l’entoure au nord, au sud et à l’ouest. Au bord de la mer, se trouvent des plaines côtières plus ou moins larges formées souvent par des champs de lave (environ une vingtaine autour du volcan, dont l’une des dernières est Háahraun) et d’autres petites cratères comme celui de Saxhöll au nord-ouest du volcan principal. Dans la partie sud, on trouve des falaises entre le volcan et la plaine, qui marquent l’endroit où se trouvait l’ancien ligne côtière, qui est remontée après l’ancienne glaciation. Autres particularités géologiques que l’on trouve dans le parc : les plages de sable noir, mais aussi clair, les falaises sur la mer avec des rochers aux formes étranges, des cascades entourées d’orgues basaltiques, ou encore un tunnel de lave, celui de Vatnshellir.

Champ de lave autour de Saxholl

D’un point de vue des milieux naturels, le parc national de Snæfellsjökull est surtout connu pour sa riche faune d’oiseaux et plus particulièrement des oiseaux de mer qui sont nombreux à nicher sur les falaises pour se nourrir dans la mer poissonneuse. On trouve notamment le guillemot de Troïl, le guillemot de Brünnich, le petit pingouin, le fulmar boréal, la mouette tridactyle et le cormoran huppé. Dans les terres, on trouve aussi d’autres oiseaux, tels le pluvier doré, le bruant des neiges ou le traquet motteux.

La flore est, par contre, beaucoup moins riche à cause de la nature de la terre volcanique particulièrement poreuse, et donc qui ne retient pas l’eau, mais aussi du climat, très humide, venteux, pas vraiment froid en hiver, mais très frais l’été. La principale végétation se fait sous la forme des mousses et lichens qui recouvrent les anciennes coulées de lave, et on trouve quelques petites arbustes ou plantes comme le bouleau, le frêne, le millet étalé, la camarine ou l’airelle.

Snaefellsjokull

A visiter

Le volcan et le parc national sont aujourd’hui des sites touristiques très visités en Islande et ils font partie des incontournables lorsque l’on vient dans la péninsule de Snæfellsnes.

Plusieurs activités et lieux sont à visiter lorsque l’on vient dans le Parc National.

  • Ascension du sommet du Snæfellsjökull : Grimper en haut du volcan pour « découvrir » l’entrée vers le Centre de la Terre est une très belle expérience. Il faut compter entre 3 et 5 heures pour monter et la randonnée est assez facile, même si le dénivelé est de 760 m sur 8 km de randonnée. Plusieurs chemins d’accès sont possibles, mais il est conseillé de se renseigner, voire même de prendre un guide, car la montée se fait sur un glacier où se trouvent des crevasses. Les accès les plus simples se font depuis la piste 4×4 qui vient d’Arnarstapi au sud. Sinon, il est possible de venir depuis la piste d’Olafsvik au nord ou la piste 570 au nord-ouest. Arrivé en haut, vous aurez une vue inoubliable sur la péninsule, les champs de lave et le glacier !
  • Tour en 4×4 autour du volcan : si vous ne souhaitez pas aller en haut, il est possible de découvrir les flancs du volcan via les chemins qui l’entourent à l’est et au nord nord-ouest.
  • Les autres randonnées : En plus de l’ascension du volcan, il existe pas moins d’une trentaine de randonnées de 10 minutes à plusieurs heures qui vous permettront de découvrir le parc national et ses beautés. Plus d’infos sur ce PDF.
  • Lóndrangar : ces deux pitons rocheux basaltiques trônent sur la côte sud du volcan et ils étonnent par leurs formes étranges.
  • Le tunnel de lave Vatnshellir : il est possible de découvrir l’intérieur de la terre en visitant un tunnel de lave. Une expérience unique !
  • Saxhöll : au nord-ouest du Snæfellsjökull, se trouve un champ de lave d’où émergent quelques cratères dont le très beau Saxhöll.
  • Chute d’eau de Klukkufoss : cette jolie petite cascade est en fait un torrent qui descend des pentes du volcan et forme une chute entourée d’orgues basaltiques.

L’accès à Snæfellsjökull

Pour se rendre à Snæfellsjökull, le volcan ou le Parc National, c’est assez simple. En venant de Reykjavik, il faut quitter la route 1 à Borgarnes, puis prendre la 54 pendant de longs kilomètres puis au choix accéder à la zone par le sud et Arnarstapi ou par le nord et Ólafsvík. Dans les deux cas, vous emprunterez la 574 qui fait le tour du volcan.

Le parc national se trouve à environ 2h40 et 200 km de Reyjavik ou 70 km et 1 heure de Stykkisholmur.

Coordonnées GPS :

64° 80′ 09″ N
23° 78′ 34″ O

Infos pratiques sur Snæfellsjökull

  • Prix : Gratuit pour la plupart des sites et activités, même si le tunnel de lave est payant ou qu’il est possible de réserver des expéditions pour l’ascension du sommet.
  • Horaire : Les sites naturels et le parc national sont ouverts toute l’année.
  • Durée : entre une demi-journée et deux journées si vous partez faire des randonnées.

Autour de Snæfellsjökull

Hébergements et hôtels



Booking.com