L’Islande projette d’arrêter la chasse à la baleine à partir de 2024

Faisant partie des trois derniers pays au monde à autoriser la chasse commerciale à la baleine, l’Islande compte cesser cette activité.  Il se pourrait donc que le Japon et la Norvège soient les tous derniers pays à l’autoriser à partir de 2024. S’agit-il cette fois d’une décision définitive ? Il faut rappeler que l’Islande s’était opposée auparavant à la chasse commerciale à la baleine avant de revenir sur sa décision en 2003.

La chasse à la baleine n’a plus d’intérêt économique pour l’Islande

Il fut un temps où la chasse à la baleine faisait partie intégrante de la culture et de la société islandaise. Cependant, la part de la population qui consomme de la viande de baleine a toujours été relativement basse. Et avec le temps, cette consommation n’a cessé de diminuer. En 2020, seul 1 % des Islandais ont déclaré en manger. D’ailleurs, ce sont essentiellement les touristes de passage qui en consomment sur le territoire.

D’autre part, l’exportation vers le Japon a été l’une des principales raisons économiques de la pratique de la chasse à la baleine en Islande. Mais les demandes se sont effondrées ces dernières années. L’arrêt des activités des deux dernières sociétés qui pratiquaient la chasse commerciale à la baleine en Islande était alors inévitable.

Le 4 février 2021,  Svandis Svavarsdottir ministre Islandais de la pêche et membre du parti de gauche écologiste, a déclaré que les avantages économiques de l’activité sont désormais insignifiants. Ainsi, dans les colonnes du quotidien Morgunbladid, il a déclaré qu’il n’y aurait plus de raison de délivrer les autorisations de chasse à la baleine dans les années à venir et que cette activité commerciale devrait cesser à partir de 2024.

Un secteur désormais dominé par le Japon

L’Islande et la Norvège autorisent encore la chasse à la baleine, mais en pratique, le Japon est le principal et le seul acteur de ce secteur. En effet, alors que les quotas islandais autorisent la capture de 209 rorquals communs et 217 baleines de Minke par an, un seul et unique rorqual a été harponné dans les eaux islandaises en 2021 et au cours des trois dernières saisons estivales. Et voilà maintenant 3 ans que les deux entreprises détentrices d’une licence ont arrêté leurs activités.

Pendant ce temps, au Japon, la chasse commerciale de baleine est en plein essor, essentiellement depuis 2019. Tokyo s’est, en effet, retiré de la Commission baleinière internationale et la chasse a repris de plus belle. Le Japon est pour le moment le principal marché de la viande de baleine au niveau mondial.

Rappelons qu’aux côtés de la Commission baleinière internationale, l’Islande s’était opposée au moratoire des baleines en 1986. Cependant, les autorités islandaises ont de nouveau autorisé la chasse à la baleine depuis 2003. Cette fois, étant donné le contexte et toutes les données qui ne sont pas favorables à l’activité, la décision semble définitive. Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here