A la découverte de la Crytal Cave

Grotte de glace

Les grottes de glace font partie des grandes activités que l’on peut faire en Islande lorsque l’on y vient pendant la saison hivernale, d’octobre à avril. Nous avons pu, lors de notre dernier voyage, découvrir l’une des grottes de glace de Jökulsarlon, la crystal cave !

Alors est-ce que ça vaut le coup ?

Rendez-vous à Jökulsarlon

Pour découvrir cette grotte de glace, il faut se rendre au fameux lagon glaciaire dans le sud-est de l’Islande. Le rendez-vous est alors à 9h30 (un autre tour a lieu à 13h et la plupart des expéditions commencent entre 9h et 10h, il faut donc prévoir un hôtel pas trop loin ou partir très tôt de Vik si l’on veut arriver à temps).

Nous trouvons ensuite notre Super Jeep (en fait un minibus américain monté sur d’énormes pneus) près de petits stands de nourriture sur le parking principal mais, petite difficulté, il faut trouver le bon véhicule, car il y en a plusieurs et tous ne sont pas distinctifs. Nous montons alors dans celui affrété par Troll.is, un tour opérateur islandais spécialisé dans les excursions d’aventure, et nous sommes rejoints par 7 autres personnes (nous sommes 2), en plus de notre chauffeur-guide.

Nous partons donc du parking en direction de l’est et quelques minutes plus tard, nous nous arrêtons sur un chemin pour baisser la pression des énormes pneus de notre super jeep. Cela nous permet alors de mieux adhérer au sol très cabossé du chemin qui nous mène au glacier de Breiðamerkurjökull. Environ 30 minutes plus tard, et pas mal de tangages, nous arrivons au parking pour commencer une petite randonnée.

Crystal Cave

La randonnée vers le glacier

Le guide, qui nous a déjà donné pas mal d’explications pendant le trajet sur le Vatnajökull et Jökulsarkon va alors profiter du trajet pour nous parler du dramatique recul des glaciers, qui bien qu’avançant chaque année (surtout pendant la saison hivernale) de 400 mètres, fondent de 600 mètres pendant l’été. Avec, comme résultat, un fort recul de 200 mètres par an de cette langue glaciaire, plus prononcé au centre, et moins sur les bords où nous sommes. Chaque année, de nouvelles terres se découvrent et c’est donc l’occasion de voir un sol complétement à brut, fait de graviers, caillasses et pierres travaillées pendant des siècles par la glace.

Il nous explique aussi que les crevasses se forment au milieu du glacier car cet endroit avance plus vite. Les bords sont, eux, d’une étonnante teinte grise, à cause de la poussière volcanique qu’ils charrient des précédentes éruptions et qui, à cause de leur couleur sombre, participent à accélérer la fonte. Autre petite particularité, la zone devant le glacier contient aussi de la glace, mais en profondeur sous une épaisse couche de sable, cailloux et rochers qui la protège de la chaleur.

Après avoir enfilé notre casque (blanc pour notre équipe), nous partons pour environ 15 à 20 minutes de randonnée sur un sol chaotique. Nous arrivons à un beau torrent qui descend d’une vallée adjacente, puis 5 minutes de plus suffiront à arriver au pied du glacier et de voir l’entrée de la grotte. Chaque année qui passe, vous devrez marcher un peu plus, car le glacier se retire. D’ailleurs, en chemin le guide nous montre l’emplacement de plusieurs grottes qui ont depuis disparu…

Grotte de glace à Jökulsarlon

A la découverte de la grotte de cristal

A première vue, avec le temps couvert et la glace grise à cause des poussières volcaniques, on se demande comment on pourrait avoir une crystal cave (comme indiqué par les tours opérateurs). Et pourtant, dès que l’on pénètre dans la grotte, notre vision est éblouie par la beauté de cette glace d’une transparence impressionnante, à peine parsemée de sable volcanique, en forme de vagues grâce au vent qui s’engouffre dans le tunnel.

Le plus impressionnant est sans doute les nuances de glace, du bleu au gris noir, en passant par le transparent ou le blanc. Même si le soleil manque, le spectacle est vraiment beau, alors lorsque le soleil est de la partie, le rendu doit être encore mieux !

Nous restons environ 20 minutes dans la première grotte, puis nous passons ensuite dans la seconde pour y voir des stalactites et des gouffres. Nous avons aussi la possibilité de boire une eau vieille de plusieurs siècles (sans doute de 800 ans). Nous sommes seulement 2 groupes d’une petite dizaine de personnes chacun dans chaque grotte, ce qui permet de profiter au maximum de l’environnement.

Après avoir pris de nombreuses photos et être restés environ une heure sur place, nous quittons la grotte de glace du Jökulsarlon pour retrouver notre véhicule, puis le parking du lagon glaciaire avec dans les yeux pleins de beaux souvenirs.

Est-ce que ça vaut le coup ?

Comme vous l’avez sans doute compris, nous avons adoré notre excursion dans la grotte de cristal. En effet, les photos que l’on nous montre ne sont vraiment pas loin de la réalité et c’est une très belle expérience. Après avoir fait la grotte de glace de Perlan et celle du Langjökull (Ice Tunnel), je trouve que celle-ci est encore plus belle et spectaculaire. Donc, si vous avez la chance de pouvoir la faire, n’hésitez pas !

L’organisation est aussi très bien avec un très bon guide choisi par Troll.is !

Infos pratiques

Pour faire cette excursion, plusieurs points importants sont à noter :

  • Habillez-vous bien chaudement, car dans la grotte, il fait rarement plus de 1 ou 2°C, souvent plus froid et avec du vent (pantalon de randonnée d’hiver ou legging plus pantalon plus léger, chaussures de randonnée d’hiver de préférence pour avoir plus chaud et mieux adhérer, gants, bonnets, cache-cou, anorak).
  • Prenez de bonnes chaussures de marche, car le terrain n’est pas très stable.
  • N’oubliez pas votre appareil photo.
  • Il n’est pas nécessaire qu’il fasse beau pour que ça vaille le coup, donc pas la peine d’annuler s’il n’y a pas de soleil.
  • Plus d’informations sur Troll.is

Grotte de Cristal Islande

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here