Visite d’une grotte de glace en Islande

Le monde glacé et la neige vous intrigue et vous avez toujours rêvé d’explorer l’intérieur d’un glacier ? Alors pourquoi ne pas visiter une grotte de glace (ou ice cave en anglais) lors de votre voyage en Islande ? Ce type d’excursions vous permet de vous plonger dans les entrailles de ces géants de glace qui recouvrent une grande partie du territoire islandais et de découvrir un monde merveilleux aux couleurs bleues, blanches ou encore noires.

Les informations pratiques sur les grottes de glace

  • Les grottes de glace naturelles sont accessibles en Islande de mi-octobre à mars.
  • Attention à ne pas pénétrer dans les grottes de glace naturelle sans guide, cela est interdit et peut-être très dangereux avec des risques d’effondrement.
  • Les grottes de glace changent tous les jours de visage, car les glaciers bougent, ainsi que la luminosité. En seulement quelques jours, elles peuvent être totalement différentes !
  • Les visites de ces anfractuosités sont soumises aux conditions météorologiques et donc votre visite pourrait être annulée, mais dans ce cas votre excursion vous sera remboursée.
  • Toutes les grottes de glace en Islande ne sont pas bleues, certaines sont blanches ou noires.
  • Les grottes glaciaires naturelles se trouvent très loin de Reykjavik, il faut souvent compter 3 à 6 heures de route de la capitale. Il est préférable de prévoir plus d’une journée pour partir en excursion découvrir une grotte.

Quels sont les différents types de grottes de glace en Islande ?

L’Islande est connue pour être une terre de glace avec pas moins de 12% des surfaces du pays qui se trouvent sous d’impressionnantes quantités d’eau gelée. Crevasses, langues glaciaires, neiges éternelles, lagunes glaciaires, mais aussi grottes de glace font partie des paysages que l’on peut découvrir dans ce pays !

Lorsque vous vous rendez en Islande, vous aurez l’occasion de découvrir de nombreuses sortes différentes de cavités naturelles et gelées.

Les grottes naturelles

Phénomènes tout à fait naturels, elles vont se former en été lorsque l’eau fond et creuse des tunnels et grottes pour se frayer un trajet dans les calottes glaciaires. Lorsque le froid revient, l’eau va se cristalliser et offrir ces magnifiques monuments de la nature.

Ces dernières sont en perpétuel changement, car la glace avance et bouge en fonction de la météo. Lorsqu’il fait doux en plein cœur de l’hiver, les grottes peuvent s’agrandir, s’éroder et de nouvelles cavités se former, mais dès que les frimas reviennent, elles se stabilisent. Chaque année, elles sont aussi complétement remodelées, car elles disparaissent le temps d’un été pour revenir à l’automne qui suit !

Il existe aussi des grottes naturelles qui ne fondent pas, ou presque pas, car situées plus haut sur les sommets, c’est notamment le cas de celle du Katla qui est connue pour ses parois de glace noire ! Cette couleur si particulière vient des éruptions volcaniques, et plus particulièrement des cendres qui s’y sont déposées.

Le tunnel de glace artificiel

Il existe aussi en Islande une construction que l’on doit à l’homme et qui se situe en haut du LangJökull. Beaucoup plus solide que les autres anfractuosités qui se situent le plus souvent sur les bords, ce tunnel est très stable et accessible toute l’année, et il propose de sublimes couleurs bleutées, ainsi qu’une chapelle.

Encore plus artificiel, il existe aussi un tunnel de glace artificiel à Perlan (Reykjavik) qui se trouve dans un super congélateur et qui permet au plus grand nombre d’admirer les beautés de la nature.

Grotte de glace islande

Pourquoi la glace devient-elle bleue ?

Une grande partie des cavités de glace d’Islande ont une sublime couleur proche d’un bleu électrique, tout simplement parce que les glaces qui les entourent sont denses et épaisses au point qu’elles ne reflètent que la couleur bleue de la lumière. En fait, on remarque que ce type de glace ancienne ne contient presque pas de bulles d’air.

La lumière va donc pouvoir pénétrer plus en profondeur et, comme l’absorption de la lumière rouge est six fois plus importante que celle du bleu, on ne reverra que cette lumière bleue.

Cependant, toutes les grottes ne sont pas bleues, certaines sont blanches, d’autres turquoises, grises, marron ou noires. C’est donc la présence de bulles d’air qui va surtout jouer, ainsi que la présence d’éléments comme des cendres, graviers ou pierres. La quantité de lumière qui entre dans la grotte va aussi jouer sur les couleurs.

Quelles sont les grottes de glace à visiter en Islande ?

Si vous partez en voyage sur cette île, la visite d’une grotte de glace est souvent une très belle expérience. Il vous faudra alors choisir la bonne activité et bien sûr de partir avec un guide.

Quelles grottes visiter en été ?

En été, il est rare de pouvoir visiter des grottes de glace, car la plupart d’entre elles sont fermées. Il est cependant possible de trouver la grotte de glace naturelle du Katla qui se situe dans le sud de l’île, dans le glacier du Mýrdalsjökull. Pour l’atteindre, le départ se fait du village de Vik et vous allez devoir grimper sur le glacier en Super Jeep.

Les autres cavités que vous pourrez explorer ne sont pas naturelles et on a notamment la possibilité de visiter toute l’année :

  • Le tunnel de glace du Langjökull de Into the Glacier (Ice Tunnel). Ce dernier est accessible avec un énorme bus tout-terrain ou en motoneige au départ de Húsafell.
  • La grotte artificielle de Perlan à Reykjavik.

Quelles grottes visiter en hiver ?

La plupart des Ice caves sont visitables surtout en hiver, même si les grottes citées ci-dessus le sont toute l’année. Cependant, la plupart ne sont accessibles que pendant la saison froide. On a notamment :

  • Les grottes de glace de Jökulsarlon sous la calotte du Vatnajökull, situées à côté du célèbre lagon glaciaire du même nom. Les grottes sont chaque année différentes mais on a tendance à déceler certaines ressemblances. On y trouve notamment des grottes avec de la glace bleue, noire et même cristal.
  • Les grottes de glace de Skaftafell, toujours sur le flanc sud du Vatnajökull. Il faut, par contre, faire une randonnée avant de vous rendre dans ces grottes.
  • Une grotte de glace naturelle sur le glacier du Langjökull, elle n’est accessible que par de rares excursions.

Visiter une grotte, est-ce que ça vaut le coup ?

Sans aucun doute oui ! Découvrir une grotte de glace s’est rentrer dans un monde magique et féérique de reflets, de formes étranges et de lumières. Vous pourrez alors marcher, toucher cette eau gelée et profiter des créations de la nature.

Notre avis est donc très positif, mais attention à ne pas en attendre trop. Il ne faut pas seulement regarder les photos sur les sites qui sont souvent retouchées, souvent bien pensées par les photographes, car en les voyant en vrai vous pourrez être alors un peu déçu.

Les plus belles grottes de glace en Islande

Il n’est pas facile de faire un véritable classement des ice caves islandaises, car pour la plupart d’entre elles, chacune disparaît en partie l’été et donc chaque année il s’agit d’une grotte différente. Cependant, voici notre avis :

  • Grottes de glace Blue Diamond, Saphire et Crystal de Jokulsarlon : la visite commence près du lagon et vous allez prendre une super jeep qui va vous emmener au pied du glacier. Vous allez découvrir alors l’une de ces grottes qui sont parmi les plus connues, même si elles changent chaque année.
  • Grotte Jökulsarlon Ice cave Tour : toujours au pied du Vatnajokull, vous aurez la chance de découvrir à la fois une grotte bleue et une grotte noire.
  • Grotte de Katla : situé au sommet du glacier du Mýrdalsjökull, elle est accessible toute l’année et offre une glace noire assez rare.
  • Grotte de Skaftafell : située au pied de la langue glaciaire du Skaftafelljokull ou celle du Svínafellsjökull. Elle est moins touristique et il faut aussi marcher pour l’atteindre !

Grotte de glace en Islande

Organiser son excursion de visite d’une Ice Cave

Vous souhaitez organiser votre visite dans l’une des grottes de glace d’Islande ? Alors voici tout ce qu’il faut savoir pour bien préparer votre activité en Islande :

  • Choisir la bonne grotte : si vous venez en hiver, il faut préférer les grottes naturelles. Les plus connues sont celles du Vatnajokull. L’été, vous pouvez vous rendre à celle du Katla.
  • Bien s’équiper : vous allez devoir marcher sur la glace, alors prévoyez de bonnes chaussures de randonnée (des crampons vous seront fournis) et des vêtements chauds, surtout pour l’hiver.
  • Prendre un guide : c’est bien sûr obligatoire, alors ne vous aventurez pas tout seuls sans guide, car les grottes bougent et elles peuvent fondre ou s’écrouler en quelques jours.
  • Attention à la météo : il faut bien regarder la météo, car s’il fait trop doux ou pluvieux, alors la visite pourra être annulée. L’idéal est d’avoir un temps froid et ensoleillé pour admirer les grottes.
  • Prendre un appareil photo : ne l’oubliez pas, même si un bon smartphone peut suffire. Vous pourrez alors essayer par vous-même d’avoir des photos avec une glace d’un bleu intense.