On dit bien des glaciers qu’ils sont des géants de glace, mais les géants ne sont jamais que l’amplification – jusqu’à la démesure – des rêves et des idées, des personnes et des choses… les plus banales. Le Vatnajökull n’est rien de tout cela. Sa superficie, son allure, son histoire… tout contribue à faire de cette calotte glaciaire un mythe (car les légendes n’existent pas) pour la terre toute entière.Vous visitez l’Islande et plus particulièrement le sud-est de cette île ? Alors, allez rendre visite au roi de tous les glaciers islandais, et à son tour il vous rendra visite ; il trouvera sa place dans vos souvenirs comme une photo de famille sur un vieux buffet : un souvenir impérissable.

site-touristique-islande-glacier1 jour
Note du site :
Vaut le voyage
Note du « Guide Vert » :
Vaut le voyage selon un guide touristique

vatnajokull

Un peu de culture…

Qu’entend-on exactement par : Vatnajökull ? Après tout, l’on ne sait que trop bien à quel point l’Islande est emberlificotée dans ses réseaux de volcans, de glaces et de langues, et de lacs et de sandur. Mais définissons-le très simplement : ce glacier est une calotte glaciaire, c’est-à-dire qu’il est suffisamment grand pour ne pas être un glacier, mais suffisamment petit pour ne pas être un inlandsis (rien n’est inlandsis, à moins d’excéder un modeste 50 000km²). Le Vatnajökull atteint, pour sa part, les 8300km² de superficie.

Pas mal, direz-vous ? Effectivement, ce score fait de lui la plus grande calotte d’Islande, deuxième en Europe en matière de volumétrie (juste après la colossale île Severny dans l’archipel de nord de l’archipel de la Nouvelle-Zemble) et deuxième, en Europe également, en matière de surface (après l’Austfonna dans l’archipel des Svalbard). Ainsi, quelqu’un pourrait au choix dire de lui qu’il est un glacier d’Islande, ou bien que l’Islande est un pays sur un glacier, et il aurait toujours à peu près raison.

8%, c’est le pourcentage de la surface totale occupée par le Vatnajökull sur le pays. Si vous vouliez creuser un trou dans la glace pour en explorer les entrailles, la galerie résultante de vos efforts s’enfoncerait sur un bon kilomètre. Car ce ne sont en effet pas moins de 1000 mètres de glace qui séparent le fond de la surface.

Cependant, il faut savoir que le Vatnajökull, qui signifie en islandais « glacier des lacs », était beaucoup plus petit qu’aujourd’hui lors de l’arrivée des Vikings au IXe siècle. C’est sans doute pour cela qu’il s’appelait alors Klofajökull (glacier fendu en islandais), car il était alors séparé en deux calottes. A partir du XIIIe siècle, le petit âge glaciaire s’impose petit à petit et donc la calotte grandit largement. Depuis la seconde moitié du XXe siècle, la tendance s’est inversée à cause du réchauffement climatique et des éruptions volcaniques.

Et, que trouveriez-vous une fois parvenu(e) au fond ? Des volcans, bien entendu ! L’Öræfajökull notamment, qui n’est autre que le plus grand volcan sur l’île, mais aussi le Kverkfjöll, le Grímsvötn (dont la terrible éruption de 1996 a provoqué le jökulhlaup du Skeiðará), le Bárðarbunga… En 2014, ce dernier a explosé avec une telle force que des amas de lave en fusion ont percé la croûte du Vatnajökull et se sont lancés dans une danse des enfers, mêlant fontaines et coulées de roches incandescentes.

Ce genre d’événement peut sans crainte être qualifié de « courant ». D’ailleurs, de nombreuses études géologiques montrent que le petit âge glaciaire (vers le XIIIème siècle) vit un Vatnajökull plus fringuant qu’il ne l’est de nos jours. Entre réchauffement climatique et activité volcanique presque incessante, la taille du colosse en a pâti… mais bien trop peu pour que ne cesse l’admiration qu’il inspire.

Vatnajökull vue du satellite

 

À visiter

Les innombrables Jokulhaups occasionnés par les fureurs volcaniques ont donné lieu, dans la région de la calotte glaciaire, à un désert de sable et de roches que l’on appelle Skeidararsandur. Cette vaste plaine, que les dernières violences sont venues troubler en 1996, vaut amplement le détour pour tout bon amateur de grands espaces, de visions désolées, apocalyptiques, pourrait-on même dire lunaires.

Mais, la région tout entière – dans les environs de la calotte – vaut elle-même amplement le détour. En 2006, le gouvernement islandais crée le « Parc Naturel du Vatnajökull », qui en plus de la calotte comprend aussi une partie du Laki ou encore l’Askja, soit une surface de 15 000 km² (le Parc National fut promulgué le 7 juin 2008). C’est en fait le plus grand parc national du pays mais aussi d’Europe. Que vous souhaitiez vous y balader en toute tranquillité, ou participer à quelque excursion ardue, de nombreuses formes de structures et de services existent pour vous aider à profiter au maximum des lieux. On trouve dans ce parc national de nombreuses beautés de la nature.

De la pêche à l’équitation, aux chiens de traîneaux en passant par une croisière inoubliable dans le Jökulsárlón, plus grand lac pro glaciaire d’Islande, ou bien des randonnées sur les glaciers de Skaftafell… autant dire que vous n’avez que l’embarras du choix.

Jokulsarlon

L’accès au Vatnajökull

Pour accéder à cette calotte glaciaire, vous aurez de multiples choix, mais une grande partie (la moitié sud-est) est accessible directement depuis la Route 1, voire à seulement quelques kilomètres. L’accès par le côté nord ou ouest est beaucoup plus complexe, car il faut surtout prendre les pistes 4×4. L’un des accès les plus faciles se fait à Skaftafell sur la route 1, situé à 320 km de Reykjavik (environ 4h), 140 km de Vik ou Hofn (1h40).

Coordonnées GPS :

64° 25′12″ N
16° 49′23″ O

Infos pratiques sur le Vatnajökull

  • Prix : Gratuit
  • Horaire : Site naturel ouvert toute l’année (sauf condition météo particulière).
  • Durée : une demi-journée minimum, mais il est possible de passer bien plus de temps dans la région du Vatnajökull au vu de son étendue et des nombreux sites touristiques qu’elle propose (1 à 4 jours sans trop de problème)

Hébergements et hôtels



Booking.com

Suivez-nous !

235FansJ'aime
2,999SuiveursSuivre
370SuiveursSuivre
5AbonnésS'abonner
Vatnajökull
5 (100%) 1 vote