Pour mieux s’imaginer ce qu’ont bien pu ressentir les premiers hommes à avoir foulé du pied la terre d’Islande, il faut se rendre dans la région de Vestrahorn (aussi appelée Vesturhorn). En effet, c’est aux alentours de cette majestueuse montagne du sud-est de l’Islande qu’ont été localisés les signes les plus anciens témoignant d’une présence humaine sur l’île. De nos jours, cet endroit unique au monde attise la curiosité des touristes du monde entier.

Il y règne une ambiance quelque peu mystique, une atmosphère absolument féerique qui vaut bien sûr le coup d’œil, et donne par ailleurs l’occasion de prendre des photos de toute beauté… Situées à l’est du parc national Vatnajökull, seule face à l’immensité de la mer, la montagne et sa plage non moins célèbre vous attendent pour vous faire découvrir l’Islande comme jamais encore vous ne l’aviez vue.

5h00
Note du site :
Vaut le détour
Note du « Guide Vert » :
Intéressant selon un guide touristique

Vestrahorn

Un peu de culture…

D’aucuns l’appellent affectueusement « Batman Mountain » en raison de sa forme pouvant évoquer, sous certains angles, la morphologie d’une chauve-souris… quoi qu’il en soit, ses dimensions, ainsi que sa situation géographique, en font un véritable joyau islandais, presque entièrement épargné par la main de l’homme moderne.

Mesurant 454 mètres de haut, Vestrahorn est un édifice naturel vraiment isolé mais néanmoins relativement facile d’accès, ce qui en fait un lieu privilégié pour les photographes amateurs comme professionnels.

Si l’île est connue pour ses roches basaltiques et ses champs de lave, on peut dire que Vestrahorn déroge grandement à la règle. En effet, elle est l’une des rares montagnes d’Islande constituées de gabbro. Cette roche plutonique magmatique – à la couleur oscillant entre le vert et le noir – est en fait un composé solide de pyroxène et de feldspath, deux minéraux que l’on retrouve de manière quasi-systématique au sein de la croûte terrestre et de la croûte océanique.

La montagne est vieille : les géologues lui donnent entre 8 et 11 millions d’années. Mais c’est beaucoup plus récemment que ses rapports à l’Homme sont devenus intéressants. Le site fut d’abord peuplé par des colons venus d’Irlande.

Puis, aux alentours de l’an 800, des Vikings firent cap vers l’Islande. En arrivant au pied de ce géant de roches (qui laissait la mer lui bercer les flancs) ils aperçurent les colonies et firent ce que faisaient tous les Vikings : ils réduisirent les Irlandais en esclavage. Funeste destin…

Une éminence rocheuse du nom de Brunnhorn pointe à l’est de Vesturhorn. Cette curieuse silhouette n’est pas anodine : durant la Seconde Guerre Mondiale, elle abrita une base militaire britannique.

Un endroit privilégié pour superviser et diriger une machine logistique et guerrière aussi colossale que celle déployée par les Alliés aux prises avec les terribles U-Boots allemands… Après-guerre, l’OTAN fit même usage du site pour installer une station radar.

Village viking de Vestrahorn

A visiter à Vestrahorn

Il faut d’abord noter que l’accès aux lieux, s’il est relativement aisé d’un point de vue purement technique, demeure cependant soumis à un certain nombre de restrictions. Plus spécifiquement, une taxe de 600Kr a été mise en place par le propriétaire des lieux ; toute personne souhaitant se rendre sur le site doit au préalable s’en acquitter.

Sur place, on trouve beaucoup plus qu’une montagne et la mer : le Viking Café, localisé dans le village de Hofn, est réputé dans toute l’Islande et les voyageurs n’hésitent pas à y faire halte pour le temps d’un verre, dans une ambiance typique et charmante.

Lorsque vous serez à hauteur de ce café, levez les yeux vers la falaise et vous verrez une statue – représentant un viking en arme – dominant la magnifique plage de Stokksnes au sable noir, située en contrebas de Vestrahorn.

Un village viking peut également être visité à Hofn. Peut-être vous demanderez-vous « mais pourquoi est-il encore en si bon état ? ». La réponse est simple : il s’agirait en fait d’un décor de film installé là par des équipes de montage de Hollywood en prévision du tournage d’un film que Mel Gibson comptait réaliser sur ce peuple.

Aujourd’hui, le projet semble être tombé à l’eau. Le village reste là, totalement désert, seulement dérangé par les embruns et les éclats de voix des touristes. Mais sa beauté et son adaptation parfaite à l’environnement naturel de Vestrahorn en font un lieu à ne certainement pas manquer.

Enfin, pour les photographes désireux de prendre les plus beaux clichés du site, le spot idéal se trouve indéniablement sur la plage de Stokksnes. À marée basse, les angles de vue sur la montagne sont imprenables et les jeux de lumières avec le soleil couchant (ou levant) peuvent être saisissants !

L’accès à Vestrahorn

La montagne étant en quelque sorte une extension du Vatnajökull, il est très simple de la localiser. Au départ de Reykjavik, vous emprunterez la célèbre Route 1 (qui fait le tour de l’île) en direction de l’est. Celle-ci vous fera longer la calotte glaciaire du Vatnajökull sur une distance d’environ 160 km. Après avoir dépassé le village de Bjarnanes, vous rencontrerez un embranchement. La Route 99 se détache de la route principale vers la droite (vers le sud) et vous conduira tout droit jusqu’au village côtier de Höfn. Notez que Höfn est littéralement entouré par les eaux et que, si vous désirez poursuivre votre visite jusqu’à Vestrahorn, il vous faudra rebrousser chemin pour reprendre la route principale en direction de l’est. La montagne et la plage seront visibles sur votre droite après seulement 9 minutes de trajet.

Coordonnées GPS :

64°16′24″ N
15°00′26″ O

Infos pratiques sur le Vesturhorn

  • Prix : 600 ISK par personne pour rentrer sur le site
  • Horaire : ouvert la journée
  • Durée : une demi-journée si vous souhaitez visiter en détail les lieux, vous pouvez sinon y passer seulement 1 heure

Activités à proximité

  • Visite du village Viking
  • Balade sur la plage
  • Découverte des lagunes

Hébergements et hôtels



Booking.com

Vestrahorn
4.1 (82.5%) 8 votes