Hallgrímskirkja

Véritable symbole de Reykjavik, cette église domine la capitale islandaise depuis maintenant plusieurs décennies. L’architecture de l’Hallgrímskirkja est très particulier et il étonne les visiteurs qui la découvre chaque jour, pourtant même si ce lieu culte est en béton, il célèbre la beauté de l’Islande et de ses paysages, notamment de ses orgues basaltiques et de ses glaciers.

Alors si vous êtes de passage à Reykjavik, un arrêt à l’Hallgrímskirkja est quasiment obligatoire !

1h00
Note du site :
Mérite le détour
Note du « Guide Vert » :
Intéressant selon un guide touristique

Hallgrímskirkja de nuit

Un peu de culture…

Cette église luthérienne (de l’Église évangélique-luthérienne d’Islande) domine le sud-est du centre-ville de Reykjavik, car elle est construite sur l’une des collines de la capitale islandaise. Erigée à la sortie de la guerre (à partir de 1945), elle n’a été terminée qu’en 1986 car son financement était assuré par les seuls dons des paroissiens. Cependant, l’église a été utilisée beaucoup plus rapidement, car de nombreuses parties du bâtiment ont été terminées avant et inaugurées petit à petit. Dès 1948 la crypte a été terminée, puis les ailes et la tour en 1974, et pour finir la nef en 1986.

Lorsque l’on s’intéresse à l’histoire de cet édifice, on remarque que sa genèse est beaucoup plus ancienne. Il faut remonter au début du XXe siècle pour cela, lorsque l’Etat Islandais décide de construire une église pour célébrer la religion que suivent 97% de la population du pays. Guðjón Samúelsson, architecte d’État, va s’occuper des plans en 1937 et il va prendre le parti de créer une église qui s’inspire de la nature islandaise. Il prend pour modèles notamment les orgues basaltiques de Svartifoss, que l’on remarque sur l’impressionnante façade en forme d’ailes, et utilise la couleur blanche de la pierre pour rappeler la neige et les glaciers si nombreux dans ce pays.

Intérieur de l'Hallgrímskirkja

Culminant à 73 mètres de haut au niveau du clocher, la plus grande église du pays est aussi la plus haute. C’était même pendant plusieurs décennies le plus haut bâtiment du pays. D’ailleurs, à cause de sa taille, elle est souvent considérée à tort comme la cathédrale de Reykjavik par les touristes qui la visitent. La vraie cathédrale se trouve tout prêt de l’Hôtel de Ville, du parlement et du lac Tjornin. Cette taille, assez impressionnante pour le pays, fut demandée par l’église protestante pour qu’elle puisse dépasser celle de la cathédrale catholique de Reykjavík. Pour finir la présentation de l’église Hallgrímskirkja, il faut savoir que lors de sa construction, son projet a souvent été décrié à cause de son style ou de sa taille.

Le nom de l’église vient d’un célèbre poète et pasteur islandais, Hallgrímur Pétursson (1614-1674), connu pour être l’auteur des Passíusálmar (Hymnes de la Passion en français).

Hallgrímskirkja et son église

Visite du monument

L’arrivée devant Hallgrímskirkja est assez impressionnante, car on découvre une grande église toute blanche avec sa tour au centre et ses deux grandes ailes qui représentent des orgues basaltiques islandaises. On remarque aussi, sur la place devant l’église, la statue de Leif Erikson, fils d’Erik le Rouge, qui aurait découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb, en partant du Groenland aux alentours de l’an mille. Cette statue a été offerte par les États-Unis en 1930 pour célébrer le millénaire du premier Þingvellir en 930.

Lorsque l’on rentre à l’intérieur du bâtiment, on découvre une église typiquement luthérienne par sa décoration, c’est-à-dire très sobre et dénudée. Le principal point d’intérêt est l’impressionnant et majestueux orgue de 15 mètres de haut qui pèse 25 tonnes et qui occupe depuis 1992 l’intérieur de l’entrée. Il possède 5275 tuyaux pour 72 jeux.

Orgue de Hallgrímskirkja

En plus d’une petite visite de l’intérieur, il est aussi possible de monter tout en haut de la tour via un ascenseur payant. Du haut de la flèche de 73 mètres, on a une belle vue sur la capitale islandaise !

C’est donc son style architectural unique qui en fait aujourd’hui le monument star de Reykjavik, que même l’Harpa n’a pas réussi à remplacer. C’est pour cela que l’on trouve souvent Hallgrímskirkja sur les cartes postales de la ville.

Hallgrímskirkja

L’accès à l’église de Hallgrímskirkja

L’église star de Reykjavik est légèrement excentrée du centre-ville, en étant un peu au sud-est. Son adresse est au Hallgrímstorg 1 et la manière la plus commune pour s’y rendre est d’emprunter Skólavörðustígur.

Coordonnées GPS :

64° 14′18″ N
21° 92′62″ O

Infos pratiques sur Hallgrímskirkja

Vous souhaitez visiter cette église, voici tout ce qu’il faut savoir :

  • Prix : Gratuit pour l’église, mais 1000 ISK pour monter dans la tour ou 100 ISK pour les enfants de 7 à 16 ans. Les concerts sont aussi payants.
  • Horaires : elle est ouverte tous les jours de l’année, en hiver entre 09h00 et 17h00 (la tour ferme à 16h30), en été entre 9h00 et 21h00 (la tour ferme à 20h30). Elle est cependant fermée pendant les concerts et l’accès est limité pendant la messe le dimanche matin à 11h (la tour étant fermée).
  • Durée : durée entre 15 minutes et 60 minutes (si vous montez dans la tour)
  • Site internet : http://www.hallgrimskirkja.is/

Autour de Hallgrímskirkja à Reykjavik

Hébergements et hôtels



Booking.com

Hallgrímskirkja à Reykjavik

Suivez-nous !

235FansJ'aime
2,999SuiveursSuivre
370SuiveursSuivre
5AbonnésS'abonner
Hallgrímskirkja
5 (100%) 2 votes