Cette impressionnante salle de concert et palais des congrès est la représentation du Reykjavik du XXIe siècle. Tout de verre et d’acier, ce monument s’est en quelques années imposé comme l’un des édifices stars de la capitale islandaise grâce à son design spectaculaire et sa situation sur le front de mer. Il est aussi pour les Islandais le bâtiment qui représente la sortie de la crise…

1h00
Note du site :
Coup de coeur d'Islande Explora, à faire absolument
Note du « Guide Vert » :
Vaut le voyage

Harpa

Un peu de culture…

Inauguré le 4 mai 2011, l’Harpa a une histoire bien mouvementée, car ce bâtiment devait à l’origine se trouver dans un ensemble de nouveaux immeubles (avec notamment un hôtel, des appartements, un centre commercial, des restaurants ainsi que le siège de la banque Landsbanki) qui devait se situer sur Austurhöfn (le port de l’ouest ou vieux port). Cependant, alors que l’Harpa, le premier bâtiment du lieu, est en cours de construction arrive la crise financière de 2008, qui alors touche très durement l’Islande. Le chantier doit être arrêté.

Le gouvernement islandais décide pourtant de relancer le chantier de salle de concert et salle de conférence le 11 décembre 2009 (pendant la fête de la musique islandaise). Son nom est choisi : Harpa. C’est donc en 2011 que le bâtiment est inauguré avec, pour l’occasion, un concert donné par l’orchestre symphonique d’Islande et l’Opéra d’Islande qui sont rattachés à l’Harpa.

Avec sa spectaculaire façade en verre qui recouvre une structure en acier, l’Harpa détonne dans l’architecture de Reykjavik et c’est aujourd’hui l’un des monuments emblématiques de la ville, en quelque sorte son Opéra de Sydney. On doit ce chef d’oeuvre d’architecture moderne au cabinet d’architecture danois Henning Larsen en collaboration avec le designer dano-islandais Olafur Eliasson. Si l’on rentre plus dans le détail, on remarque des façades de verre aux différents motifs, parfois aléatoires, alvéolaires, etc. Selon l’heure de la journée et la météo, la façade offre des reflets uniques…

A l’intérieur, on découvre des murs lisses et noirs comme la lave, le plafond en miroir lui permet d’admirer des jeux de lumière en 3D et, en regardant par les vitres, on peut admirer la ville, la baie et les montagnes aux alentours. La nuit, la magie opère encore plus et permet de voir Reykjavik différemment.

Pour célébrer l’architecture de l’Harpa, ce dernier a reçu le Prix Mies van der Rohe, décerné par l’Union européenne et la Fondation Mies van der Rohe, en 2013.

Façade de l'Harpa

Petite visite

L’Harpa ne se visite pas véritablement, car l’accès est libre et il n’y a pas vraiment de chose à voir à l’intérieur. On pourrait dire qu’il s’admire de l’extérieur comme de l’intérieur. De dehors, de jour comme de nuit, il est possible de prendre de très belles photos de l’Harpa avec les paysages derrière.

En rentrant à l’intérieur, on trouve des salles de concert, des salles de conférence, une boutique, un bar et un restaurant panoramique. Vous pourrez donc faire un bon repas en découvrant Reykjavik d’en haut, boire un coup et bien sûr voir un très beau concert.

Intérieur de l'Harpa

L’accès à l’Harpa

La salle de concert et de conférence de Reykjavik se situe sur le port, et plus précisément au 2 Austurbakki. L’Harpa se situe aussi non loin du centre-ville.

Coordonnées GPS :

64° 15′04″ N
21° 93′24″ O

Infos pratiques sur l’Harpa

Vous souhaitez visiter cette salle de concerts, voici tout ce qu’il faut savoir :

  • Prix : Gratuit pour rentrer dans le bâtiment.
  • Horaires : ouvert de 8h00 à 0h00 tous les jours de l’année
  • Durée : entre 15 minutes et 60 minutes (si vous montez dans la tour)

Autour de l’Harpa à Reykjavik

Hébergements et hôtels

Sélection d’hôtels à Reykjavik



Booking.com