Camping en Islande

S’héberger en Islande est toujours une grande question. En effet, l’hôtel, mais aussi les guesthouses ou bnb et les locations d’appartement (pour Reykjavik) sont souvent beaucoup trop chers (minimum une centaine d’euros). Alors, l’une des solutions les plus économiques et les plus natures est sans doute de camper en Islande (environ 10 à 15 euros par personne).

Souvent, vous n’y resterez qu’une à deux nuits, mais ce n’est pas forcément une raison pour ne pas bien se préparer. Alors, découvrez dès maintenant tout ce qu’il faut savoir sur le camping en Islande.

Camping

Quels matériels à prendre pour camper ?

Vous allez partir faire du camping en Islande, alors vous vous demandez sans doute ce que vous allez devoir emmener avec vous ou bien vous procurer sur place. Il est effectivement possible de tout ramener de chez vous, sauf pour la bouteille de gaz, mais il est aussi possible de ne pas s’encombrer trop durant le voyage en avion en achetant le matériel sur place ou bien en le louant sur certains sites. Sinon, il vous faudra compter au minimum sur deux grosses valises plus deux autres bagages à main pour deux personnes.

Vous pouvez trouver du matériel sur : iceland-camping-equipment.com ou bien sur fjallakofinn.is. Il existe aussi d’autres magasins spécialisés dans l’équipement outdoor à Reykjavik comme 66north.com. Petite astuce, vous pourrez aussi récupérer du matériel au camping de Reykjavik, car beaucoup de campeurs laissent des affaires (dont des bouteilles de gaz) là-bas juste avant de reprendre l’avion.

La tente

C’est l’un des investissements les plus importants à faire lorsque l’on veut faire du camping sur cette île. Evitez à tout prix de prendre une tente premier prix, orientez-vous plutôt vers du moyen de gamme (comme chez Decathlon) ou bien du haut de gamme. Certains points sont importants à prendre en compte avant d’en acheter une (surtout si vous souhaitez passer une bonne nuit !) :

  • La résistance au vent (minimum 50 km/h), car les rafales sont très violentes
  • Une bonne imperméabilité, à cause de la pluie souvent omniprésente en Islande
  • Préférez une tente pour 3 personnes pour un couple, vous aurez un peu plus d’espace

Pour ne pas avoir des bagages trop gros, vous pouvez aussi vous orienter vers de la location.

Le matelas

Ne l’oubliez surtout pas, car dormir sans matelas est très inconfortable. De plus, ce type d’équipement vous permet de vous isoler du sol et d’éviter d’avoir trop froid. Vous pouvez opter donc pour des matelas auto-gonflants ou bien ceux qui se gonflent avec une pompe. Attention à la largeur du matelas pour qu’il tienne bien dans votre tente. Au niveau des prix, n’achetez pas le plus bas de gamme, au risque de vous trouver à plat un matin à cause d’une crevaison. Prévoyez donc un kit de réparation pour matelas en cas de crevaison.

Le sac de couchage

C’est de loin l’équipement le plus important, et celui où vous devrez le plus investir ! En effet, il fait froid dans ce pays et, pendant la nuit, la température peu souvent attendre les 5°C ou 0°C. Alors, il ne faut pas hésiter à acheter un sac de couchage fait pour fonctionner à des températures fonctionnant entre 0 et 5°C.

Si vous avez froid, il vaut mieux éviter de jumeler les sacs de couchage, il faut isoler au maximum votre matelas du sol (via un matelas). Vous pouvez aussi opter pour un drap de sac de couchage (le mieux étant en soie), ce qui permet de gagner quelques degrés.

N’oubliez pas aussi les oreillers gonflables, qui sont très pratiques surtout pour les personnes qui ne peuvent dormir sans cet accessoire.

Le réchauds à gaz et la bouteille

Pour chauffer votre nourriture et votre eau, le réchaud à gaz est quasiment une obligation. Vous pouvez prendre n’importe quelle marque, même s’il faut préférer certaines comme Campinggaz, MSR ou Primus. En effet, il sera plus facile de trouver des recharges de gaz de ces marques-là que d’autres.

Autres équipements

Parmi les autres matériels de camping, il ne faut pas oublier :

  • La lampe de poche à led, comme une frontale, est idéale ou bien une lampe de type torche. Prévoyez-en au moins une par personne !
  • Pour manger, il vous faudra quelques accessoires comme une popote avec une casserole, un faitout et une poêle. Attention aux produits bas de gamme, car les matériaux peuvent être vraiment médiocres
  • Une ou deux assiettes (ou un tupperware pour manger dedans !)
  • Des couverts de camping
  • Un couteau bien coupant comme un Opinel ou un couteau suisse
  • Un chargeur allume-cigare que vous pourrez brancher dans votre voiture pour recharger des appareils avec des prises USB (comme vos téléphones).
  • Un chargeur 240 V de voiture qui vous permettra de recharger vos appareils avec des prises 240 V standard
  • Un masque de nuit, très pratique si vous partez entre juin et juillet, pour éviter de dormir à la lumière pendant les nuits trop ensoleillées.
  • Des batteries de secours ou bien des chargeurs solaires, qui vous permettront d’avoir toujours de l’énergie pour votre smartphone
  • Des boules Quies pour dormir au calme même quand le vent se déchaîne
  • Une trousse de secours avec des pansements (surtout anti-ampoules !), ainsi que des produits anti-douleurs

N’oubliez pas aussi d’apporter des vêtements qui vous permettront d’éviter d’avoir froid : gants, bonnet, pull, polaire, grosses chaussettes, mais aussi maillot de bain pour profiter du plaisir de l’eau chaude en Islande !

Manger en camping

S’il y a bien un point qu’il ne faut pas négliger, c’est bien la nourriture. En effet, lors de votre voyage dans ce pays, vous aurez plusieurs solutions :

  • Les restaurants : il n’y en a que dans les villes et villages un peu importants et surtout leurs prix font qu’il n’est pas souvent possible d’y manger tous les jours (environ 40 à 50 euros par tête).
  • Les fast-food : on en trouve dans les rares villes islandaises, ainsi que dans de nombreuses stations-services. Les prix y sont plus accessibles, avec environ 5 euros pour un hot-dog (pysla) et entre 10 et 15 euros pour un hamburger avec frites.
  • Les supermarchés : c’est de loin le moyen le moins onéreux de se restaurer dans ce pays, cependant tous les magasins n’offrent pas les même tarifs. Certaines petites épiceries sont très chères, alors orientez-vous plutôt vers des magasins comme Bonus.

La solution la plus simple est donc de faire sa nourriture soi-même et, si vous souhaitez économiser le plus possible, il peut être intéressant d’acheter une bonne partie de votre nourriture directement en France, ce qui sera bien moins cher !

Vous allez donc faire votre cuisine grâce à votre réchaud à gaz (même si certains campings proposent une petite cuisine), alors le plus simple est d’acheter des pâtes, des plats lyophilisés ou en conserve, quelques légumes que l’on peut manger crus (carottes, champignons, etc.), de la soupe en poudre (toujours agréable après une journée bien froide), ainsi que de la charcuterie ou du fromage.

Avantage de l’Islande, vous n’aurez pas besoin de frigo la plupart du temps, car les températures dépassent rarement les 15°C en journée ! N’oubliez pas aussi quelques essentiels comme de l’huile, du sucre, du sel, du poivre, du café et du chocolat.

Les campings

L’Islande dispose d’un nombre important de campings sur son territoire, mais la plupart vont être répartis le long de la route 1 et près des plus grandes villes. On trouve aussi des campings dans certaines zones touristiques plus isolées comme le Landmannalaugar ou bien Thorsmork.

Les prestations et infrastructures

La plupart du temps, on trouve des campings moins bien lotis qu’en France, même si certains proposent une piscine et quelques activités. Comme chez nous, le ministère du tourisme a créé un système de notation allant de 1 à 5 étoiles selon les prestations offertes.

Il faudra parfois se limiter à des campings avec seulement des WC et de l’eau potable, mais la plupart offrent des douches (l’eau chaude étant parfois payante à 500 ISK). Les mieux équipés proposent aussi des cuisines couvertes et, parfois même, le WiFi, des piscines ou des jacuzzis.

On trouve aussi dans de nombreux campings des cottages ou des refuges (dans les campings des hautes terres) où vous pourrez profiter de plus de conforts tout en étant en pleine nature.

Les tarifs

Beaucoup plus accessible que les autres modes d’hébergement, le camping en Islande n’en reste pas moins relativement onéreux. Les tarifs sont par personne et il faut compter entre 1000 et 1800 ISK par nuit (entre 8 et 15 euros environ). Il y a bien sûr parfois des suppléments comme pour la douche ou le WiFi. Il faut la plupart du temps payer à l’arrivée, mais si vous arrivez trop tard, alors cela se fera à l’arrivée.

Les périodes pour camper

Le climat islandais n’étant pas forcément des plus doux, il est conseillé d’opter pour le camping pendant la saison estivale, entre juin et fin août, à laquelle on peut rajouter le mois de mai bien sec et le début septembre encore assez doux. Cependant, vous devez surtout faire attention aux dates d’ouverture, car la plupart ouvrent entre le 1er juin et le 31 août. Certains ont, cependant, une saison plus longue, du 15 mai au 15 septembre.

Grand avantage, il n’est pas nécessaire de réserver son camping avant d’y venir.

Carte des campings

Comment trouver son camping ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Vous pouvez tout d’abord vous renseigner sur des guides comme Le Routard ou Lonely Planet (dans une moindre mesure le Guide Vert)
  • Il est aussi possible de les trouver sur des cartes (type IGN, etc.) ou sur votre GPS
  • Il est aussi possible de se rendre sur le site de Campingcard.is qui propose une carte pour 149 euros qui permet d’accéder à une sélection de camping
  • Le site Camping.info qui référence une bonne partie des campings du pays.

Les meilleurs campings

Les prestations ne sont pas toujours du même niveau d’un camping à l’autre, certains offrent de bonnes conditions d’hébergement alors que d’autres vous proposeront un terrain en mauvais état plein de boue.

Cependant, quelques campings sont plutôt bons, comme ceux de Hella, Vik ou Akureyri, alors que d’autres sont à éviter, comme celui de Stykkisholmur dans la péninsule de Snæfellsnes.

Vous pouvez avoir quelques avis sur sur ces sites :

Faire du camping sauvage

Vous ne voulez pas faire comme tout le monde ? Vous pouvez aussi vous orienter vers le camping sauvage. Celui-ci est plutôt toléré en Islande, sauf dans les parcs nationaux, les réserves naturelles et dans les propriétés privées (champ, pâturage, etc.).

Attention cependant à bien respecter la nature en ne jetant aucun déchet, en ne faisant aucun feu, etc. Eviter aussi de vous mettre trop près d’une route, même peu fréquenter pour éviter les réveils en pleine nuit.

Camper dans sa voiture

Pour remplacer la tente, vous pouvez vouloir dormir directement dans votre voiture. Pas de gros problème en général, sauf que la voiture sera souvent petite. Autre point à prendre en compte, quand il y a du vent, la voiture risque fortement de tanguer.

Les autres hébergements en Islande

Il n’y a pas que le camping, vous pouvez aussi vous orientez vers :

 

Camping en Islande
3.7 (73.33%) 9 votes