Les cascades font partie de ces choses dont l’Islande regorge et dont la beauté vaut tous les détours du monde. S’il est très peu probable, voire impossible, que quiconque s’intéressant un tant soit peu au pays n’ait jamais entendu parler d’un joyau à l’état brut de l’acabit de la cascade Gullfoss, plus rares seront sans doute les chanceux ayant déjà eu vent d’un autre bijou de ce pays et plus particulièrement du sud-est : Foss á Siðu. Cette formation naturelle se retrouve sans conteste dans la liste des choses que vous ne devriez manquer sous aucun prétexte au cours de votre périple. Sans être, loin de là, la plus grande chute d’eau de l’île, elle n’en demeure pas moins l’une des plus remarquablement splendides. Les images parlent d’elles-mêmes !

site-touristique-islande-cascade 0h30
Note du site :
Intéressant en Islande Explora
Note du « Guide Vert » :

Foss á Siðu

Un peu de culture…

C’est à un lac, le lac Þórutjörn, et à la rivière qui en découle, que l’on doit l’existence de Foss á Siðu. Cette dernière – en français – se prononce, très sobrement, Foss a Sidu, que l’on pourrait traduire par « la cascade de Siðu ».

À cet endroit, la rivière fait une chute de 30 mètres le long d’une falaise de basalte. L’une des principales caractéristiques de cette roche est sa couleur particulièrement sombre, qui contraste de manière relativement extraordinaire avec les plaines verdoyantes parsemant les environs.

Foss á Siðu porte ce nom pour la simple et bonne raison qu’une très ancienne ferme lui fait face, et que cette ferme porte le nom traditionnel de Siðu. À noter qu’un chemin permet de remonter la cascade et la rivière au départ de ladite ferme, et d’aboutir au lac Þórutjörn, au niveau duquel vous obtenez une vue absolument somptueuse sur la nature avoisinante.

Mais, avant de parler de ce qu’il y a autour de la cascade, commençons par mentionner ce qui la rend unique : son débit est particulièrement léger ; un critère qui, aux yeux de certains, pourrait suffire à la disqualifier de la liste des cascades à voir absolument avant de mourir.

Mais la faiblesse du courant est rattrapée par la forme de la cascade en elle-même. Elle s’élance en un mince filet liquide – dont on pourrait dire sans se tromper qu’il ne manque pas d’élégance – pour mourir sur les rochers en contrebas.

De plus, lorsque le vent souffle extrêmement fort en provenance de l’océan Atlantique (ce qui n’est pas rare dans cette région), se produit alors un phénomène étonnant : la cascade se met à ruisseler… en sens inverse ! Et l’eau, plutôt que de descendre, se met à remonter le courant.

À visiter à Foss á Siðu

Vous ne pourrez pas rater la cascade puisque vous aurez une vue imprenable sur elle depuis la route. Il vous suffit de vous arrêter pour marcher quelques mètres jusqu’à ce lieu magnifique. Outre la beauté du basalte et de la verdure, vous pourrez admirer des protubérances rocheuses qui pointent vers le ciel face à la rivière. Ce sont les Dverghamrar, les rochers nains.

De nombreuses légendes entourent ces colonnes de basalte, parmi lesquelles notamment celle de la provenance du « peuple caché » d’Islande, très présent dans la mythologie nordique. Mais votre visite ne s’arrêtera pas à Foss á Siðu et à ces jolis rochers !

Vous pourrez tout particulièrement remonter la pente jusqu’au lac et, armé(e) de votre matériel photographique, prendre de magnifiques clichés du sud de l’Islande et de l’océan Atlantique, que vous verrez se profiler à l’horizon.

Enfin, dans les environs directs de Foss á Siðu, vous trouverez la localité de Kirkjubæjarklaustur au sud (dans laquelle réside une petite centaine d’âmes) et le parc national de Skaftafell au nord, qui borde la route 1 et qui comprend de nombreux points d’intérêt, parmi lesquels l’immanquable Jökulsárlón.

L’accès à Foss á Siðu

Pour accéder à la cascade, il n’y a rien de plus simple. Celle-ci se trouve au bord de la route 1. Il vous suffit donc de prendre la route vers l’est en partance de Reykjavik. Vous parviendrez à votre destination après 262 kilomètres, soit environ 3h30 de route. La distance de la cascade au lac est, quant à elle, tout à fait dérisoire : vous y serez après une courte grimpette de 4 à 5 minutes !

Coordonnées GPS :

63° 51′ 21.6″ N
17° 52′ 12.8″ O

Infos pratiques sur Foss á Siðu

  • Prix : Gratuit
  • Horaire : Site naturel ouvert toute l’année
  • Durée : 30 minutes au minimum

Activités à proximité

Hébergements et hôtels



Booking.com