Langue glaciaire du Gigjökull

La langue glaciaire du Gigjökull ressemble à un torrent gigantesque, emprisonné en plein dans sa chute par un corps de glace éternelle. Classée officiellement dans la catégorie des glaciers de vallée, cette formation naturelle impressionne par sa taille vertigineuse, mais aussi par son apparence très ample de mouvement figé. Sa présence honore la somptueuse vallée de Thórsmörk au sud de l’Islande. Elle dégorge de l’Eyjafjallajökull, pénètre le lac Lónið, jouxte le fleuve Markarfljót, et demeure un chef-d’œuvre rare de la nature.

site-touristique-islande-glacier2H
Note du site :
Intéressant pour Islande Explora
Note du « Guide Vert » :
Intéresant selon un guide touristique

Gígjökull

Un peu de culture…

La langue glaciaire du Gigjökull a une superficie de 8,4 km² et une longueur de 6,5 km. Son existence est le résultat d’une combinaison de circonstances géologiques spécifiques. Tout d’abord, il faut savoir que le glacier Eyjafjallajökull recouvre – comme le ferait une chape – un énorme massif volcanique vieux de 700 000 ans, l’Eyjafjöll.

Les nombreuses caldeiras sommitales parsemant la calotte témoignent de la présence de ce titan subglaciaire. L’une de ces dépressions circulaires – qui sont le résultat de l’explosion d’une chambre magmatique – présente un défaut de « fabrication ». Côté Nord, elle est ouverte aux quatre vents. Tandis que ses pairs emprisonnent l’eau – de fonte ou de pluie – en leur sein, formant parfois un magnifique lac de cratère, ici il n’y a aucune élévation rocheuse pour empêcher les eaux de s’écouler. La fuite qui en résulte est à l’origine de la langue glaciaire du Gigjökull.

L’Eyjafjöll a mauvais caractère. Il n’a nullement l’intention de rester là, bien sage et tranquille, dans son immuable sarcophage de glace. Preuve en est qu’en 2010, il tempêta, tonitrua. Tant et si bien que la caldeira du Gigjökull s’emplit de lave comme elle ne l’avait pas fait depuis 1823, entraînant un écoulement important d’eaux de fontes qui s’évacuèrent par l’entremise de la langue glaciaire, sur un dénivelé de 1450 mètres.

Sur les trois derniers kilomètres séparant le magnifique et imposant Gigjökull du lac Lónið, la langue adopte une forme de cascade en pente raide. De l’avis des experts, l’inclinaison varie de 16° à 25°. Le lac, superbe dans sa paisible froideur, est à la fois un lac proglaciaire, alimenté par les eaux de fonte de la langue, et un ombilic glaciaire, apparu pour combler le vide laissé par le retrait du front glaciaire de l’Eyjafjallajökull. Ce retrait a commencé à la fin du petit âge glaciaire, vers 1900, alors que le glacier envahissait de son gigantesque corps blême la vallée tout entière. Le processus est toujours d’actualité.

À visiter

La langue glaciaire du Gigjökull prête le flanc aux amateurs d’escalade glaciaire. Cette formation de toute beauté présente effectivement toutes les caractéristiques idéales pour une journée de grimpette. Si vous voulez tenter l’aventure, attention toutefois à bien vous équiper en conséquence !

L’escalade glaciaire nécessite en effet d’avoir d’ores et déjà un niveau correct en escalade ainsi qu’un minimum d’expérience. De plus, le principe de cette pratique sportive est de se servir de piolets-traction ainsi que de chaussures à crampons pour perforer la glace et assurer un maintien stable du corps.

L’accès à la langue glaciaire du Gigjökull se fait par des chemins, et les nombreux points d’intérêt qui font la notoriété de la région environnante donneront lieu à maintes explorations, toutes plus fascinantes les unes que les autres. Outre l’Eyjafjallajökull, vous pouvez vous promener le long de la rive du lac, puis suivre le cours du fleuve Markarfljót, le majestueux. Les eaux qui le forment proviennent de la langue glaciaire du Gigjökull, mais aussi de la calotte glaciaire voisine Mýrdalsjökull. Si vous le suivez, encore et encore, il vous mènera jusqu’à la splendide région de Þórsmörk, et jusqu’au Landmannalaugar, spectaculaire royaume du volcan Hekla…

L’accès à Gigjökull

Situé en plein dans la région de Thórsmörk, le glacier de Gigjökull est accessible, là encore, en empruntant une piste, en l’occurrence la F249. Au niveau de Seljalandsfoss (sur le route 1), il faut tourner vers le route 249, puis cette route se transforme en chemin, la piste F249. Il vous faudra ensuite parcourir plusieurs kilomètres pour atteindre Gigjökull. Un petit chemin permet d’accéder à la langue, d’où vous pourrez voir le glacier. Depuis Hella, comptez pour environ 55 km, alors qu’il faudra compter 150 km depuis Reykjavik.

Coordonnées GPS :

63° 36′ 38″ N
19° 64′ 34″ O

Infos pratiques sur le Gigjökull

  • Prix : Gratuit
  • Horaire : Site naturel ouvert en été lorsque les chemins sont ouverts
  • Durée : 2 heures minimum, une journée si vous souhaitez partir escalader le glacier

Hébergements et hôtels



Booking.com

Langue glaciaire du Gigjökull
4.5 (90%) 2 votes