Road Trip de 5 jours dans les Fjords de l’Ouest

Panorama des Fjords de l'ouest côte sud

Envie de découvrir une région sauvage de l’Islande, encore à l’abri des nombreux touristes qui fréquentent le sud de l’île ? Alors, partez découvrir les Fjords de l’Ouest dans un super autotour de 5 jours qui vont nous permettre de découvrir les magnifiques fjords de cette péninsule du nord-ouest de l’île. Au programme : fjords, cascades, falaises, etc.

Vous trouverez sur cette page toutes les informations sur ce road trip de 5 jours dans les Westfjords, avec les différentes étapes du circuit, ainsi que des informations pour l’hébergement, les véhicules à choisir ou encore comment s’équiper.

Durée : 5 jours

Distance parcourue : 1000 km

Bien se préparer pour son road trip dans les Westfjord

Les Fjords de l’ouest sont l’une des régions les plus reculées du pays et les moins peuplées. En effet, sur environ 10 000 km², on trouve seulement 7 000 habitants, mais bien plus de moutons ! Partir découvrir la région lors d’un road trip est donc une aventure en soi et nécessite un minimum de préparation. Effectivement, il faudra regarder votre itinéraire, les chemins à emprunter, les sites touristiques à visiter, les randonnées à faire, etc.

Quand partir pour faire ce road trip de 5 jours ?

Cette région est l’une des plus froides d’Islande et des plus neigeuses. Elle est donc difficilement accessible, surtout lorsque l’on voit son éloignement de Reykjavik. Il est donc préférable de faire ce road trip entre mai et septembre, voire même entre juin et septembre. En effet, les routes sont souvent impraticables en dehors de ces périodes.

En partant entre le début du mois de juin et le mois de juillet, vous pourrez profiter de la nature verdoyante, des sommets enneigés, mais aussi du soleil de minuit. C’est aussi cette période que l’on retrouve le plus d’oiseaux, surtout les oiseaux de mer qui font leurs nids sur les côtes et falaises des Westfjords. En juillet et août, c’est le gros de la saison touristique, mais même pendant cette période, la fréquentation touristique est assez faible comparée à d’autres régions.

L’hiver, vous pouvez vous rendre dans les fjords, surtout dans la capitale Ísafjörður, mais il est par contre plus difficile de faire un road trip. Vous pourrez plus d’informations sur quand partir en Islande et ensuite, il vous suffira de réserver votre billet d’avion pour l’Islande.

Quelles voitures de location choisir ?

Pour faire cet autotour dans le fjords de l’ouest, il est important d’avoir une bonne voiture, surtout que la plupart des routes de la région sont non goudronnées. Par contre, on trouve peu de F-roads dans le Westfjords. Alors le 4×4 est-il vraiment nécessaire ? Pas forcément, car on peut très bien louer un véhicule deux roues motrices, moins cher et moins polluant.

Cependant, les routes étant en très mauvais état et le temps souvent très humide, un 4×4 peut être un véritable plus, surtout s’il a de bons pneus. Car effectivement les routes sont souvent caillouteuses et les crevaisons ne sont pas rares !

Parmi le large choix de véhicules que vous proposent les différents loueurs islandais, voici une petite sélection de véhicules bien adaptés :

  • Kia Ceed : cette compacte est une voiture accessible et pratique pour partir dans cette région d’Islande.
  • Dacia Duster : ce tout-terrain assez petit est très adapté à l’Islande et permet de rouler sur les chemins, mais aussi les F-roads. Attention cependant les pneus ne sont pas toujours très résistants.
  • Nissan Qaisqhai : Ce SUV à 4 roues motrices est plutôt pratique lorsque l’on souhaite faire un road-trip dans les Fjords de l’Ouest. Attention cependant, ce n’est pas un véritable 4×4.

Dacia Duster dans les Fjords de l'Ouest

Où dormir lors du road-trip dans les Vestfjords ?

C’est souvent l’une des grandes questions lorsque l’on part en voyage dans cette belle région. Plusieurs solutions sont disponibles et cela dépend essentiellement de vos moyens financiers et du type d’hébergements que vous désirez avoir :

  • Les hôtels : c’est souvent la solution la plus agréable, mais aussi la plus onéreuse pour dormir dans ce pays.
  • Les gîtes et BnB : il est aussi possible de dormir chez l’habitant pour découvrir un peu plus les Islandais, mais attention il n’y en a pas partout en Islande.
  • Le camping-car ou le camper van : ils vous offrent la liberté et la flexibilité, c’est donc idéal pour faire un road trip.
  • Le camping : solution la moins chère, le camping n’est par contre pas toujours très agréable, surtout lorsque la météo est capricieuse.

Que prendre avec soi ?

Si vous partez faire ce road-trip dans les Westfjords, n’oubliez pas de bien vous équiper, car il faudra affronter la météo. Vous trouverez tout ce que vous devez prendre dans votre valise sur cette page.

Sur la route de Latrabjarg

Le programme par jour

Vous trouverez dans cette partie tout ce qu’il faut savoir ce road-trip dans les Westfjords islandais. Le début de l’aventure commence à partir de Bifrost, sur la route 1 au moment où vous prenez la route 60 qui vous emmène vers les Fjords de l’Ouest.

Jour 1 : la côte sud des Fjords de l’ouest – ♥

Vous commencez donc votre expédition dans les Fjords de l’Ouest par Bifrost pour ensuite remonter via la route 60 sur la côte sud des fjords.

Trajet en km : 335 km

Le programme de la journée

  • Bifröst Grábrók  – ♥ : Ce joli volcan trône au croisement de la route 1 et de la route 60. Il a une forme de cône très bien réussi.
  • Reykhólar : Situé dans le sud-est de la région au tout début des fjords, ce petit village, le plus grand sur des kilomètres, est une étape essentielle pour dormir le soir, manger ou profiter des bains chauds. A quelques mètres au nord, se trouve de jolis pics montagneux.
  • Source de Hellulaug – ♥ : Cette source naturelle se trouve au bord de l’eau et elle est authentique et construite en pierre.
  • Krossholtslaug : Cette belle piscine d’eau chaude dispose aussi d’un hot pot très agréable, surtout après une bonne journée.
  • Hnjótur : Sur la rive sud du Patreksfjörður, se trouve ce lieu-dit avec un petit musée qui réunit diverses collections sur la pêche, l’aviation, l’agriculture ou encore les missions de sauvetage.
  • Látrabjarg – ♥♥♥ : Juste à côté, au bout de la route et à l’extrême ouest de l’Islande, la falaise de Látrabjarg est impressionnante par ses dimensions : 14 km de longueur et jusqu’à 444 mètres de haut. Cette pointe occidentale de l’Islande et de l’Europe est aussi connue comme étant l’un des endroits avec la plus forte concentration d’oiseaux de mer (souvent entre mai et août) dont le fameux macareux moine, mais aussi le pingouin torda, le guillemot de Troïl, la mouette tridactyle ou encore le fulmar boréal.
  • Rauðisandur – ♥♥ : L’une des plus belles plages d’Islande se trouve ici avec son sable doré aux teintes rouges selon le soleil. On trouve là-bas une belle petite église et un café (le French Café) et il est parfois de voir des phoques sur cette plage.
  • Patreksfjörður : Ce petit village et port est une étape intéressante pour passer la nuit et se reposer. On y trouve une petite maison des pirates.

Quelles activités faire ?

Les principales activités de cette journée sont :

  • L’observation des oiseaux et des macareux
  • Les randonnées assez nombreuses surtout sur la plage de Rauðisandur ou de Látrabjarg
  • Une petite baignade dans l’un des nombreux bains chauds du parcours

Où loger ?

Le plus simple est donc de dormir à Patreksfjörður, qui dispose de plusieurs hôtels ou hébergements, ainsi que d’un camping.

  • Il est possible de camper ou de poser son camping-car à Patreksfjörður.
  • Il existe sinon plusieurs hôtels ou chambres d’hôtes à proximité.


Booking.com

Jour 2 : de Patreksfjörður à Þingeyri – ♥♥♥

Cette deuxième journée dans les Vestfirðir va vous permettre de découvrir de nombreux fjords dont certains majestueux, quelques petits villages et surtout une nature sauvage ! Vous allez alors vous élancer vers le nord en longeant la côte ouest et en traversant des cols de fjords en fjords.

Trajet en km : 125 km

Le programme de la journée

  • Source de Pollurin – ♥ : Située sur les bords du fjord de Tálknafjörður, cette source d’eau chaude est constituée de trois bassins en béton avec une eau jusqu’à 46°C. Idéal pour se reposer après une bonne marche.
  • Bíldudalur – ♥ : Avec ses 160 habitants, ce petit village est une étape touristique importante avec ses musées extravagants avec le Musée Islandais des Monstres Marins et le musée de la musique Jon Kristian Ólafsson.
  • Ketildalir – ♥ : En longeant la côte sud de l’Arnarfjörður, on découvre des paysages plus découpés, et Ketidalir est un ensemble de vallées en forme de cuvettes. Cet endroit est idéal pour les randonnées et on trouve aussi un musée avec des sculptures étranges réalisés par un fermier.
  • Reykjafjardarlaug – ♥ : En repartant vers l’est, on découvre cette belle piscine d’eau chaude à 32°C ou bien même la petite rivière avec une retenue à 40°C.
  • Réserve naturelle de Vatnsfjörður – ♥ : La piste monte ensuite en altitude pour se rapprocher de la réserve qui accueille des renards polaires, mais aussi des paysages magnifiques.
  • Dynjandi – ♥♥♥ : Cette magnifique cascade en voile de la mariée est en fait un ensemble de chutes d’eau et c’est sans aucun doute l’une des plus belles d’Islande.
  • Musée Jón Sigurdsson : Juste à côté, on trouve le musée dédié à Jón Sigurdsson (1811-1879), l’un des plus grands acteurs de l’indépendance islandaise.

Dynjandi

Quelles activités faire ?

En plus des différentes sites touristiques, vous aurez quelques activités à faire :

  • De belles baignades dans certains bains et piscines chauds de la région.
  • De grandes randonnées près de Dynjandi ou Ketildalir.

Où loger ?

Vous pouvez dormir directement dans Þingeyri qui dispose de plusieurs hébergements :

  • Vous pourrez planter votre tente à Þingeyri .
  • Le village offre aussi plusieurs chambres d’hôtels ou chez l’habitant.


Booking.com

Jour 3 : la côte nord-ouest des Westfjords – ♥♥

Pour cette troisième journée dans les Fjords de l’ouest, vous allez continuer votre route vers le nord avec, comme objectif, d’arriver le soir à Ísafjörður.

Trajet en km : 150 km

Le programme de la journée

  • Þingeyri – ♥ : Ce petit village est une étape touristique importante et on y trouve une vieille fonderie à visiter, mais aussi de belles randonnées sur les sommets du Kaldbakur (998 m) ou Sandafell. Le fjord de Dýrafjörður est aussi l’un des plus beaux de la région.
  • Péninsule de Svalvogar – ♥ : Cette péninsule est connue pour ses sommets beaucoup plus escarpés, rappelant parfois les Alpes. C’est un terrain propice aux randonnées vers le mont Kaldbakur ou Sandafell. Il est aussi possible d’aller dans la vallée de Haukadalur pour marcher ou prendre un bateau viking.
  • Flateyri : Ce port de pêche est aujourd’hui connu comme une base pour faire de la randonnée ou encore du kayak dans le fjord.
  • Suðureyri – ♥ : Accessible par un long tunnel en forme de Y (l’une des branches allant vers Ísafjörður), il s’agit d’un fjord long et étroit avec des maisons colorées.
  • Bolungarvík – ♥ : Situé dans une large baie au pied d’une montagne, juste en face du Hornstrandir, ce bourg est relié à Ísafjörður par un tunnel ou une piste pour marcheur et vélo qui longe la côte. On trouve aussi deux musées dans ce port, le musée maritime d’Ósvör et le musée d’Histoire naturelle.
  • Bolafjall – ♥ : Juste au-dessus de la ville, se trouve le sommet de Bolafjall qui offre un panorama exceptionnel sur le Hornstrandir.
  • Skalavik – ♥ : Cette belle baie offre une vue exceptionnelle et l’on découvre une plage, dernier bout de terre avant d’atteindre 350 km plus loin… le Groenland !
  • Ísafjörður – ♥ : La grande ville des Fjords de l’Ouest (plus de 2500 habitants !) est une étape essentielle lors d’un road-trip dans les Westfjords. La ville offre de nombreuses activités comme des tours pour observer les baleines, des expéditions vers Hornstrandir ou bien du kayak, etc. Il est aussi possible de faire de la randonnée ou de visiter le musée du Patrimoine des Fjords de l’Ouest.

Quelles activités faire ?

Lors de cette journée, plusieurs activités s’offrent à vous avec :

  • Des baignades dans les piscines chaudes de la région
  • De la randonnée dans de nombreux endroits dont la péninsule de Svalvogar, dans la baie de Skalavik ou encore au sud Ísafjörður
  • En hiver, il est possible de faire du ski dans le domaine skiable d’Ísafjörður.
  • Observation des baleines
  • Balade en kayak

Vielles maisons d'Isafjordur

En option

Depuis Ísafjörður ou Bolungarvik, il est possible de partir en expédition pour un jour ou plusieurs vers la sublime et sauvage péninsule de Hornstrandir ! Au programme, de nombreux randonnées et treks, des montagnes, falaises et lacs, le tout sans trace d’homme ! Vos seuls compagnons seront les renards polaires et les milliers d’oiseaux, dont de nombreux macareux !

Où loger ?

Lors de votre étape à Ísafjörður, vous aurez le choix de dormir soit dans la capitale des Westfjords, ou bien dans la ville de Bolungarvik :

  • Le camping d’Ísafjörður est agréable et se trouve à quelques kilomètres au sud de la ville.
  • On trouve plusieurs hôtels dans la grande ville de la région et un à Bolungarvik.


Booking.com

Jour 4 : de Isafjordur à Hólmavík – ♥♥♥

Au programme de cette journée, la découverte de l’immense fjord de Ísafjarðardjúp (♥♥), où vous pourrez admirer de magnifiques panoramas sur les côtes sauvages du Hornstrandir et des Snæfjallaströnd. Dans la soirée, vous vous rendez vers la côte du Strandir, la côte est des Fjords de l’Ouest.

Trajet en km : 223 km

Le programme de la journée

  • Súðavík – ♥♥ : Le petit village situé à quelques kilomètres de la capitale est surtout connu pour sa Maison du Renard Polaire avec une exposition très intéressante sur ce bel animal !
  • Litlibær – ♥♥ : Juste avant une belle ferme en toit d’herbe, aujourd’hui transformée en café, se trouve une plage habitée par de nombreux phoques !
  • Vigur : Seconde plus grande île du fjord, elle est accessible seulement par bateau et on y découvre des élevages de moutons.
  • Latur : Près du pont, on voit parfois les phoques qui se reposent sur le rivage.
  • Heydalur : Au fond du fjord, se trouve cette ferme qui dispose d’une source d’eau chaude, ainsi que de nombreuses activités extérieures.
  • Piscine de Reykjanes – ♥♥ : Dans une ancienne école transformée en hôtel, au milieu de nulle part, sur la pointe d’une presqu’île, se trouve la grande piscine de Reykjanes. Avec ses 50 mètres de long et son eau chaude à 35-30°C, vous pourrez vous y prélasser et admirer les paysages, malheureusement un peu gâchés par un mur en béton mal placé.
  • Piste 635 – ♥ : Cette piste qui longe l’autre côté du fjord est un cul de sac et il est préférable d’avoir un 4×4 pour l’emprunter. On y découvre des paysages sauvages, dont ceux du fjord de Kaldalón qui donnent sur l’une des langues glaciaires du Drangajökull, la seule calotte glaciaire du nord de l’Islande.

Litlibaer phoque

Quelles activités faire ?

Cette journée va être assez longue en terme de trajet, vous pourrez cependant faire quelques activités comme :

  • L’observation des phoques surtout sur la plage de Litlibær et parfois à Latur.
  • Quelques petites randonnées dont certaines permettent parfois de voir un renard polaire.
  • Se baigner après une bonne journée dans l’immense piscine de Reykjanes.

Où loger ?

Le plus simple est de dormir à Hólmavík ou quelques kilomètres plus loin à Drangsnes. Vous trouverez notamment :

  • Des hôtels et gîtes à Drangsnes et à Hólmavík
  • Au niveau des campings, les deux villes ont un terrain, mais l’un et l’autre sont assez spartiates et surtout proches de la mer et donc parfois soumis au vent.



Booking.com

Jour 5 : la côte du Strandir – ♥♥

Pour cette dernière journée dans les fjords de l’ouest, on change un peu de paysage, car la côte est et nord-est est beaucoup moins découpée et les fjords quasiment absents. On trouve surtout des baies, entrecoupées de massifs montagneux qui plongent directement dans la mer. Cependant, la côte est aussi d’une grande beauté et très sauvage, avec seulement quelques centaines d’habitants. La route va d’ailleurs vous mener à un cul de sac, car après il faudra prendre ses pieds pour continuer.

Trajet en km : 230 km

Le programme de la journée

  • Grimsey : Située en face de Drangsnes et accessible en 10 minutes de bateau depuis ce village, l’île (à ne pas confondre avec son homonyme au nord d’Husavik !) est connue pour sa population d’oiseaux dont des macareux, fulmars, sternes arctiques ou guillemots.
  • Drangsnes et sa côte – ♥ : Ce petit village isolé dispose d’un hot pot au bord de l’océan très agréable pour se détendre. Sur la plage, on trouve aussi un étrange rocher qui se dresse en solitaire et qui est l’objet d’une légende. Juste au nord, la piste tortueuse passe entre un paysage rappelant parfois l’Irlande.
  • Le chalet de Kluka : A visiter en complément du musée de la Sorcellerie d’Hólmavík, on y trouve une ferme qui aurait été habitée par un sorcier local. On trouve à proximité la source d’eau chaude de Gvendarlaug.
  • Route de Djúpavík – ♥♥ : La route va longer la côte au pied d’impressionnantes montagnes et vous traversez des torrents et tourbières, et longerez des plages remplies de bois flotté.
  • Djúpavík – ♥ : La route pénètre ensuite dans un joli fjord où est construit le village de Djúpavík. On remarque directement un grand bâtiment abandonné qui était l’ancien usine de hareng visitable en été, et une impressionnante cascade qui se jette juste derrière. Plusieurs randonnées sont possibles, pour monter tout en haut de la cascade ou rejoindre un col.
  • Musée Kort : Ce petit musée présente du mobilier, des ustensiles ou des objets de la vie rurale fabriqués la plupart du temps en bois flotté. La boutique propose aussi des objets en bois flotté.
  • Source de Krossnes – ♥♥ : Après avoir continué à longer cette jolie côte, vous allez atteindre le dernier village de la route, Norðurfjörður. Quelques kilomètres plus loin, on trouve la source de Krossnes qui offre une petite piscine à plus de 32 °C et un hot pot, le tout sur la plage avec vue sur l’océan glacial arctique !
  • Ingólfsfjörður – ♥: Juste avant Norðurfjörður, vous pouvez continuer à emprunter une piste seulement ouverte aux 4×4, pour atteindre ce lieu-dit à moitié abandonné ou l’on trouve une ancienne usine de hareng. La piste va alors continuer quelques kilomètres pour s’arrêter brutalement. Si vous voulez aller plus loin, il vous faudra marcher plusieurs jours pour rejoindre le sauvage Hornstrandir !
  • Hólmavík et le musée de la sorcellerie – ♥ : La toute petite capitale des côtes du Strandir (moins de 400 habitants) abrite un étrange musée, celui de la magie et de la sorcellerie.
  • Musée de l’élevage des moutons : On trouve dans ce petit musée au sud d’Hólmavík plein d’informations sur les moutons, l’élevage et la tonte du mouton.

Quelles activités faire ?

Pour la dernière journée de ce séjour dans les Fjords de l’Ouest, vous pourrez faire quelques petites activités :

  • Une baignade dans la magnifique piscine des sources de Krossnes
  • Plusieurs musées se trouvent sur le chemin.
  • Quelques randonnées sont à faire dans cette région.

Chalet du sorcier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here