Péninsule de Reykjanes

A l’extrême sud-ouest de l’Islande se trouve une péninsule que l’on appelle en islandais Reykjanes (ou Reykjanesskagi) ou la péninsule du cap des fumées en français. Pourquoi, sans doute parce que cette zone est marqué par la tectonique des plaques et le volcaniques. Balayé par les vents violents de l’océan Atlantique, cette petite région de l’ouest de l’Islande n’est un faite qu’un désert de cendre et de champs de lave encore fumant par endroit, tout juste égayant par des mousses vertes argentées et des lupins violets qui fleurissent aux printemps.

Cette péninsule est aussi la porte d’entrée de l’île pour la plupart des touriste, car on y trouve l’aéroport internationale de Keflavik. Alors, lorsque les visiteurs atterrissent sur l’île, le choc est rendez-vous, car on se sent transporter comme sur une autre planète…

Partons donc découvrir dès-maintenant tout ce que vous pourrez voir et visiter dans la région de Reykjanes.

Un peu de culture…

Reykjanesskagi ou péninsule de Reykjanes est une grande péninsule situé à l’extrême sud-ouest de l’île islandaise à quelques dizaines de kilomètres de la capitale. Son nom qui est très proche de celui de Reykjavik permet de nous faire comprendre que la zone est très actives d’un point de vue géothermique et volcanique. Elle se trouve en effet juste au-dessus du rift atlantique, qui est la zone de séparation entre les plaques américaines des plaques eurasiatique.

La péninsule est donc un vaste champ de lave et de cendres de formation assez jeune (quelques milliers à quelques dizaines milliers d’années), car situé juste au-dessus des failles de la zone du rift. En s’éloignant 2,5 cm par an, les plaques laissent remonter le magma volcanique ce qui provoque plusieurs phénomènes : volcans sous la forme de petit cône volcanique, nombreux séismes de type  et champs géothermiques avec rivières bouillantes, champs de boue, etc. La géothermie est d’ailleurs largement utilisé dans la région avec l’usine Svartsengi qui recrachent l’eau qui sert au Lagon Bleu. Sur la Reykjanesskagi se trouve aussi un beau lac, celui de Kleifarvatn et une zone de haute température avec les solfatares de Seltún.

La région dispose de côte assez découpé avec de multiples falaises, avec au bout de la péninsule un élargissement de la terre qui remonte vers le nord au alentour de Keflavik. On trouve tout au sud-ouest le cap en lui même de Reykjanes qui dispose d’un petit phare.

Au niveau de la géographie humaine, la péninsule est relativement urbanisé (tout du moins pour l’Islande) sur les côtes avec la présence de plusieurs pêche important comme Keflavík, Narðvík et Grindavík. D’ailleurs dans la première cité, Keflavik, se trouvait l’ancienne base américaine de l’île qui est aujourd’hui l’aéroport internationale Leifur Eiríksson de Keflavík.

A visiter dans la région de Reykjanes

Situé dans le sud-ouest de l’Islande, cette région est donc la porte d’entrée des touristes dans l’île et aussi la porte de sortie. Beaucoup de monde ne font que la traverser, souvent en faisant une halte au Blue Lagoon. Pourtant, elle reserve quelques beaux sites très centrés sur la nature et plus particulièrement le volcanisme.

Les destinations touristiques incontournables

Vous trouverez ci-dessous la liste des principaux sites touristiques de la péninsule :

  • Blue Lagoon
  • Keflavik
  • Falaises d’Hafnaberg
  • Cap de Reykjanes
  • Falaises de Krýsuvíkurberg
  • Strandarkirkja
  • Lac de Kleifarvatn
  • Reykjanesbær
  • Seltún et Krýsuvík

Circuit touristique de Reykjanes

Vous découvrirez ci-dessous un circuit qui permet de découvrir la péninsules de Reykjanes et ses multiples sites touristiques. Pour effectuer cet itinéraire, il est nécessaire d’avoir une voiture.

Le circuit touristique commence tout simplement à Keflavik après avoir atterri à l’aéroport internationale. Bien sûr si vous choisissez de le faire à la fin de votre séjour vous pouvez aussi le commencer par la fin. A la sortie de l’aéroport, vous commencez par traverser la municipalité de Reykjanesbær (15 000 habitants), puis vous remonterez vers le nord vers le village de Garður, puis le phare de Garðskagi. Vous partez ensuite direction sud en prenant la 405, puis la 42 qui traverse Sandgerði, Stafnes, Hafnir pour arriver aux falaises d’Hafnaberg et au cap de Reykjanes. Vous continuez ensuite vers Grindavik qui va vous permettre de vous diriger vers l’est vers Krýsuvík, le lac de Kleifarvatn et la chapelle de Strandarkirkja. Dernier étape du circuit, le Lagon Bleu.

  • 1 site touristique majeur et une multitude de petits points d’intérêt
  • La possibilité de se prélasser dans les eaux chaudes du Blue Lagoon
  • Comptez 1 journée pour faire correctement cet itinéraire
  • Circuit de 190 kilomètres (3h00 de route environ) en grande partie sur des routes goudronnées

Infos pratiques

  • La plupart des sites touristiques sont non soumis aux horaires d’ouverture, sauf bien sûr le Blue Lagoon
  • Attention à la météo très changeante dans la région