Hekla

Hekla
4.5 (90%) 6 votes

Reconnaissable entre mille, le volcan Hekla est un lieu absolument incontournable. Si d’aventure votre périple vous entraîne dans la région Þjórsárdalur à l’entrée des Hautes Terres d’Islande, vous ne pourrez pas passer à côté de ce phénomène naturel magistral. D’aucuns vous diront que ses formes évoquent la quille d’un bateau à l’envers. Il faut bien reconnaître qu’il est singulier, enneigé, imposant, imprévisible, dangereux, majestueux… et surtout, il fascine. Au Xème siècle de notre ère, les moines cisterciens le définissaient dans leur discours au monde comme étant la porte terrestre menant jusqu’aux Enfers. Rien de moins.

site-touristique-islande-volcan 5h
Note du site :
picto-vaut-le-detour-islande-explora
Note du « Guide Vert » :
picto-merite-un-detour-guide

Tenez un tel discours aujourd’hui, et il y a de bonnes chances pour qu’on ne vous prenne pas au sérieux ! Quoi qu’il en soit, ce volcan – le plus actif d’Islande au demeurant – est précédé de loin par sa sulfureuse réputation. À tel point qu’une pâtisserie, très appréciée dans la région de Boston aux États-Unis, porte son nom et imite ses caractéristiques, de la forme atypique jusqu’au nappage en sucre censé symboliser la neige !

hekla

Un peu de culture…

Dans la langue et dans la culture islandaise, Hekla est un capuchon. On surnomme le volcan ainsi parce que des nappes de nuages l’enveloppent – l’encapuchonnent pour ainsi dire – régulièrement. Recouvert par les neiges la majeure partie de l’année, il culmine à près de 1500 mètres. Sa base s’étend sur une surface de douze kilomètres de long pour neuf kilomètres de large.

L’Hekla domine l’horizon du haut de ses 600 000 ans d’existence. Il se pose comme une éminence prédominante de l’île. Les roches basaltiques, la dacite et l’andésite qui le constituent en font un volcan de la famille des volcans rouges. Géologiquement, on le considère à mi-chemin entre l’état de fissure éruptive et de stratovolcan. Cela signifie qu’il épouse une forme élancée, due à l’accumulation de roches, de lave et de cendres au fil de ses éruptions répétées.

Celles-ci, contrairement à celles d’autres volcans, ne présentent que très peu de signes avant-coureurs. Il ne faut généralement pas plus de trente minutes pour que, d’un état serein, au repos total, le volcan ne bascule dans une phase d’éruption explosive intense, suivie de près par une nuée ardente et une effusion de lave.

Les éruptions sont monnaie courante. Il s’en est produit pas moins d’une vingtaine depuis le VIIème siècle ! Si bien qu’il a fallu attendre l’année 1750 pour qu’un être humain ose enfin s’aventurer jusqu’à son sommet : avant cela, tout ce qui avait trait à l’étude du volcan n’étaient que des poèmes le dépeignant comme la prison de Judas et des légendes diverses. L’une d’elles racontait que des oiseaux, symboles des âmes des défunts, se précipitaient dans la fournaise comme autant de damnés rejoignant le purgatoire.

La dernière éruption remonte du stratovolcan à l’an 2000. En 2011, on a bien cru à son réveil un court moment ; mais il s’agissait d’un simple coup de chaud. A tout moment, qui sait ce qui pourra se produire ?

volcan-hekla

À visiter

L’ascension de l’Hekla est une expérience unique, à tenter bien sûr si vous en avez l’occasion. Un petit conseil : louez les services d’un guide. Sur une montagne aussi imprévisible, même avec la présence de nombreux sentiers bien balisés, il est toujours préférable de marcher dans les pas d’une personne qui connaît bien le pays, ainsi que la météo. Depuis le parking Rauðaskál, il faut compter environ 4 heures aller-retour pour arriver au sommet de l’Hekla (tous niveaux).

Par ailleurs, la région qui entoure le volcan vaut amplement le détour ! Vous pourrez arpenter la vallée de Thjorsardalur et tomber nez à nez avec la gorge de Gjain, ainsi qu’avec de nombreuses cascades somptueuses. N’hésitez pas non plus à vous balader dans le parc naturel du Landmannalaugar, à une trentaine de kilomètres seulement du volcan : c’est l’un des endroits les plus fascinants de toute l’Islande !

La région qui entoure l’Hekla se trouve profondément marquée par son activité incessante. Elle ressemble par endroits à un désert de cendres, un paysage lunaire atypique et saisissant. Après tout, cela n’est rien d’étonnant, quand on pense que près de 10% des éjectas volcaniques trouvés en Islande proviennent de l’Hekla !

A plusieurs dizaines de kilomètres de l’Hekla, dans la petite ville de Leirubakki, se trouve l’Hekla Center qui vous permet de découvrir une présentation multimédia du volcan, ainsi que des informations pratiques.

L’accès à l’Hekla

Se trouvant au sud du fleuve Þjórsá, à l’ouest de Landmannalaugar, le volcan Hekla n’est pas facile d’accès. Pour y accéder depuis Reykjavik, il faut prendre la Route 1 et juste avant Hella tourner à gauche en prenant la route 26 jusqu’à arriver au début de la piste F225 qui mène au Landmannalaugar. Quelques kilomètres à peine et vous tournez à droite en suivant la direction de l’Hekla. Au total, il faut compter environ 140 km depuis la capitale, et environ 60 km depuis Hella.

Coordonnée GPS :

63° 59′ 31″ N
19° 40′ 05″ O

Infos pratiques sur l’Hekla

  • Prix : Gratuit
  • Horaire : Site naturel ouvert toute l’année (sauf condition météo particulière). L’Hekla Center est ouvert de de 10h-21h
  • Durée : 5 heures minimum, une journée si vous souhaitez vous balader
  • Plus d’infos sur South.is

Activité à proximité

  • Escalade du volcan Hekla avec un guide
  • Equitation : proposée dans certaines fermes à côté
  • Survol en helicopter.is