Jökulsárlón

Jökulsárlón
4 (80%) 2 votes

Entre la route 1 et le Vatnajökull, se trouve l’une des pépites de l’Islande, la lagune glaciaire de Jökulsárlón. Célèbre dans le monde entier, ce lagon apparaît dans de nombreuses publicités, des films à succès (comme Lara Croft: Tomb Raider, Batman Begins, James Bond Dangereusement vôtre et Meurs un autre jour), et c’est l’un des sites touristiques à ne pas rater lorsque l’on vient en Islande, et surtout dans le sud-est du pays. La beauté du paysage, les icebergs qui descendent des glaciers et tombent dans un lac aux mille nuances, ainsi les petits phoques qui parcourent la lagune laissent aux visiteurs des souvenirs impérissables !
Lieu lac 2h
Note du site :
Vaut le voyage
Note du « Guide Vert » :
Vaut le voyage selon un guide touristique

Un peu de culture…

Jökulsárlón signifie littéralement en islandais « lagune du glacier » et il s’agit du plus grand lac proglaciaire d’Islande et du lac le plus profond du pays. La langue glaciaire du Breiðamerkurjökull, qui descend de la calotte glaciaire du Vatnajökull, recule petit à petit et il s’est formé devant un lac que parcourent de très nombreux icebergs, qui s’échappent ensuite directement vers l’océan par un petit bras de rivière.

Histoire du lac

A l’arrivée des premiers colons en Islande au IXe siècle, Jökulsárlón n’existait tout simplement pas ! En effet, le Vatnajökull est apparu 2500 ans avant notre ère, et les Vikings qui posèrent le pied sur cette île ne virent même pas le glacier de Breiðamerkurjökull, car il était 20 kilomètres plus au nord. Celui-ci a ensuite gagné rapidement de la surface, surtout pendant le petit âge glaciaire de 1600 à 1900 grâce au froid qui y régnait.

Cependant, à partir des années 1920, la tendance s’inverse avec une hausse des températures, et le glacier recule. Il laisse alors devant son front un lac proglaciaire, qui apparaît en 1934 ou 1935 et  dans lequel tombent des icebergs (il s’agit d’un processus de vêlage). En 1975, Jökulsárlón fait déjà 7,9 km2 de surface et il passe à 30 km2  dans le début des années 2010. Il devrait continuer à grandir ces prochaines années avec la disparition progressive du glacier, puis disparaître petit à petit à cause du réchauffement climatique. On devrait alors trouver un simple lac ou bien un fjord très profond.

La géographie de « lagune du glacier »

Avec une surface de 18 km2, ce lagon est le plus grand lac proglaciaire d’Islande, et aussi le lac le plus profond du pays avec 260 mètres. L’altitude du lac est de 0 mètre et il fait environ 1,5 à 2 km de large pour une dizaine de long. Se formant par la fonte et le processus de vêlage (production d’icebergs qui tombent dans une étendue d’eau) de la langue glaciaire du Breiðamerkurjökull, la lagune glaciaire a pour émissaire le minuscule fleuve de quelques dizaines de mètres Jökulsá á Breiðamerkursandi.

Les icebergs que l’on trouve dans le lac font souvent quelques mètres, mais ils peuvent facilement atteindre 10 à 30 mètres de haut. Ces glaçons géants arrivent dans le petit fleuve et doivent donc passer sous la route 1. Il y a donc de nombreux risques d’un choc entre le pont et les icebergs, l’Etat islandais investit donc pour la protection de la route circulaire.

La faune locale

Relié à la mer par un petit fleuve, Jökulsárlón dispose d’une belle faune au niveau des poissons, surtout marins qui arrivent lors des marées, mais aussi avec les phoques venus dans ces eaux pour les capturer ou se reposer sur les icebergs.

On trouve aussi dans ce lac glaciaire de nombreux oiseaux de mer comme les sternes arctiques, les goélands, les pingouins torda ou les eiders, qui nichent à proximité pour se nourrir des nombreux poissons qui nagent dans les eaux proches. A Jökulsárlón, nichent aussi les Grands Labbes, qui sont de terribles prédateurs pour certains petits oiseaux.

Petite visite

Se rendre à Jökulsárlón est quasiment obligatoire lorsque l’on fait un voyage en Islande tant la beauté des paysages est saisissante et qu’elle restera gravée dans votre mémoire. Ce lieu, situé sur la Route 1, est accessible principalement depuis plusieurs spots et en plus d’admirer les icebergs dériver lentement vers la mer il y a d’autres activités à faire.

Les bords du lac

Il est possible d’admirer le lagon glaciaire depuis les bords de la route 1 via deux endroits. Le premier se trouve à l’ouest du petit pont qui passe au-dessus du minuscule fleuve côtier. On découvre alors les énormes blocs de glace et au fond l’impressionnant glacier qui se jette dans le lac. Cet endroit a l’avantage d’être un peu moins touristique, mais la vue est moins belle.

Le second se trouve juste après ce même pont et vous pourrez alors accéder à un grand parking qui donne directement sur les rives de la lagune. On trouve aussi là-bas une cafétéria et une boutique. La vue est magnifique avec la palette de couleurs que nous offrent les icebergs et l’eau du lac, mais c’est malheureusement le lieu où il y a le plus de touristes. Cependant, cette zone est parfaite pour prendre en photos, vidéos ou même en timelapses les icebergs, mais aussi pour admirer les phoques nager entre les glaçons.

Vous pouvez aussi admirer le mouvement des icebergs et l’impressionnant bruit lorsqu’ils s’entrechoquent depuis le pont de la Route 1.

Promenade en bateau

Il est aussi possible de découvrir Jökulsárlón directement depuis l’eau. En effet, pour découvrir les plus gros icebergs, il faut se rendre vers le milieu du lac, et la meilleure solution est donc de prendre un bateau amphibie, un zodiac ou encore de faire du kayak. Vous avez la possibilité de faire l’une de ces expéditions pour admirer la glace depuis l’intérieur et c’est vraiment une expérience magique.

Marche au bord de Jökulsárlón

Il est aussi possible de faire des randonnées sur les bords du lagon pour découvrir différentes facettes de ce lac. Certains chemins de randonnée s’éloignent même du lac pour rejoindre la langue glaciaire et découvrir les grottes de glaces. Différents itinéraires sont donc possibles et ils font entre 5 et 15 km, ce qui permet d’en profiter rapidement.

La découverte de la mer

Juste de l’autre côté de la route, un bout de chemin vous permet d’accéder à la diamond beach. Cette plage de glace se trouve à l’embouchure du petit fleuve émissaire de Jökulsárlón et il déverse dans l’océan les icebergs qui retournent parfois s’échouer sur le bord de la page, d’où son nom.

L’accès au Jökulsárlón

Pour accéder à ce lac et à ses blocs de glace, rien de plus simple, car il se trouve sur la route 1. Depuis Vik, il faut compter 2h20 et 192 km, depuis Skaftafell 44 minutes et 57 km, depuis Reykjavik 4h42 et 372 km ou encore 1 heure et 80 km depuis Höfn.

Coordonnées GPS :

64° 04′13″ N
16° 12′42″ O

Infos pratiques sur le Jökulsárlón

  • Prix : Gratuit pour accéder au lieu mais les activités comme le bateau ou le kayak sont payantes, entre 5 000 ISK pour le bateau amphibie et 15 000 ISK pour le kayak. Plus d’information sur icelagoon.is
  • Horaire : Site naturel ouvert toute l’année sauf lorsque la météo n’est pas clémente.
  • Durée : de seulement une heure si vous passez juste sur place à une journée si vous souhaitez vous balader, faire du bateau, etc.

Activités à proximité

  • Randonnée dans cette région
  • Tour en bateau ou en kayak

Autour du Jökulsárlón

Hébergement



Booking.com