Situé à flanc de colline dans la petite municipalité de Rangárþing eystra, le village de Skógar est l’une des 76 localités de l’Islande. Avec le village de Hvolsvöllur, il est le seul lieu qui soit habité de façon durable par l’homme, dans cette région de la côte sud de l’Islande comptant à peine plus d’un millier d’âmes.

Ce qui rend ce village particulier – et vous devriez absolument vous y rendre à un moment ou à un autre durant votre périple – c’est le musée de Skógar, un écomusée ayant gagné en notoriété au fil des années pour la quantité d’objets, mais aussi de bâtiments anciens que l’on peut y voir. Une plongée faramineuse au cœur de l’Histoire d’Islande, à ne manquer sous aucun prétexte !

site-touristique-islande-Ferme et Musée 2h
Note du site :
Vaut le détour pour Islande Explora
Note du « Guide Vert » :
mérite le détour

Musée de Skogar

Un peu de culture…

Le musée de Skógar fut fondé en 1949. À l’époque, il consistait en une petite pièce aménagée au sein du bâtiment de l’école du village. Il faut bien comprendre que Skógar n’était qu’une enclave minuscule. La fondation d’un musée dans de telles conditions laissait bien peu de place à l’espoir de le voir grandir et devenir l’un des points d’attraction les plus incontournables du pays.

C’est pourtant exactement ce qui s’est produit. Aujourd’hui, le village n’a pas grandi ; il ne compte que 30 habitants tout au plus ! En dépit de cette présence infinitésimale, le musée de Skógar a proliféré. Il a été transvasé – dès 1956, c’est-à-dire la célébrité fulgurante dont il a fait l’objet ! – dans un bâtiment prévu à cet effet. À ce jour, il est composé de trois parties distinctes.

Le musée intérieur

Le musée de Skógar en 2017 est un écomusée : c’est-à-dire qu’il regroupe et reconstitue les éléments clés de la vie d’autrefois. Au gré des trouvailles, la collection d’objets du lieu s’est agrandie considérablement : on ne recense désormais pas moins de 12 000 pièces. Elles s’étendent sous nos yeux comme autant de vestiges de la culture, du quotidien, des savoirs et des rêves des humains d’autrefois. Certaines datent de l’âge de la colonisation, aux alentours de 874 après J.-C.

Artisanat Islandais dans le musée de Skogar

Le musée en plein air

Dans le cadre de l’extension du musée à un véritable environnement reconstitué, Skógar s’est vu prolongé d’une église. Une église luthérienne plus précisément, construite à partir d’éléments d’anciens lieux de culte retrouvés lors de fouilles. De surcroît, plusieurs bâtiments ont été déconstruits à l’endroit de leur présence et reconstruit à Skógar.

Le musée des transports et des télécommunications

Ouvert en 2002, ce bâtiment a été pensé comme un musée à part entière, indépendant du musée de Skógar officiel. Mais tout le monde en est venu – par la force des choses – à le considérer comme la troisième partie du musée. Il s’y tient un certain nombre d’expositions censées présenter au public l’évolution des infrastructures de transport et de communication sur l’île. Depuis des temps immémoriaux jusqu’à l’apparition des services postaux, du réseau téléphonique et même du téléphone portable, le lieu prend l’Histoire dans son ensemble sans en oublier une seule partie. On découvre aussi des voitures, des camions ou des engins de secours ou travaux publics qui ont circulé sur l’île.

À visiter

Le musée de Skógar compte une multitude d’éléments de la vie quotidienne : des habits de marin en cuir, des outils de chasse et de pêche fabriqués à partir d’os de baleine, des ustensiles agricoles, du bois travaillé ou encore des gants pourvus de deux pouces – l’usure du tissu au niveau du pouce étant fréquente, le porteur disposait ainsi, en quelque sorte, d’un pouce de rechange – mais aussi des manuscrits dont l’état de conservation est aussi surprenant que fascinant.

En outre, vous aurez l’occasion d’observer un exemplaire original de la Bible islandaise, aux inscriptions encore tout à fait lisibles ; un exemplaire publié en… 1584 ! Par ailleurs, le musée abrite un bateau à huit rames, lui aussi en parfait état. Cet objet impressionnant n’est que la première étape de votre expérience.

Car, en sortant du bâtiment, vous allez découvrir la ferme de Skógar, une ferme en tourbe de toute beauté ; vous allez déambuler entre des maisons typiques de l’Islande antique. Leur style est résolument ancré dans le passé. En longeant leurs antiques façades, vous aurez le sentiment formidable de faire un bond de plusieurs siècles en arrière ! Enfin, vous visiterez l’église luthérienne, évocatrice de la grande force spirituelle qui habitait les Islandais à cette époque…

En définitive, le musée de Skógar est une destination incontournable pour tous les voyageurs passionnés d’Histoire dans le Sud de l’Islande. Rendez-vous y sans hésitation !

L’accès au musée de Skógar

Situé à proximité de la route 1, dans le petit village de Skógar, situé entre Hella et Vik, le musée est donc très facilement accessible. Juste à côté, vous trouverez aussi la sublime cascade de Skógafoss. Il faut compter 62 km pour s’y rendre depuis Hella, 150 km depuis Reykjavik et 35 km depuis Vik.

Coordonnée GPS :

63° 52′ 63″ N
19° 42′ 29″ O

Infos pratiques

  • Prix : 2000 ISK pour les adultes, 1500 ISK pour les étudiants et seniors, 1000 ISK entre 12 et 17 ans et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans
  • Horaire : Ouvert toute l’année, entre juin et août de 9h à 18h, de septembre à mai de 10h à 17h
  • Durée : 2 heures minimum
  • Plus d’infos sur skogasafn.is ou au +354 480 6800

Hébergements et hôtels



Booking.com