Le Landmannalaugar est considéré comme l’une des régions du Sud de l’Islande les plus incontournables et les plus belles. S’y trouver tient de l’expérience exceptionnelle, du souvenir impérissable. D’une part parce que l’endroit est situé entre l’impressionnant et somptueux volcan Hekla qui domine la région, et le glacier VatnaJökull, le plus grand du pays. Et d’autre part parce que les paysages qui parsèment le Landmannalaugar sont faits de montagnes bariolées, d’anciennes coulées de lave, et de paysages tantôt neigeux, tantôt verdoyants. Une splendeur de la nature, en somme !

site-touristique-islande-piste 5h
Note du site :
Coup de coeur d'Islande Explora, à faire absolument
Note du « Guide Vert » :
vaut-le-voyage

Or, tout l’intérêt du Landmannalaugar (qui se traduit par « les bains chauds des gens du pays ») réside dans les nombreuses routes et chemins de randonnées qui permettent de s’y rendre – et de la traverser. Et, parmi toutes les pistes que vous pouvez emprunter, il en est une mythique : la piste F208. Découvrez-la à tout prix et elle vous révélera ses nombreux secrets, entre pique-nique au bord d’un lac de cratère et traversée d’un gué sous le regard des montagnes avoisinantes…

region-landmannalaugar

Un peu de culture…

La piste F208 va vous donner l’occasion de côtoyer les lieux les plus naturels et sauvages d’Islande. Vous allez parcourir des terres arides marquées par l’activité volcanique, ce qui vous donnera souvent l’impression d’évoluer quelque part sur la lune ou dans un désert surréaliste. Mais vous serez également saisis par le contraste des formations géologiques et par la richesse des couleurs qu’elles offrent à voir. Enfin, sur la route, on rencontre à certains endroits des lits de rivière dont le franchissement peut s’avérer difficile en fonction du véhicule, mais aussi en fonction de la grosseur du déversement des eaux.

Dans le Landmannalaugar, on peut observer le tempétueux volcan Hekla qui se dessine au loin. Son activité intense lui vaut une réputation particulière : pendant des siècles, et au moins jusqu’à sa première ascension par des alpinistes en 1750, on lui prêtait un rôle de gouffre menant aux Enfers. Il faut dire que ses très nombreuses éruptions sont à l’origine d’une grande quantité de terres de poussière noire, de roches volcaniques, de champs de lave et de cratères.

Landmannalaugar

À visiter

Le parcours de la route F208 commence au croisement entre le F26 et la F208. Vous allez tout d’abord longer le lac Hrauneyjalón, puis la piste va traverser la rivière qui sépare ce lac de celui de Krókslón au niveau de la station hydroélectrique de Sigöldustöð. On découvre alors un immense désert de cendres volcaniques, mais au cours du trajet, légèrement en retrait de la F208, vous allez faire une rencontre époustouflante : un volcan dont le sommet du cratère est accessible avec votre véhicule s’offre à vous. Un lac de cratère s’y est formé et présente une robe d’un bleu émeraude magnifique, qui contraste tout aussi superbement avec le sol nu verdoyant qui domine les parages.

Piste F208 vers le Landmannalaugar

Ljotipollur

Un peu plus loin sur la route se trouve un deuxième cratère : le Ljotipollur. Considéré comme un point d’intérêt incontournable dans la région du Landmannalaugar, le lac qu’il donne à voir est d’une taille supérieure et présente des reflets émeraude qui se mêlent aux couleurs rouges, jaunes et vertes des impressionnantes parois qui entoure cette maar volcanique. Il est possible de faire le tour du lac à pied via une belle randonnée de quelques heures.

Lac de Frostastaðavatn

Juste au moment où vous allez croiser la F225, vous allez pouvoir découvrir le magnifique lac de Frostastaðavatn reconnaissable grâce à la coulée de magma qui plonge dedans. La couleur bleu du lac qui se transforme en véritable miroir lorsqu’il fait beau et sans vent contraste alors avec le vert des montagnes, le noir de la lave ou le blanc de la neige.

lac-frostastadavatn

L’arrivée au camp du Landmannalaugar

Après plusieurs heures de vadrouille sur la F208, vos efforts se trouveront récompensés lorsque vous arriverez au refuge du Landmannalaugar. Celui-ci, réputé, est fréquenté par toutes les personnes ayant décidé de tenter l’expérience de cette route emblématique. Situé à quelques kilomètres de la F208, il se trouve après un embranchement qui permet de quitter la piste. Vous pourrez vous y reposer, y passer la nuit et, avec de la chance, rencontrer d’autres voyageurs avec qui partager le récit de vos expériences.

Le refuge est équipé de douches spartiates, pour l’usage desquelles il vous faudra toutefois payer. Il y a également un petit centre de secours aménagé. Enfin, vous pourriez tomber en soirée sur un ranger en patrouille : celui-ci veille à ce que l’on ne s’aventure pas en pleine nature pendant la nuit. Il vous demandera certainement de rester au niveau du refuge ou du parking attenant.

Vous pouvez accéder du refuge à plusieurs sites, telles le Laugahraun, une coulée de lave provoquée lors d’une antique éruption volcanique et dont les roches désormais figées offrent un spectacle d’une profondeur et d’une majesté uniques au monde, mais aussi Brennisteinsalda ou encore le début du célèbre Trek qui va du Landmannalaugar à Thórsmörk.

Camp de base du Landmannalaugar

La piste F208 après le refuge vers le sud-est

Après le refuge, vous pouvez reprendre la F208 et vous trouverez là une piste beaucoup plus compliqué avec de nombreux passage de gués. On découvre une piste qui passe entre lacs et montagnes, volcans et gorges de cendres noires. Quelques kilomètres plus loin vous quittez la région du Landmannalaugar pour arriver dans un désert de cendre où se trouve l’embrochement vers le magnifique lac de Langisjór.

Après avoir monté une dernière montagne noire, vous arrivé sur un belvédère qui permet d’avoir une vue impressionnante vers l’est. Au premier plan on trouve notamment l’Eldgja, une massive faille éruptive qui est la plus grande du monde connu. Ensuite la route va retrouver des paysages plus traditionnels (en tout cas pour l’Islande !), fait de collines verdoyantes où paissent des moutons. La fin de la route vous mènera dans le champ de mousse de l’Eldhraun.

Eldgja

L’accès à la piste F208

Pour accéder à la route F208, il faut emprunter la route 1 depuis Reykjavik, puis avant Hella tourner à gauche sur la route 26 pendant 60 km (revêtement de mauvaise qualité). La route se transforme alors en un véritable chemin (F26) qu’il faudra emprunter pendant 20 km avant d’arriver au début de la F208. Le début de la piste est assez facile, vous pouvez même y aller en véhicule de tourisme, mais à partir du camp de base du Landmannalaugar, le trajet devient plus complexe avec des gués à traverser. Vous pouvez accéder aussi à la piste F208 par l’autre côté en prenant la route 1 après Vik, puis la 208 vers le hameau de Grafarkirkja, juste après commence la F208. Le début de cette route se trouve à 155 km de Reykjavik, soit 2h00 de route.

Coordonnées GPS :

64° 00′ N
18° 99′ O

Infos pratiques sur la route F208

  • Prix : Gratuit
  • Horaire : Site naturel ouvert lorsque les chemins sont ouverts (de mi-juin à mi ou fin septembre)
  • Durée : 4 heures minimum, un à deux jours si vous souhaitez partir en randonnée

Activité à proximité

  • Randonnée sur les différents chemins qui peuplent la région

Hébergements et hôtels



Booking.com