Þingvellir, plus communément orthographié Thingvellir, et parfois même mal écrit Pingvellir, est l’un des lieux touristiques, mais aussi historiques et géologiques les plus emblématiques d’Islande. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (depuis 2004) faisant partie du Cercle d’Or, intégré dans un Parc National (þjóðgarður Þingvellir) et situé à seulement quelques dizaines kilomètres de Reykjavik, Thingvellir est donc l’un des sites à ne pas rater lors d’une voyage dans le sud de l’Islande !

site-touristique-islande faille2h
Note du site :
Vaut le détour par Islande Explora
Note du « Guide Vert » :

Faille de Thingvellir et début du lac

Un peu de culture…

En plus d’être un lieu historique d’importance, Þingvellir est aussi un endroit au paysage assez impressionnant avec ses failles ses multiples rivières et son lac qui se trouve juste au sud.

A la découverte de la géographie et géologie de Pingvellir

Le site de Þingvellir et son parc national (237 km2) se trouvent donc dans une plaine située à environ 50 km au nord de Reykjavik, où se trouve le lac Þingvallavatn (le plus grand d’Islande). Cette plaine est en fait un rift qui prolonge la dorsale médio-atlantique et on trouve dans cet endroit de nombreuses failles, car il s’agit d’un graben (plaine de dépression) ou d’une dépression.

Ces failles sont orientées dans le sens sud-ouest au nord-est et elles se trouvent principalement aux extrémités ouest et est de la plaine. La plus connue d’entres elles est la faille d’Almannagjá, qui est longue de 7,7 km et profonde de 40 mètres par endroits.

faille-de-thingvellir

Tout autour de la dépression, on trouve plusieurs sommets, dont certains dépassent les 1000 mètres. Les plus hauts sont la Hrafnabjörg (763 m), l’Ármannsfell (764 m), la Búrfell (783 m), et le Syðstasúla (1 093 m).

La principale rivière du pays est l’Öxará, qui forme en rentrant dans la faille de Almannagjá la belle cascade de Öxarárfoss. La rivière se jette ensuite dans Thingvallavatn, qui n’est pas complétement compris dans le Parc National. On note la présence de très nombreuses sources d’eau souterraine d’une grande pureté, car filtrée par la roche.

oxararfoss

Cette région se trouve logiquement sur des zones volcaniques, mais qui ne sont plus en activité depuis plusieurs milliers d’années avec l’éruption de l’Eldborgir (9 100 ans). Cependant, on trouve un sol encore très majoritairement composé de roches volcaniques.

Pour le côté géologique, Pingvellir permet d’étudier avec une grande facilité la tectonique des plaques, car à cet endroit le rift s’écarte de 3 à 4 mm par an et s’enfonce de 0,4 mm par an. La zone, à cheval entre l’Amérique et l’Europe, est aussi régulièrement soumise à des séismes même si ceux-ci ne sont pas très violents.

faille

Le site historique majeur de l’Islande

Si Thingvellir est si connu, ce n’est pas seulement grâce à son intérêt géologique, c’est aussi grâce à son intérêt historique primordial pour l’Islande. Effectivement, quelques décénies après le début de la colonisation de l’Islande (fin du IXe siècle), les différents chefs de clans qui dirigeaient alors l’Islande établirent qu’il fallait créer une assemblée nationale qui gérerait l’ensemble de l’Islande, c’était la création de l’Etat libre islandais.

Cependant, il fallait trouver un lieu suffisamment vaste et facile d’accès pour accueillir le parlement qui réunissait l’ensemble des chefs des clans. La région de Bláskógar, dont le nom actuel est Pingvellir, fut alors choisie, car les terres étaient libres et que l’on trouvait du bois et de l’eau en abondance.

En 930, se tient alors le premier Alþing pendant deux semaines aux alentours du solstice d’été. Cet événement capital regroupe les 36 chefs des régions islandaises, mais aussi environ 500 fermiers et nombre de commerçants et artisans, soit une grande partie de la population de l’île. En plus d’être la réunion politique la plus importante du pays, l’Althing fait de cette région une vraie capitale, pendant au moins deux semaines. Le conseil aurait lieu au niveau de Lögberg (le Rocher de la loi en français), qui se trouve sur l’un des bords de l’Almannagjá, mais si la localisation exacte n’est pas sûre.

faille-dalmannagja

En ce lieu, était donc assurée la politique de l’Islande, mais aussi sa justice pendant plusieurs siècles. C’est notamment à l’Alþing qui fut décidée la christianisation de l’île en l’an 1000, puis c’est ici même que le pays décida de passer sous allégeance norvégienne en 1262, puis en 1294. Le site perdit alors de plus en plus d’importance au fil des siècles, car le pouvoir norvégien, puis danois, prit de plus en plus de pouvoir. En 1798, le parlement islandais est détruit par un séisme et il est déplacé à Reykjavik.

Pourtant, alors que la recherche de l’indépendance commence à se développer au cours du XIXe sicèle, Pingvellir redevient un emblème de l’Islande et un festival est d’ailleurs organisé en 1874 pour le millénaire de la colonisation de l’île et l’Islande obtient alors une constitution. L’indépendance islandaise est ensuite annoncée le 17 juin 1944 à Thingvellir et l’Althing présente sa nouvelle constitution dans ce lieu chargé d’histoire !

Depuis 2004, le site est aussi classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour sa valeur universelle exceptionnelle que l’on doit à l’histoire du lieu, les paysages qu’il offre et la symbolique de l’Althing, l’un des premiers parlements au monde.

thingevelir

A visiter

L’arrivée par Reykavik via la route 36 étonne, car alors que l’on est dans une plaine, le paysage s’effondre tout d’un coup au niveau de plusieurs failles qui déchirent le paysage en remontant du nord au sud. Le site étant de très grande dimension, il existe plusieurs parkings pour accéder à différents endroits de Þingvellir.

La visite peut commencer par le parking P1, qui donne accès au Thingvellir Visitor Center (plus d’infos sur cette page) qui donne surtout accès à une petite exposition sur le site touristique. On peut accéder de ce parking au site le plus important, c’est-à-dire la Almannagjá, l’église et le Lögberg. En prenant le chemin qui nous amène dans la faille, on découvre une belle vue sur l’ensemble de la plaine, du lac et au nord le Langjökull.

plan-de-thingvellir

Vous pouvez alors vous balader entre les différentes failles, vous rendre à l’église ♥ (ouverte de mi-mai à mi-septembre), longer la rivière de l’Öxará pour atteindre la cascade d’ Öxarárfoss ♥♥ qui se trouve à presque 2 km du parking P1 ou encore faire de belles randonnées le long de Þingvallavatn. A ne pas rater aussi lors d’une visite dans ce lieu, la découverte de la fissure de Peningagja et surtout celle de la faille de Silfra ♥ qui est considérée comme l’un des 10 plus beaux spots de plongée au monde, car l’on peut y admirer la séparation des continents. Et surtout l’eau est d’une limpidité telle que l’on voit à 100 mètres de profondeur !

Vous pouvez aussi accéder aux différents sites depuis les deux autres parkings du lieu. Enfin, il existe un Information Center dans la partie nord du Parc National qui donne accès aussi à une boutique.

pingevelir-et-alping

L’accès à Þingvellir

Situé à environ 40 km de Reykajvik, Thingvellir est très facile d’accès en toutes saisons, car la route qui s’y rend est goudronnée et bien entretenue. Depuis Reykjavik, deux solutions pour un voyage, soit la 36, soit la 1, puis la 435, la 360 puis la 36 (plus long, mais beaucoup plus joli). Le site est aussi accessible de Selfoss (50 km en passant par la 35 et 36) ou de Geysir (60 km en passant par la 37, 365 et 36).

Coordonnées GPS :

64° 15′ 29″ N
21° 02′ 12″ O

nfos pratiques

  • Prix : Gratuit
  • Horaire : Site naturel ouvert toute l’année (sauf condition météo particulière). Le Thingvellir Visitor Center est ouvert de de 9h-18h l’été et de 9h-17h le reste de l’année
  • Durée : 2 heure minimum, une journée si vous souhaitez vous balader
  • Plus d’infos sur Thingvellir.is, par téléphone au +354 482 3613 ou sur le site de l’UNESCO

Hébergements et hôtels




Booking.com

Þingvellir
4.5 (90%) 8 vote[s]